Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La route vers les souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: La route vers les souvenirs   Lun 13 Mar - 0:27

Arrow Venant des Thermes/Divers

Le corps rétabli de ses nombreuses blessures et l’esprit apaisé par ces longues semaines de repos aux thermes, Doko, qui avait malheureusement du abandonner ses compagnons suite a sa défaite face aux hordes d’Ajax et ayant reçu ordres de ne pas les rejoindre pour ne pas les ralentir dans leur périlleux chemin menant à l’armure sacrée, était parti du sanctuaire.

Après avoir bien réfléchi, il avait décidé de faire pénitence de son échec et avait prit la route du Nord pour aller a Edessa. Sur la route il apprendrait de nouveau l’humilité qui lui avait tant manqué lors de ces combats passés, se battant plus pour la victoire que pour la juste cause qu’il aurait du défendre.

Les semaines passèrent et Doko se retrouva seul face à lui-même, chaque arbre, chaque chemin empreinté lui rappelant son dur voyage d’apprentissage avec Eldar son vénéré maître. Il n’eut pour seul compagnon que le vent froid de l’hiver qui persistait à l’approche du printemps, et, chaque soir, il allumait un petit feu pour essayer de ce réchauffer, ce nourrissant des quelques nourritures qu’il avait prit au sanctuaire avant de partir. La nuit, allongé sous sa longues cape, il pensait à ses erreurs, pourquoi n’avait t-il pas suivi l’enseignement de son maître lors des innombrables combats qu'il avait fait, pourquoi c’est images d’horreur lui était–elles de nouveau apparut depuis son arrivé au Parthénon.

Peut être aurait-il dû faire appel a la connaissance des Oracles, mais il avait subitement ressenti le besoin de revenir a ses racines comme pour repartir a zéro et effacer ses erreurs. Il savait que le moment venue, après avoir expié ses fautes, Athéna l’accueillerais de nouveau au sanctuaire.

Un mois était passé lorsque Doko aperçu la cité fortifiée d’Edessa et a son arrivé, il eut l’impression que la misère avait pris place en ces lieux. Certes du temps où il était enfant, vagabondant dans les ruelles pavées et chapardant pour ce nourrir, beaucoup de gens n’avait pas de quoi vivre décemment mais là, le spectacle était horrible.


*Ce n’est pas possible* pensa Doko

*Lorsque j’ai quitté cette ville, nous l’avions reconstruite et une telle misère n’y régnait pas *

Il entra dans la citée et ne pu retenir ses larmes, là ville dans laquelle il avait grandi, n’était plus que pauvreté et souffrance. Sur ces images, il sorti à vive allure et s’arrêta quelques centaine de mètres a l’extérieur des rempares.

*Eldar, vous qui aviez tant veillé sur ces pauvres gens, si vous voyez l’état de votre bonne vielle Edessa*

Le chevalier qu’il était devenu ne pouvait oublier l’enfant pauvre qu’il avait été, alors Doko décida d'aller s'installé dans ce qui fut autrefois la maison de son maîtres a quelques kilomètres de la ville
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: La route vers les souvenirs   Lun 13 Mar - 13:52

Doko marcha sur plusieurs kilomètres, traversant forêts et rivières, se souvenant de chaque moment passé en ces lieux avec Eldar à écouter les conseils qu’il lui prodiguait. Le soleil était à son zénith lorsque Doko aperçu la vieille bâtisse, et de loin rien ne semblais avoir changer.

Il s’approcha à pas lent de la demeure et s’arrêta prêt de l’endroit où il avait enterré son maître, là, les yeux fermés, il s’agenouilla pour saluer l’homme à qui il devait tout


"Bonjour mon Maître, cela faisait bien longtemps que je n’étais pas revenu ici." Dit Doko la voix pleine de sanglot

"C’est un chevalier qui se présente aujourd’hui devant vous et cela grâce aux nombreux enseignement que j’ai reçu de vous"……s’arrêtant quelques instant……"et pourtant je n’ai pas su me montrer digne de cet honneur….j’ai échoué maître….Athéna m’avait confié avec mes autres compagnons la mission d’arrêter Ajax et ses légions….et dans ma quête de victoire je n’y ai trouvé que la défaite que je méritais…….".....les larmes coulait sur le visage de Doko….

"C’est pour cela que je suis revenu ici, à l’endroit où j’ai tant appris, car je suis sûre de remettre mon esprit dans le droit chemin."

Prenant une grande respiration Doko reprit

"Vous savez maître, les gens d’Edessa son encore plus pauvre qu’avant ; Sans réellement en être conscient je crois que ces Athéna qui ma guidé pour revenir ici et non pas mon esprit égaré cherchant à se réfugié."

"Maintenant je vais vous laissez mon Maître, je dois me préparer…."


S’aidant de ses mains pour se relever, Doko ouvrit les yeux et se stoppa net, dans sa peine et n’ayant pas ouvert les yeux depuis qu’il s’était agenouillé, il n’avait pas remarqué que la terre avait été grattée comme si un animal sauvage, loup ou autre charognard, avait été attiré par l’odeur de la chair morte pourtant recouvert d’une épaisse couche de terre. Triste de voir cela, il prit soin de tout remettre en place s’en plus se poser de question, mais alors qu’il plongeait ses mains dans la terre, il toucha un objet. Saisissant le dit objet avec ses doigts, il le sortit et vis son médaillon qu’il avait jadis posé sur le corps d’Eldar avant de le recouvrir..

*Ainsi c’était cela…* pensa t’il

Il le regarda comme si c’était la première fois qu’il l’apercevait, et pourtant il s’agissait d’une partie de son passé oublié. L’ayant laissé sur le corps de son maître, il n’avait jamais songé qu’avec cet objet les oracles d’Athéna auraient pu l’aider à trouver d’où il venait, mais étais-ce si important que ça ?………A cette question son esprit répondit oui, car comment pourrait-il servir au mieux sa Déesse si au plus profond de lui tant de questions subsistaient.

Il frotta le médaillon avec un morceau de tissu de sa longue cape et le passa autour de son cou, puis après avoir décemment remit la tombe de son maître en place, il entra dans la vieille bâtisse.

Les jours et les semaines passaient, Doko faisait, comme son maître en son temps, des aller retour à Edessa, apportant un peu de nourriture qu’il avait chassé dans les bois environnent et offrant à ces pauvres gens un modeste sourire pour leur redonner espoir.

Non il n’était pas le messie qu’ils auraient voulu voir arrivé, mais il était là au nom d’Athéna, Déesse de la sagesse, pour leur apporter soutien et réconfort. Au contact de ces personnes il retrouva peu à peu l’esprit qui le caractérisait autrefois, dévoué, aimant et aidant les déshérités. Au fond de lui il avait retrouvé le droit chemin, penssant d’abord au bonheur des autres qu’à ses propres préoccupations, seul cette route le mènerait vers la sagesse qu’avait essayé de lui apprendre son maître.

Deux mois durant il aida du mieux qu’il pu les habitant d’Edessa, et, maintenant que son esprit avait retrouvé sa sérénité, il allait pouvoir reprendre son voyage.

Avant de partir, il prit une dernière fois la route d’Edessa, là il indiqua aux quelques miséreux qu’il croisa dans les ruelles, qu’une demeure était à leurs dispositions a quelques kilomètres de la citée, puis il s’en retourna préparer son voyage.

Doko passa une dernière nuit dans l’habitation de son maître et au petit matin, après avoir été se laver près de l'une dès nombreuses rivières qui courait dans la région, il ferma la porte et tournant la tête vers l’endroit où était enterré Eldar, il pensa


*Je ne vous dis pas adieu mon maître, je sais que vous m’accompagnez partout où j’irais*

*Mais je ne reviendrais peut être jamais ici, Athéna à besoin de moi*

Il prit la route en direction du Mont Olympe, car dans sa quête de rédomption, il voulait retourner dans le lieu de ses plus durs entraînements………………..
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: La route vers les souvenirs   Mer 15 Mar - 0:52

Traversant les grandes étendues désertiques des régions du Nord de la Grèce, Doko arriva au pied du Mont Olympe à peine une semaine après être parti d’Edessa. Là, au bas de la gigantesque montagne, il se revit quelques années auparavant……..comme s’il faisait un rêve éveillé.........se voyant monter pendant des heures et des heures dans le froid et la glace s’en savoir ce qui l’attendait une fois la haut. C’est sur ces images qu’il commença son ascension, et, bien qu’il fut fatigué, il continua son chemin.

Le long du sentier, la neige était toujours présente et, bien que le printemps ne tarderai pas à ce montrer, les arbres n’avait pas encore retrouvé leur apparat des beaux jours ; Après quelques jours de marche dans les cols, il quitta la route principale, car l’endroit vers lequel il se dirigeait était bien éloigné des hautes étendus les plus fréquenté par de nombreux guerriers. Coupant par la forêt où nul chemin n’est tracé pour orienter le voyageur, il ramassa au file des kilomètres de petites brindilles de bois en prévision du froid qui règnerais à la nuit tomber, puis levant le regard vers la cime des grands sapins, il aperçu la première étoile du soir, celle qui illumine le ciel au couchant.
Voyant cela, Doko accéléra le pas et bien que l’aire fut rare à cette altitude il ne ressenti pas le manque de souffle qui lui avait fait défaut jadis lors de sa première excursion en ce lieu. Il fini par arriver à l’endroit où se trouvait la vieille chaumière qui lui servirait d’abri pour quelques jours ou quelques semaines. Les deux falaises entourant cet endroit, hautes à les perdre de vues dans les nuages, étaient toujours aussi impressionnantes, mais Doko ne s’attarda pas, la nuit venait de frappé à la porte et il était urgent pour lui d’allumer le feu qui le réchaufferait une fois a l’intérieur.

Doko poussa de la main la porte en bois et vis s’échapper un petit amoncellement de poussière se trouvant sur le parvis de la demeure, il entra et se dirigea vers la cheminée qui se trouvait dans le coin gauche de la seule pièce composant le logis. Après avoir déposé les brindilles a l’intérieur il alluma avec beaucoup de difficulté le feu temps attendu depuis les nombreux milles qu’il avait marché. Puis posant son sac de voyage sur le sol, il en sorti une grande couverture qu’il avait récupérée dans la bâtisse d’Edessa, il l’étala à même le sol et, le corps bien fatigué, il s’allongea près de la douce chaleur du feu, se servant de son sac pour poser sa tête et recouvrant son corps de sa longue cape. Sans plus se poser de question il fini par s’endormir………………………
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: La route vers les souvenirs   Mer 15 Mar - 23:44

Les quelques jours qui suivirent, Doko les passa à s’entraîné durement, courant dans la pâleur du matin, répétant inlassablement les mêmes gestes de combat, cherchant à vidé son corps et son âme de toutes les impuretés qui pouvait si trouver. Le soir, devant le feu crépitant, il pensait à ses amis, ses frères d’armes se battant pour la paix et la justice et chaque fois lui revenait à l’esprit son échec. La grande Déesse Athéna lui avait pourtant fait l’honneur de le nommé chevalier, mais lui n’avait fais qu’échouer dans les taches qu’il c’était vu confié. Le cœur triste, il se couchait tous les soirs avec cette même question, méritait-il vraiment le titre de chevalier ?

Un jour, revenant de sa longue chevauché matinale a travers les pentes boisées du Mont, il s’arrêta devant la haute falaise bordant la chaumière et y aperçu le surplomb sur lequel son maître et lui méditaient pendant de longues heures. Après un moment d’hésitation, il fini par grimper la quinzaine de mètres le séparant de la petite corniche et, l’esprit plein de souvenir, il se mit en position de méditation face au somptueux décor que l’on peu imaginer à un tel endroit.

Assis, les jambes croisées, il fit le vide dans son esprit et pria Athéna de lui pardonner. Soudains comme s’il s’agissait d’une réponse, il sentit une présence à côté de lui, pas un homme de chair et d’os mais plutôt un esprit. Doko n’ouvrit pas les yeux de peur de s’apercevoir qu’il ne s’agissait que de son imagination


*Crois-tu vraiment qu’il était nécessaire de quitter le sanctuaire mon garçon ?*

*Maître…. * Pensa Doko

*As-tu tant de chose a te reprocher ?*

*Je crois maître !, je n’ai songé pendant mes combats contre les serviteurs de Dionysos qu’à la victoire et la puissance oubliant ce pourquoi je devais me battre, doutant même du soutien de ma Déesse envers moi.*

*Oui mais t’as Loyauté et ta fidélité sont toujours intacte mon garçon*

*Bien Sûr maître !, je n’ai jamais douté des préceptes d’Athéna et du bien quelle apporte au être humain, c’est grâce a elle que nous ne vivons pas une vie de servitude, persécuté par une dès nombreuse autres divinité ayant le cœur rempli de haine envers nous*

*Alors arrête de te lamenter sur ton sort, chaque guerrier peu commettre des erreurs, alors va maintenant ! il est temps pour toi de retourner vers les tiens et vers ta Déesse*

*Mais maître !!*

*Il suffit Doko, tu es jeune et ta vie de chevalier ne fait que commencer, tu rattraperas les fautes passées. Dis-toi aussi une chose mon garçon, tu es parti depuis plus de trois mois maintenant revenant sur les lieux où je t’ai enseigné tout ce que je savais et tu l’as fais pour te remettre dans le droit chemin car tu as vu au fond de toi les erreurs que tu avais commises, va Doko, va maintenant…………………………………*

Extérieurement plonger dans une semi-inconscience Doko ouvrit subitement les yeux et, le front plein de sueur il se dit

*Encore une fois je ne serais dire s’il s’agissait du fruit de mon imagination où ci comme a chaque fois que j’ai eus besoin il est vraiment revenu me parler*

*Quel que soit là réponse il est temps pour moi de regagner le sanctuaire, je suis partie depuis bien trop longtemps et sans prévenir les Oracles qui plus ai, nous verrons bien ce qu’ils en diront une fois rentrée*

Trois jours durant Doko prépara son voyage de retour et au matin du quatrième il ferma la petite porte de la chaumière et commença le long chemin vers le Parthénon.
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: La route vers les souvenirs   Ven 17 Mar - 0:15

Les heures défilaient tandis que Doko marchait à travers bois pour rejoindre la route principale du col, quelques oiseaux sortis de leur nid chantaient et égaillaient le voyage du jeune chevalier. Puis il y eut cette petite brise qui vint lui caresser le visage apportant avec elles un cri lointain, Doko se stoppa et, prêtant l’oreille pour mieux distinguer le son qu’il avait entendu, fini par comprendre ces mots

"Auuuuu Secourrrrrs"

Le vent venant de face, Doko se mit à courir droit devant espérant ne pas être tromper par les divers échos qui raisonnaient entre les flans de montagne. Il allait aussi vite que possible mais n’étant pas sur une piste tracé comme tout chemin souvent empreinté, il était retardé dans sa course par les nombreux pièges de la nature environnante. Après plusieurs minutes d’une difficile chevauchée il atteignit la route, ne voyant rien devant lui Doko pensa avoir été trompé par le vent, mais à peine cette pensée ayant traversé son esprit, il entendit de nouveau l’appel désespéré

"A l’aideeeeeee……………….Je vous en supplie…….quelqu’un….."

Cette fois ci plus de doute, le cri était tout proche, alors, balayant les alentours du regard, Doko fini par apercevoir au loin en contre bas plusieurs silhouettes. A grandes enjambées il dévala la piste recouverte d’une infime couche de neige et arriva à proximité. Là, il vit une jeune femme tenant dans ses bras une petite fille d’à peine sept ans, regardant toutes deux un pauvre homme se faire maltraiter par trois personne masqué par la capuche de leurs longues capes pourpre. Le pauvre malheureux qui subissait les assauts répétés des trois individus, avait la corpulence d’un homme fort mais au vu de ses vêtements il semblait ne s’agir que d’un pauvre paysan prit à parti par ces trois lâches.
A l’approche du chevalier, la jeune femme se retourna et sans savoir à qui elle allait s’adresser dit d’une petite voix sanglotante


"Je vous en supplie, aidé mon pauvre mari……………….s’il vous plait" des larmes coulait sur sa joue

Sans un mot Doko fit quelques pas, comme pour attirer l’attention sur lui. Devant sa présence, les trois hommes relevèrent la tête et cessèrent de porter leurs coups, soudain l’un d’eux prit la parole

"Passe ton chemin inconnu où tu subiras le même sort"

Doko ne bougeait pas, immobile et fixant ses futurs adversaires

"Il doit être paralysé par la peur vu qu’il ne répond pas" répliqua un autre

"Non je ne suis pas paralysé par la peur, mais j’aurais espéré quand me voyant vous passiez votre chemin sans avoir à faire couler le sang."

"Prétentieux !!" répliquèrent-ils

"Nous sommes des spectres de sa majesté Hadès, nous n’avons pas peur d’un homme comme toi"

En entendant le mot spectre Doko su qu’il ne pourrait pas éviter l’affrontement, la réputation de ces guerriers n’étant pas très honorable. Il ne savait pas pour quelle raison les spectres avaient agressé ce pauvre homme et sa famille, mais son cœur lui dictait de les défendre car même a trois contre un, lui avait une chance dans réchapper et quand bien même il y perdrait la vie, il n’aurait fait que son devoir.

Avant d’engager l’un de ses opposants, Doko prit soin de se présenter

"Je suis le chevalier Doko, serviteur de la Grande Déesse Athéna et je ne vous laisserais plus donner un seul coup a cet homme….."

"Un chevalier dis tu et bien soit chevalier………..meurt car je serais ton première adversaire"

Le premier combat ne dura pas longtemps, au vu de sa technique de combat, il ne devait s’agir que d’un apprenti et Doko après quelques attaques au corps à corps bien placé, fit tomber son assaillant sous ses coups. L’apprenti spectre n’était pas mort, Doko n’ayant touché aucun point vital volontairement, mais il n’était plus en état de combattre et se fit remplacer par un de ses compères. La petite famille de paysan c’était mise un peu a l’écart, priant pour le salut du chevalier, assistant impuissante au duel inégal qui se déroulait devant ses yeux.
Le but de Doko n’était pas de blesser mortellement ses ennemis, mais juste de leur faire comprend de passer leur chemin car lui ne cèderait pas, mais malheureusement bien que le premier combat fut court, Doko y avait laissé beaucoup de force et après avoir résisté à un grand nombre d’attaque porté par le terrible guerrier qui se trouvait en face de lui, il fut projeté cinq mètres en arrière et resta allongé


"Ainsi c’est ça un chevalier d’Athéna" répliqua son opposant

"Je m’attendais à mieux de ta part…………….."

Doko était allonger sur le dos, la puissance du coup porté par son ennemi l’avait assommé, mais dans un état de semi-inconscience, il distinguait les ricanements des deux spectres encore debout. Soudains il sentit comme de l’eau couler sur sa joue, il pensa alors que la pluie arrivait mais en recevant une deuxième petite goutte, il entendit une douce voix tremblante s’adresse à lui

"Je vous en prie chevalier……relevé vous……..n’abandonné pas, vous êtes notre espoir…….je vous en supplie au nom d’Athéna relevé vous"

Sur ses paroles remplies de désespoir Doko ouvrit un œil…..puis l’autre……et il vit la jeune femme pencher au-dessus de lui, versant toutes les larmes de son corps dans l’espoir de ramené le chevalier qui ne bougait plus jusqu'à lors. Ce fut chose faite quand Doko entendit la discussion des deux spectres

"Aller, maintenant que la larve de chevalier est à terre reprenons là où nous en étions avant son arrivée…."

Avec beaucoup de difficulté Doko se remit sur ses jambes aidé par la jeune femme et fit de nouveau face à ses adversaires. N’attendant pas qu’ils réagissent et jetant toutes ses forces dans cette ultime tentative, il fit jaillir son cosmos aidé en cela par la volonté de vouloir protéger la petite famille sans qui il ne se serait sans doute jamais relevé….

*Je ne dois pas les décevoir…..je suis leur seule chance…….brûle mon cosmos….donne moi la force de porter une dernière attaque pour sortir cette famille des griffes de ces guerriers…..*

Avec la force du désespoir Doko intensifia son énergie cosmique, certes étant jeune chevalier, elle n’avait pas atteinte sa maturité et pourrais dans l’avenir être bien plus puissantes, mais néanmoins elle lui permettrait peut être de venir à bout des assaillants.

Se lançant le corps en avant, il concentra sa force dans son poing droit et couru en direction des spectres


"Attention Camu72, le chevalier…..il s’est relevé et fonce sur toi…." Dit l’un d’eux

Mais il était trop tard pour réagir et Doko lui porta l’une de ses plus terribles attaques

"Parrrrrrrrrr l’AURORE ETOILEEEEEEEEEEEEEEEE" cria t’il

Un long silence sans suivit et qu’en chaque personne ayant vu la scène reprirent leur esprit, ils virent Doko debout….immobile comme près a foncé sur le dernier spectre encore sur ses jambes. De peur de subir la colère du chevalier et ne pouvant plus rien faire pour sauvé son compagnon Camu72, mortellement blessé, il ramassa le jeune apprenti et s’enfui en courant tout en criant

"Nous nous retrouverons un jour chevaliers……..oui un jour"

La petite famille encore un peu sous le choc de ce qui venait de se dérouler depuis plusieurs minutes, s’approcha lentement de Doko qui une fois les guerriers partis balbutia une dernière phrase avant de s’effondrer sur le sol

"Je….je…n’aurais jamais pu tenir une….une…seco….sec…de plus" et il tomba sur ses genoux avant de partir tête en avant sur le sol.

Quand il se réveilla, il était allongé sur une couche, un petit drap humidifié sur le front. Doko se leva et regarda autour de lui, il se trouvait dans une petite chaumière assez vétuste mais sommes toutes assez agréable et paisible. Ne voyant personne dans la seule et unique pièce composant le logis, il prit ses affaires et sorti, là dehors il aperçu la petite famille au loin et se dirigea dans leur direction. Après avoir passé quelques heures en leur compagnie où il apprit pourquoi les spectres les avaient pris à parti, il se décida à reprendre la route.

"Je vous remercie de m’avoir amené chez vous et surtout merci de m’avoir soigné, mais si comme vous me l’avez dit, je suis resté inconscient plus de six jours, je dois me hâter de rentrée a Athènes, depuis bien trop longtemps je l’ai quitté…."

"Non chevalier, ne nous remercié pas"…dit l’homme un peu gêné "Vous nous avez sauvé et nous ne pourrons jamais assez vous remercier"

"Ne dit pas cela" répliqua Doko "Vous m’avez apporté bien plus que vous ne l’imaginez"

Attrapant son sac de voyage il les salua et reprit la route, non sans avoir reçu de leur part de quoi se nourrire pour tout le chemin restant.

Sa marche dura quatre semaines pour qu’il puisse enfin apercevoir le début de la voie sacrée menant au Parthénon………



Arrow Vers La voie Sacrée

[HRP] pour la Cohérence, je précise je j'ai battus Camu72 dans le jeu hier au Mont Olympe[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La route vers les souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route vers les souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En route vers la Californie
» La route vers le Paradis [+1 image 20-7-15]
» En route vers le paradis...
» en route vers Vladivostock
» Le mordor en route vers la montagne de feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Lieux divers-
Sauter vers: