Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 shiryu the best

Aller en bas 
AuteurMessage
eldarion
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2193
Age : 39
Localisation : au temple
Date d'inscription : 08/06/2005

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: shiryu the best   Dim 9 Oct - 12:44

voici l'histoire de shiryu the best.


je me nomme shiryu the best, né dans un village se nommant ilanos proche d'athènes, mes parents sont paysans, mon père Batirios travaillait dans les champs et ma mère Annamis vendait au village les récoltes des terres et du potager.Ces terres ne nous appartiennent pas, le propriétaire est Araldis; un puissant personnage du village.cet homme est infâme, me racontait mes parents et je leur disais de partir mais hélas ils nous étaient impossible de quitter ces lieux, l'argent nous manquaient, l'endettement était tel qu'ils devraient travailler pour lui jusqu'a la fin de leur vie.

un été très chaud alla bouleversé notre vie, à cette époque j'ai 8 ans, cela fait plusieurs mois qu'il ne pleut pas et un soir que nous dinnions, nous entendîmes un bruit à l'extérieur de l'habitation, mon père prit une torche enflammée pour aller vérifier, il entendît un son étrange provenant du champs adossé à la maison, il accouru mais plus rien, cela devait être un sanglier comme il en existe beaucoup par ici, ils viennent près des maisons à cause du manque d'eau.En repartant du champs il trébucha sur une grosse pierre et lâcha la torche. Le pire allait arriver, le feu se propagea au champs, vu la sécheresse cela prit immédiatement , ne pouvant pas éteindre le feu, mon père se précipita pour nous avertir de quitter la maison, c'était la catastrophe, le feu commença à la brûler.

Il ne fut pas longtemps avant de voir arriver Araldis qui n'habitait pas loin et donc avait vu le feu, il n'y avait rien à faire , tout allait brûler et la sanction allait s'abattre sur notre petite famille.


araldis "mais qu'avez vous faient, vous allez quitter mes terres, je vous chasse de ma propriété,

Baltirios " nous ne voulons pas quitter ces terres, nous n'avons pas les moyens pour cela"mon père s'agenouilla,

et lui dit "ayez pitié de nous, nous sommes pauvres, qu'allons nous devenir, nous sommes orphelins de famille, personnes ne nous attends, nous n'avons nulle part où aller, PITIE, donner nous n'importe quoi pour nous abriter, je travaillerais tous les jours de ma vie pour vous, je ferais tout ce que vous désirer",

Araldis "la seule chose que je veux vous accordez c'est la mort, mais comme j'ai de la pitié et que vous étiez un de mes meilleurs fermiers, je vous laissent partir vivants, mais qu' a deux, en échange de votre fils je vous laisse la vie sauve",

ma mère" noooon c'est pas possible , notre seule fils, notre petit être que nous aimons tant, vous ne pouvez pas",

Araldis répondit "SI je le peux et je vais vous le prendre de grés ou de force",

mon père "je ne peux pas vous laisser faire ça", il sortit un couteau de l'étui de sa ceinture et surprit Araldis en le plantant en plein coeur mais fût bien vite maitrisé par les 2 hommes qui l'accompagnait, sûrement des gardes de sa propriété, l'un d'eux sortit une épée de son foureau. Quelques minutes plus tard Araldis était mort et n'avait plus rien dit.

Les 2 gardes demandèrent à mon père" agenouille toi batirios, tu vas subir le chatiment que tu mérites; LA MORT", il le fit sans résistance et savait quel sort lui était réservé. Mon cher papa me regarda droit dans les yeux et sans parler, j'avais compris qu'il se laisserait faire et qu'il acceptait de mourir car il avait enlevé la vie lui aussi. J'étais bouleversé et dans un élan de desespoir je me jeta sur l'éxécuteur mais fût vite calmé par le second garde, mon père allait mourrir, ma mère était en pleur, tétanisée, et moi je ne pouvais rien faire.

L'éxécuteur" ca y est c'est ton heure; MEURT" ,et l'épée trancha la tête de mon malheureux père.Comme Araldis était mort ses hommes me dirent de quitter ces lieux avec ma mère, je n'oublierais jamais les visages de ces hommes sans coeur.

Depuis ce jour j'arrête pas d'y penser, aujourd'hui ma mère a retrouvé un travail au village, nous vivions dans une maison où se retrouvait tous les démunis et tout se passait bien même si le soir je l'entendais pleurer mais elle ne me montrait pas son malheur, moi je savais ce qu'elle ressentais, cela se lisait dans ces yeux.

Maintenant j'ai 15ans et quelque chose que ma mère ne sait pas c'est que je vais tous les jours m'entrainer après avoir été l'aider pour son travail afin qu'elle ne se fatigue pas trop, elle mérite bien ça car si elle est encore en vie c'est pour moi.Mon entrainement se fait toujours le soir, je vais courir, sauter, nager, soulever des pierres de plus en plus grosses, je veux aider les gens et rétablir la justice dans ce monde si injuste parfois.Un jour que j'allais courir dans les bois j'ai senti une présence, je trouvais cela bizar c'était de plus en plus opressant chaque jours. Soudain en plein effort au moment que je ne pensais plus à cette présence un homme m'apparut.


Mais qui êtes vous, je suis sûr que c'est vous que je sentais chaque jours",

cet homme "je me nomme Ciaolisos, un guerrier solitaire au service de la justice, je te regarde tous les jours t'entrainer et tu en veux petit...",

"hola stop c'est pas petit, c'est shiryu the best, depuis le début vous me regarder mais je ne vous sentais pas, pourquoi?",

Ciaolisos "parce qu'au début tu n'étais qu'un homme normal comme tout le monde, au fil de ton entrainement physique ton esprit s'est développé aussi et sans le maitriser tu m'a senti ce qui me dit que tu peut être un homme très fort et servir la justice, surtout que je me dis que tu t'entraines pour venger quelqu'un ou servir quelque chose, n'est ce pas shiryu the best???",

"oui tu as raison je veux venger quelqu'un et c'est mon père, l'autre chose c'est servir la justice".Et depuis cette rencontre cet homme mystérieux qui ne m'a jamais dit d'où il venait et qui il était vraiment m'apprit à me battre et à devenir un homme.

Je venais tous les jours et il apparaissait, on ne se donnaient jamais rendez vous, il savait que j'arrivais et moi je le sentais de plus en plus au fil des entrainements quotidiens. Ils parlait peu mais me disait juste ce qu'il fallait pour que je travaille correctement, je sentais en lui quelque chose de bizar, au fond de moi,

"je me disais pourquoi m'entraine t-il? qu'ai je donc de plus que les autres enfants?".un jour que j'étais décidé je pris mon courage à deux mains et.....ce fût incroyable je n'avais pas commencé ma phrase qu'il m'a dit ce que je voulais lui dire;

"écoute shiryu je sais ce que tu penses de moi, tu te demandes pourquoi je t'entraines et pas un autre gamin, tu te dis aussi comment on a pus se rencontrer dans ces bois où personne ne passe, justement si l'on s'est rencontrés dans cette forêt c'est que nous sommes pareil, nous cherchons quelque chose que personne ne veut, la solitude shiryu mais ce n'ai pas bon de devenir solitaire, regarde moi je suis seul tout le temps et cela me pèse mais je ne peux pas faire autrement car j'ai des choses que je ne peux te dire mais que tu sauras bientôt sans que j'ai à te le dire".,

moi"mais comment pourrais je savoir si tu ne me le dis jamais ? je ne sais pas lire dans la mémoire des humains";

ciaolisos"écoute tu verras bien,maintenant vas courir, après je t'ai réservé une scéance que tu te souviendras toute ta vie".Et hop j'étais partis courir, en revenant il m'avait concocté ...... un combat contre lui, je ne pouvais pas c'était mon maître mais il me disait fait abstraction que ce soit moi ton adversaire, le but de ce combat était de mettre à terre l'adversaire sans le blesser, juste le maitriser mais ce "combat" allait durer toute la nuit car nous étions au même niveau ce qui m'étonnait. La victoire revenu à mon maître à l'aube ce qui était normal, c'était quand même mon maître.il m'avoua à la fin de ce combat,

"tu es très fort cela a été dur et dire que tu es encore qu'un enfant, tu vas encore progresser".

Le lendemain soir j'arriva sur le lieu habituel mais personne, je ne sentais rien, qu'était il arrivé à mon cher maître ?,

je me suis dis" concentre toi et cherche le, sens le", j'avais fais le vide dans ma tête et dans un sursaut d'esprit je sentis une présence dans l'arbre qui était juste à coté de moi,

je me dis"c'est pas possible l'arbre qui est à coté, je l'aurais senti mais non pourtant il doit être là-haut", je levais la tête et juste au-dessus de moi; mon maître mais il avait les yeux fermé, je monta le rejoindre et lui tapa sur l'épaule mais il ne sursauta même pas, quel contrôle,

Il me dit"félicitations shiryu the best tu m'as trouvé, je m'étais concentré au maximum pour me cacher pas physiquement mais mentalement et tu m'as trouvé par l'esprit sans même chercher par les yeux, BRAVO"

Un soir d'entrainement à la fin de la scéance,

il me dit "ne me coupe pas dans cette phrase shiryu the best, ca y es je ne peux plus rien t'apprendre tu es aussi fort que moi je vais donc te laisser et moi aller vers d'autres campagnes de cette si belle Grèce, juste une chose à te dire soit présent au village ce même jour la semaine prochaine à 12h,cela sera un deuxième bouleversement dans ta vie" et là il disparut n'ayant eu rien le temps de dire, qu'allait il pouvoir bien se passer la semaine prochaine à 12h.

Le jour arrivé, c'était une vraie foire comme il y a tous les ans et soudain on annonce une représentante du sanctuaire, lieu voisin à notre village; une armée y defend le bien et combat le mal, il paraitrait qu'elle vient recruter des hommes au coeur pur, voulant être au service de la justice et ayant quelque chose de spécial.C'était vraiment incroyable, la venue de cette personne mettait tout le monde de bonne humeur.

Ca y es, c'est parti elle commenca le défilé mais soudain un homme surgit de la foule et foncea sur la représentante, il se débarassa de deux gardes et était presque au niveau d'elle, j'intervins et jeta a terre cet homme, les gardes s'en emparèrent.
la belle femme me demanda qui j'étais et je me presenta.Elle me dit que j'étais un petit homme bien courageux et qu'elle sentait en moi quelqu'un de droit et que j'étais une personne capable de servir la justice.Elle me dit au creux de l'oreille que je devais venir au sanctuaire et que l'oracle m'acceuillerait.

Après un bref mais intense évènement, j'avais compris ce que je voulais devenir: un gardien du sanctuaire et servir la justice, l'honneur et l'amour. Je comprenais maintenant qui était mon cher maître Ciaolinos, il avait fait du mal dans le passé et voulait se racheter en entrainant des futurs gardes de cette si belle terre et faire régner une vie agréable et juste.

j'annonca la nouvelle à ma mère qui était contente pour moi et elle m'avoua qu'elle avait rencontrer un homme bien, cela me rassurea de ne pas laisser ma mère seule.on fit une fête pour mon départ, tout le village était invité, c'était très joyeux et tout le monde vint m'encourager pour la suite de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
shiryu the best
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» shiryu the best
» 02 - Shiryu du Dragon God Cloth
» Votre avis sur les plain cloth de seiya et shiryu!
» Shiryu deformed toei socle leds
» Custom chevelure de shiryu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: