Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Virgo n0 Shaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antiope

avatar

Nombre de messages : 4889
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Virgo n0 Shaka   Dim 30 Sep - 18:58

Mon nom le plus utilisé est Shaka, celui que m'avait donné mon père est maintenant effacé de toute les mémoires pour mon plus grand malheur. Shaka signifie "le sage" ; et là d'où je viens il n'y à pas de place pour les sages...
Mes parents sont des natifs de Sparte, les Homoioi, familles les plus aisé de la cité qui m'a donné le jour: Sparte... La grande, la robuste et comme tout spartiate qui se respecte je fut élevé à la dure. Il n'y a pas de place pour les chétifs à Sparte et mes premières bouffées d'air furent emplis de vin, liquide avec lequel on lave les nouveaux nés afin de tester leur corps.
Mon père n’était pas maître de mon éducation: il m'emmena dans un lieu appelé leschè, où siégeaient les plus anciens de la tribu. Ils m'examinèrent.
Si l'enfant était bien conformé et robuste, ils ordonnaient de l’élever. Si, au contraire, il était mal venu et difforme, ils l’envoyaient en un lieu appelé les Apothèques qui était un précipice. Ils jugeaient en effet qu’il valait mieux pour lui-même et pour l’Etat de ne pas le laisser vivre, du moment qu’il était mal doué dès sa naissance pour la santé et pour la force.
Dès l'âge de 7 ans je rentre dans la vie militaire où on apprend à ne pas être difficile, ni délicats sur la nourriture, à ne pas s'effrayer des ténèbres, à ne pas craindre la solitude, à s'abstenir des caprices vulgaires, des larmes et des cris qui ne font pas un bon citoyens spartiate. On m'a rasé la tête et habitué à marcher sans chaussures, à jouer ensemble avec les autres du même âge, la plupart du temps tout nus.
Elevés en commun sous la même discipline dès l'âge de 12 ans nous n'apprennions que l'indispensable : Obéïr, Supporter, Vaincre.Tels sont les mots d'ordre de la grande Sparte.
On dormait ensemble par troupes et par section, sur des paillasses qu’on préparait nous-mêmes en cassant avec nos mains, sans aucun outil, les extrémités des roseaux.
On ordonne aux plus forts d’apporter du bois, aux plus petits des légumes; et ce que nous apportions, nous l'avions dérobé. Celui qu’on surprend est puni du fouet et forcé de jeûner. Veiller la nuit, ruser et tendre des pièges le jour pour pouvoir manger dans le but de nous préparer à survivre en temps de guerre...
Lors de la fête donné chaque année en l'honneur d'Artémis, les jeunes sont fouétés toute la journée et le vainqueur est celui qui endure la souffrance le plus longtemps!
L'appogée de cette éducation est la Cryptie( apprentissage au meurtre), où l'enfant de 14 ans doit en pleine nuit après avoir guéter toute la journée égorger un passant (un hilote).
Placé sous la protection d'Artémis les personne égorgée par ces enfants devait trouver une seconde vie.

Mes ennuis commence ici...

Mon père était, à l'époque, un éphore, un des cinq hommes les plus puissants au sein de la cité ayant droit de regard sur tous les citoyens y compris les rois. Il dût se plier aux lois le jour de ma naissance et me faire endurer mon entraînement comme tous les natifs de sparte. Néanmoins, tout au long de mon apprentissage il remarqua mon attrait pour les enseignements de l'esprit plutôt que ceux du corps, qui me donnèrent mon surnom déshonorant pour un jeune citoyen spartiate.
Mon père alors se mis en tête de reformer l'éducation spartiate et demanda au conseil de Sparte (Gérousia) de faire venir des philosophes d'Athène afin d'élever l'esprit au dessus du corps et d'enseigner l'égalité des être. Au même momment il s'opposa fermement à la réalisation de ma Cryptie.
Le lendemain matin on retrouva mon père, ma mère, et tout nos proches assassinés pendant la nuit. Je ne fut épargné qu'au prix de nombreux chatiments corporels et avec l'aide d'un hilote (classe la plus basse à Sparte) je réussissait à m'enfuir.

Ne sachant où aller et désorienté par la mort de toute ma famille, je voulu me rendre à Athène afin de respecter les dernières volontés de mon père.

Mon voyage fût long parsemé d'embuche et j'allais trouver la mort avant d'arriver...

La providence voulue qu'une hutte isolée se trouve sur mon chemin. Mon seul recours était de trouver un peu de repos si je voulais reussir mon périple.
En rentrant dans cette hutte je trouvais un viellard abattu et trois homme qui ayant fini de le torturer s'appretaient à l'achever. Je pris ce qui me restait de force afin de secourir le viellard et à peine le combat terminer que mes jambes me lachèrent...

Je me suis reveillé un peu intrigué par ce qui métais arrivé le viel homme ayant pensé ses blessures m'adressa la parole:


Le viel Homme : - Par la grâce d'Athéna te voila enfin reveillé, celà fait trois jour que tu dors. Je craignais de ne pouvoir te remercier. comment te nomme tu, et que fais tu pars ici ?

Shaka : - Shaka, je vous remercie d'avoir veiller sur moi, je me rends à Athènes pour apprendre auprès de philosophes l'éveil de l'esprit et...

Le viel Homme : - Mon nom est Ariscrate, ces personnes ne voulait pas que je continue à enseigner la rhétorique et les préceptes d'Athéna, ils pensent que la force brute les mènera à tout, ce sont des espions envoyé par les spectres.

Shaka : * Il a répondu aux questions que j'allais lui poser alors que n'avais encore rien formulé, peut-être est-il ...

Ariscrate : - ...Le percepteur que tu recherche ? Je ne peux que t'encourager à suivre cette voie et je te suis redevable de m'avoir sauvé.

J'alais très vite apprendre aupès de cette homme les véritables pouvoirs qu'amène l'esprit, je ne fut pas surpris de voir que d'autre disciples suivaient ses enseignements. Il m'appris nottament que les souffrances physiques ne sont rien si l'esprit continu à le dominer.
L'enseignement qu'il me donna était dûr et sévère, mais juste et je pensais avoir trouver ma voie après les deux années passées auprès de lui. Son dévouement et sa croyance pour la déèsse Athéna protectrice de la terre ne pu m'échapper, et nos différentes excursions dans certaines demeures était toujours suivi d'effets. Il répendait de la sérénité et du bien autour de lui.
c'est ici que je décidais de devenir un chevalier d'Athéna, mon père avait raison, il y a des choses bien dans ce monde qu'il faut protéger et qui mérite qu'on se batte pour elle...

Puis un jour, il nous convoqua tous auprès de l'Arbre à Fontaine lieu de nos nombreuses méditations :


Ariscrate : - Mes amis, je vous ai fait venir ici car j'ai une nouvelle à vous annoncer... Vous allez devoir quitter ces lieux ainsi que mon enseignement, vous êtes maintenant près à vous orienter seuls dans ce labirynthe de la vie ma conviction est faite pour vous je sais ce que vous aller devenir mais c'est à vous de le découvrir.

En l'espace d'un instant il disparu, bien que son discours fut clair il n'en semblait pas moins bizar.
Quelque peu désenparé par le vide spirituel qu'il laissa en moi, je passais quelques jours à méditer aux différents centres spirituels d'athènes. Deux semaines plus tard il réaparu.


Shaka : - Que je suis heureux de vous revoir maître, je savais que vous ne pouviez vous en aller comme ça sans...

Ariscrate : - A plus tard ces bavadages! Tu veux toujours devenir un chevalier d'Athéna?

Shaka : - Plus que jamais, c'est pour moi la seule façon que j'ai de remercier mon père pour son acharnement.

Ariscrate : - Prend ce parchemin, il est à toi tu l'a bien mérité! C'est tout ce que je peu faire pour toi...Il m'était destiné mais n'en n'ayant plus besoin je te le lègue. Le reste dépend de toi.... Adieu.

Je n'eu pas le temps de dire un mot que le voilà déjà évaporé. j'ouvri alors le parchemin.
Il était écrit que le possésseur de ce sauf-conduit pouvait avoir audience auprès des oracles d'Athéna. Eux seuls pouvait décider de mon sort et m'accepter en tant que chevalier d'Athéna.
A peine la joie de cette nouvelle me remplissait le coeur que j'entendi:


Un Mécène : - Les spectres ont ravagés le sud d'Athènes, Ariscrate et de nombreux maîtres sont mort...

Shaka : * Il ne resterait alors plus rien de sa hutte, il n'étais pas là, ce n'étais que son âme, il l'a senti, senti que ça allait arriver. C'est tout proche je dois me préparer...

Mon sang ne fit qu'un tour et je pris alors la direction du parthénon, mon destin se trouve là-bas, il ne me reste qu'à adresser ces derniers vers dans ce lieu sacré et tout ce que j'avais à faire ici serait fait :

Shaka : - Moi Shaka, je serait maintenant fier de ce nom car il a désormais une signification honorifique, je doit me battre pour ce que je crois juste j'ai enduré mille souffrances pour en arriver la, je ne peut pas renoncer maintenant. Je veux deffendre Athéna pour ce qui est juste, pour les croyances de mon père, pour la volonté sans faille et l'abnégation d'Ariscrate, pour les innocents sur cette Terre. Pour eux un jour, je serais aussi fort qu'un Dieu...

_________________


Antiope   - Thésée (23) - Pirithous (19) - Hippolyte (15) - Démophon (10) - Virbius (7)
Revenir en haut Aller en bas
 
Virgo n0 Shaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire Virgo No Shaka
» Les tentatives de Shaka ^^
» Virgo n0 Shaka
» Collection de myth cloth
» Phoenix Ikki - Virgo Shaka Effect Parts Set

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: