Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jonas   Jeu 6 Oct - 17:25

" Depuis bien longtemps, la capacité de lire dans le Passé, la possibilité d'observer le présent et le pouvoir de voir le Futur sont livrés à certaines familles mais J'avoue que cette Triptique n'est finalement qu'un passe temps lassant à la longue. Même si L'Homme change, au bout du compte et sans intervention divine aucune, il commet recommet inlassablement les même erreurs. Ce qu'il y a de plus intéressant, vois-tu, c'est ce que je nomme L'Alternative. Où comment observer l'Humanité dans une Réalité Différente... Un jour, toi aussi, tu connaîtras ce bonheur qui est aussi un malheur...Il faut bien l'avouer"


-------------------------------------


[url]http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=235 [/url]



Le jeune homme était à genoux...il transpirait...le sang coulait à flot alors qu'il ne bougeait pas...Le corps meurti, ses sens disparaissaient progressivement, lentement alors qu'il était sur le point de mourir. Il avait vu tous ses amis mourir: les chevaliers de bronzes, les chevaliers d'argent, les chevaliers d'or... Les compagnons, les ennemis, ils avaient tous péri pour ce combat, cette guerre sainte... Et il était l'ultime survivant de cette bataille ô combien meurtière. Et maintenant il allait périr alors qu'il n'avait pas rempli sa mission: cela ne se pouvait... Mais il n'en pouvait plus: sa vue disparaissait, il n'entendait presque plus, il ne sentait presque plus, il ne ressentait plus le sol et il savait que le sens du gôut avait disparu à jamais...
Là, à genou, ne subsitait plus qu'en lui que le cosmos: cette énergie folle qui l'avait toujours soutenu, cette puissance intérieure indescriptible qui faisait qu'il se sortait toujours de toutes les situations... Maintenant, aujourd'hui, c'était, enfin, l'exception qui allait confirmer la règle... Cela ne se ferait plus: il n'existerait plus....

Il s'avançait vers lui...Son triomphe était totale: Les Corrompus étaient achevés, la Protectrice allait mourir, il allait enfin voir son règne débuter. Après toutes ces décennies d'echecs constamment répétés, tout allait commencer... pour cela, il fallait faire une seule chose: tuer le jeune homme. Un simple coup d'épée devrait suffir : transpercer le coeur du jeune homme et tout irait bien...mettre un terme à cette vie et tout commencerait...Il s'avança vers le mourant, dégainant son épée silencieusement. Ses pas calmes mais alertes le menèrent vers le jeune guerrier qui luttait contre la mort...Il ne pouvait s'empêcher de l'admirer mais il était un corrompu: il devait disparaitre. A cause de lui, la Terre était en danger et il se devait de la purifier. L'obscurité éternelle ferait comprendre aux habitants de la terre combien leur planète était belle..Et après Il lui redonnerait sa beauté originelle , libérée, purgée, purifiée de toutes l'Humanité... Il se devait de le faire et il le ferait..Quelqu'en soit le prix à payer... Puis après, il dominerait l'Olympe, détruirait les Usurpateurs et deviendrait le Maître de l'Univers, de la Galaxie... Son pouvoir ne serait plus du tout contesté...

Seul son cosmos ne s'était pas éteint: il était Lumière, il resterait lumière dans les Enfers. Parmi la sombre obscurité, il serait la Lumière qui éclairera sa déesse sur le chemin de la victoire. Allez !!! Encore une fois !!! Une dernière fois!!! Oui !!! Tu peux le faire !!!! Tu as le coeur, la confiance de tout le monde !!! Tes amis, du haut des cieux, te regardent !! Ils t'encouragent !!! Celle que tu aimes te regarde !!! Elle t'encourage aussi !! Elle n'est pas morte !! Tant que la vie souffle en toi, réveilles toi !!!! Une dernière fois !!!! Le jeune homme se leva. Il tenait à peine sur ses pieds, il chancelait, manqua de chuter encore mais il savait que s 'il tombait, il mourait et il avait encore une dernière chose à faire, une dernière mission à remplir, un dernier objectif à atteindre. Il ne pouvait pas tomber...Non pas là, pas maintenant...Il était debout, il ne bougea pas. il était comme une masse inerte devant son Executeur... Sa dernière heure était arrivée mais avant ça...oui...avant ça...


"PE...GA...SUS... EX...TIN...CTION !!!!!"

Ce fut ses dernières paroles, ces derniers mots puis tout devint blanc....


Il n'en croyait pas ses yeux....Le jeune homme avait gonflé son cosmos à son paroxysme...Il l'était plus fort que lui....
Non !!! ce n'est pas possible !!!! il vit cette sorte de grande boule lumineuse de couleur bleue qui sortait du corps du jeune homme.cette boule lumineuse envahit tout l espace autour d'eux...Ca allait exploser....Vite !!! Vite !! il doit fuir, il doit partir !!!! il doit quitter ces lieux avant de....

Mais...

Tout explosa dans un cercle de lumière: telle une bombe atomique explosant, ravageant tout sur son passage, l'Etre eut juste le temps de mettre ses bras en position de défense mais ce ne fut pas suffisant, il fut happé par l'halo. Son corps se souleva dans les airs, il fut projeté violemment sur le sol... Quand il se réveilla, le corps du jeune homme reposa à terre: il était mort... Une goutte rouge tomba sur le sol..une chaleur se fit sentir sur son beau visage. Il posa sa main sur sa joue, il la retira et il vit...du sang...Il comprit : une profonde entaille sur son beau visage alors que son corps avait resisté à l'attaque grâce à son armure. Il ne bougea pas, il avait l'air d'être absent, il ne comprenait pas. Blessé par un simple humain, cela ne lui était jamais arrivé !!! Il hurla de rage !!!! Il se dirigea vers le corps inannimé , sortit son épée et alla le décapiter de toute sa fureur quand...une lumière naquit...Et il comprit...Et il sut qu'il allait encore echouer quand la jeune femme se dirigea vers lui...le regard calme, paisble mais furieux....
Autour du jeune homme, tout était blanc, puis sombre. Il était mort!! Etait ce cela la mort? Etait ce la vie après la décès? Avait-il réussi? pouvait-il maintenant dormir apaisé... tant de questions, tant d'appréhension dans l'esprit du jeune homme alors qu'allongé, nu, il s'enfonçait , il plongeait dans un univers qu'il ne connaissait pas...Puis une voix...Calme, paisible, tranquille, puissante...


"Jonas....Jonas....Allons rejoins moi...."

Cette voix l'appelait...C'était une voix douce et amicale...Il ne savait pas pourquoi mais il se redressa .Il était debout, il flottait alors qu'il continuait de plonger dans des profondeurs qu'il ne connaissait pas...

"Jonas....Jonas...Par là...Nous avons beaucoup de choses à nous dire...."

Il parvint alors à atterir et il regarda autour de lui: le lieu était sinistre, le sol était fait de roche en fusion de couleur rouge sang, il était entouré de diverses petites montagnes formées en cercles autour de lui. Le ciel était obscur. Son regard, alors, se posa sur un homme torse nu et enchainé: il avait de longs cheveux noirs, son regard était empli de malice mais on pouvait y lire une certaine cruauté . il avait un cosmos tellement puissant, bien plus imposant que l'Autre. Son torse nu était lacéré de plusieurs entailles profondes mais il souriait. Ses yeux étaient sombres mais expressifs.On pouvait y lire une certaine expérience: oui cet homme, ou qui que ce soit, était quelqu'un d'important... il s'avança vers lui , d'une démarche hésitante...

"Qui êtes vous?" Demanda Jonas

"Nous sommes amenés à vivre ici pour très longtemps...Alors autant que je te le dise: je me nomme Cronos..." Répondit l'Homme

"Cronos? Et où sommes nous? Et pourquoi suis je ici? Et comment connaîs tu mon nom ?"

Ces questions défèrlèrent sur le Titan à une vitesse impressionnante. Son sourire se transforma en un rire joyeux.

"Oui..Mon nom est Cronos. Nous sommes dans le Tartare, le lieu où les êtres divins ou humains pourrissent quand ils ont commis un pêché que même le Monde des Enfers ne peut tolérer... Et je te connais bien jonas: c'était le destin, nous devions nous rencontrer..."

"Qu'ai je fais pour être là ? je ne comprends pas... "Déclara jonas alors qu'il s'asseyait à côté de Cronos sans savoir pourquoi...

"Ce que tu as fais? Tu as blessé hadès: tu es le seul chevalier à l'avoir fait... Et quelque chose me dis qu'il se produira du temps avant que cela ne se reproduise.."
Répondit en souriant Cronos...

C'est ainsi que Jonas et Cronos restèrent ensemble dans le Tartare... Cronos parvient à se libérer pour attaquer le Sanctuaire mais il échoua et revenut au Tartare au côté du jeune humain... Puis un jour, ils s'echappèrent du sanctuaire et errèrent à travers les dimensions, les réalités et le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jonas   Jeu 6 Oct - 17:28

" Depuis bien longtemps, la capacité de lire dans le Passé, la possibilité d'observer le présent et le pouvoir de voir le Futur sont livrés à certaines familles mais J'avoue que cette Triptique n'est finalement qu'un passe temps lassant à la longue. Même si L'Homme change, au bout du compte et sans intervention divine aucune, il commet recommet inlassablement les même erreurs. Ce qu'il y a de plus intéressant, vois-tu, c'est ce que je nomme L'Alternative. Où comment observer l'Humanité dans une Réalité Différente... Un jour, toi aussi, tu connaîtras ce bonheur qui est aussi un malheur...Il faut bien l'avouer"

Cronos était dans un immense jardin allongé sous un grand arbre.Il observait le ciel bleu azur , une brindille d'herbe coincé dans sa bouche. Cela faisait depuis quelques décennies qu'il parlait tout seul, dans le vide. cela faisait depuis quelques temps qu'il évoquait quelques reflexions que Jonas ne comprenait pas ou n'avait pas envie de comprendre d'ailleurs. L'ami de Cronos -Car il n'était nullement un serviteur mais le Titan le considérait bizarrement cimme son égal- était également allongé sous ce grand arbre et fumait tranquillement sa cigarette. Lui aussi contemplait le ciel d'un air absent. Aujourd'hui, il n'avait pas son air habituel: heureux, blagueur, détaché, nonchalant..Il semblait être loin, très loin, trop loin et l'ancien Roi des Dieux savait pourquoi. Il était temps, pour le jeune humain, de tout recommencer à zéro. Cela faisait trop longtemps qu'il était avec lui et il était compréhensible pour un ancien chevalier d'Athéna de revouloir protéger la Déesse. Le Titan aurait bien voulu qu'il reste à ses côtés encore plus longtemps mais chacun doit suivre sa route...Chacun tresse avec ses propres files entremélées son long chemin de sa propre destinée. Aujourd'hui, il étauit temps pour Jonas de revivre sa propre Histoire.

les Deux Compagnons n'avaient jamais eu le besoin de discuter longtemps, négocier , parlementer.Un seul regard entre eux suffisaient. Ils se connaissaient par coeur.Ils ont vécu ensemble très longtemps. Ils ont partagé des choses qu'aucun dieux, ni humains ne pourraient faire. Cronos tourna le visage vers Jonas et le regarda attentivement.Il prit la brindille d'herbe dans un de ses mains puis détourna la tête et la contempla silencieusement un long moment.Puis il la jeta. Jonas observa Cronos silencieusement.Il soupira puis ecrasa sa cigarette sur le sol verdoyant de la colline où ils se trouvaient. L'Ancien Chevalier de Pégase lança distraitement la cigarette qui se consuma lentement.En fait elle se désintégra tout doucement comme si l'espace et le temps avait décidé d'y mettre un terme.

Cronos se releva et observa un point qui semblait trop lointain...Même pour Jonas. celui-ci se leva également et bailla tout en étendant les bras. Il fuit craquer les os de ses doigts puis de son cou. Une manière comme une autre pour dire qu'il fallait se séparer.


"Jonas...Tu ne devrais plus te souvenir de rien dans ta nouvelle vie...Tu garderas le même prénom mais c'est tout. Tu te réincarneras dans un nouveau corps et tu redeviendras un chevalier d'Athéna"
Enonça lentement Cronos d'une voix grave mais lointaine.

"On sera amené à se revoir l'ami " Répondit Jonas

"Jonas... Dans ta nouvelle vie, peut être verras tu des flashs de ce que tu étais... C'est mon dernier cadeau"
Conclut le Titan

Tu parles d'un cadeau... M'enfin bon, ça devrait m'être utile...Qui sait ?
Déclara enfin Jonas qui avait maintenant les maisn dans les poches.

Il n'y eut pas d'adieu, ni d'au revoir, ni d'à tout à l'heure. Un simple regard échangé suffit.Puis le pouvoir du Titan se mit en marche tandis que Jonas observait alors ce même point que regardait Cronos. Il sourit: il comprit enfin ce que contemplait Cronos depuis bien longtemps. L'espace, alors, se métamorphosa.La colline verdoyante où étaient l'Humain et le Titan se transforma pour devenir un environnement obscur et sembre où l'espace et la galaxie tournaient autour d'eux dans un cycle continuel. Le mouvement des étoiles, des planètes étaient réguliers: ni trop rapide, ni trop lent. Jonas soupira puis se mit à rire alors qu'il avançait vers ce point...

"Je me demande où je vais atterir moi " Dit il en riant.

Cronos regarda son ami disparaître puis l'environnement reprit son apparence initiale.Le vent soufflait doucement , l'herbe se couchait sous cette force calme et paisible, les oiseaux chantaient et le soleil brillait de sa puissance. il se retourna et commença à partir on ne sait où.

Une nouvelle vie, un nouveau commencement....



------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jonas   Jeu 6 Oct - 17:31

C'était une jeune femme de 28 ans. Elle était brune. Ses cheveux étaient coupés courts.Elle avait ce regard bleue azur qui perçaient et transperçaient de sa douceur toutes les personnes qui l'entouraient. Elle avait la beauté d'Aphrodite et le caractère docile mais caractérielle d'Athéna. Elle était chaleureuse et tout le monde l'aimait. Mais son mari avait disparu.Une guerre le lui avait ravi. En ces périodes troubles, les maris partaient à la guerre et les femmes restaient à attendre, à espérer que leurs doux hommes reviennent en vie et qu'une nouvelle vie pour un laps de temps court reprenne. Une lance dans son coeur, le prononcement de son nom, la vie qui s'éteint.Elle n'a jamais su pourquoi mais elle le savait.Il faisait nuit, elle dormait, elle ouvrit un oeil, elle comprit que son mari était mort, elle pleura et pleura.Puis le temps passa, les saisons se succèdèrent et elle abvait repris la force de vivre. Comme le lui avait dit sa mère, une nouvelle vie, un nouveau recommencement.

Les temples dédiés à Cronos étaient rares en Grèce en ses temps là. Sa famille, de générations en générations, vouait un culte au Titan. Elle avait repris le flamnbeau de ses parents, d'abord par mémoire puis par convictions. Elle n'avait jamais su quoi faire.Ses parents le lui avaient expliqué mais quand on est une enfant de 6 ans , on ne comprend pas tout: on répète les gestes mécaniquement. On écoute les histoire, on tremble, on a peur mais l'attention des parents est là pour vous sauvegarder, vous protéger, vous réconforter. Jusqu'à ce que des adeptes du Culte de Zeus vous enlèvent vos parents et les assassine sous vos yeux. A cet âge là, elle avait eu Milles Occasions de plonger dans le côté sombre de la vie mais une vois lui avait toujours dis qu'un jour son heure viendrait. Et un jour, il vint.

Elle n'avait jamais eu d'enfant. ce n'était pas faute d'avoir essayer mais les dieux ont cette fâcheuse habitude de vouloir manipuler le destin des humains. Au lieu de se révolter, il fallait accepter et faire confiance à celui ou celle qu'on croyait. D'abord en mémoire de ses parents, Puis par respect pour eux et de ses générations précédentes, enfin, par conviction, elle avait voué sa vie au Titan. Comme toute bonne oprétresse, elle espérait qu'il l'entendait.Et il l'entendit. Comme à son habitude, elle rejoignait sa petite demeure sur la colline en marchant lentement mais calmement . Le Soleil tapait fort aujourd'hui.Elle devait faire vite.Elle devait ranger la nourriture, prier le Titan puis retrouver ses tâches quotidiennes. En souriant.Elle ne savait pas pourquoi mais elle souriait toujours et était toujours souriante. Pourtant, le Culte au Titan devait être un culte barbare et violent fait de sacrifices humains et d'incantations destructrices.mais elle ne parvint jamais à le faire. Elle priait, demandait au Titan que la journée se passe bien, que ses amis, les gens de son petit village se passe bien... Toujous est-il que la voilà proche de sa demeure: elle pose le sac, ouvre la porte mais quelque chose l'alerte.Elle se retourne.Elle a peur.Ele regarde autour d'elle. Un filet de lumière bleue la transperce soudainement.Elle tombe inconsciente. Elle se réveillera quelques heures plus tard.Elle ne comprendra pas ce qui s'est passé.Elle a un peu la tête qui tourne.Oh... C'est sûrement le soleil: elle a du avoir une insolation. Vite, vite ! Elle rentre chez elle, range la nourriture.puis Direction le petit temple non loin d'elle: elle prie.Puis elle revient chez elle et reprend sa tâche quotidienne.Il se fait tard, elle est resté inconscinete trop longtemps.Elle va se coucher...Elle rêve...


Noémie...Noémie...Ma chère Enfant.....

Une voix dans un endroit sombre.Elle a peur, elle cherche la voix mais ne la trouve pas.Puis se dessine devant elle un homme aux longs cheveux sombres et au regard bleux calme et apaisants.Elle sait qui c'est.

Cronos... Mon Dieu....

Noémie, oh ma douce Noémie. La vie n'a pas été tendre avec toi mais je t'ai regardé, je t'ai vu et je t'ai beaucoup aimé: tu es ma prétresse favorite et je te fais un cadeau.Prends en bien soin et élève le selon tes propres convictions

Cronos....Mon Roi...Non..Attendez...Par Pitié....


Elle se réveilla en sursaut.Elle était en sueur.Elle avait eu une vision du Titan. Elle ne comprenait pas pourquoi: quel était ce cadeau ? Avait-elle rêvé? Non, c'était une vision prémonitoire.Elle avait vraiment discuté en rêve avec Cronos. Elle ouvrit la petite fenêtre près de son lit.Elle était assise dessus et contempla la voute étoilé qui se dessinait sous ses yeux...



--------------------------------


Pousse....pousse mon enfant....Oui...Oui...je vois sa tête !!!! S'exclama la vieille femme du village.

Noémie souffra. Elle hurla. Elle poussa. Mais en même temps, elle se souvenait.

"Je te fais un cadeau.Prends en bien soin et élève le selon tes propres convictions"

Elle avait su ce que c'était quand deux mois plus tôt elle avait ressenti les prémices du Cadeau Divin. Elle sut que l'Offrande Divine fut tout ce qu'elle avait toujours souhaitait.Son voeu s'était réalisé.

Encore un effort ma douce Noémie...je vois son corps...Oh qu'il est beau !!! S'exclama en larme la vieille femme.

Elle poussa plus fort.Elle était en agonie. Mais, pour toute récompense, il fallait lutter.Et elle combattit au delà de ses possibilités.

Le Voilà !!!! cria la Vieille en prenant dans ses bras un bébé.

Elle coupa le cordon ombylical, le donna aux autres femmes qui le nettoyèrentavec précaution. Noémie était exténué: elle n'en pouvait plus mais elle avait enfin ce qu'elle avait toujours voulu et désiré: un enfant. Et ce fut un garçon qu'elle tint dans ces bras.Elle pleura de bonheur en serrant tendrement dans ses bras ce petit être. Elle lui sourit, le berça tendrement alors que le bébé brailla en pleurant. Toutes les femmes du petit village étaient réunis autour de la petite bâtise en pierre tandis que les hommes s'étaient arrêté de travailler et surveillaient la demeure. le village vouait un culte à Vesta mais Noémie et son appartenance au Titan ne dérangeait pas les autres habitants. Tout simplement parce que Noémie était belle, intelligente, douce, simple et respectait les autres . ce que ces "autres " lui rendaient également avec bonheur et amour. Même Vesta semblait ne pas être dérangé par le Culte du Titan. Comme si la Déesse et Cronos veillaient sur elles.

Noémie regarda avec amour son tendre bébé et l'embrassa délicatement sur la joue. Puis elle se pencha et lui murmura à l'oreille...


Bonjour et sois la bienvenue...Jonas...



------------------------------


Les années passèrent comme les Saisons d'ailleurs. Après la pluie, le beau temps. Après la brume et le brouillards, le Soleil réconfortant planant sur les visages heureux et solidaires des gens du Village. Noémie avait 34 ans et Jonas avait 6 ans quand le premier évènement de la vie du jeune garçon commença. Comme si ça avait été écrit dans le Destin. Comme si ça devait obligatoirement se passer au jourd'hui et pas autrement.
Comme à leur habitude, Noémie et le petit Jonas revenaient du marché. Le jeune enfant se révélait être quelqu'un de très extraverti, très joueur. Son goût pour la curiosité des choses de la vie forçaient l'admiration des gens du Village et de sa Mère. il demandait toujours ce qu'était tel statue, ce qu'était telle fleur etc. Sa mère lui avait enseigné le Culte de Cronos. Tous les matins, après s'être levé, il priait le Titan et tous les soirs, avant de se coucher, il le priait. Il passait une partie de sa matinée à prendre l'initiative de nettoyer le petit temple en pierre le nettoyant de fond en comble avec la simplicité innée de sa mère mais la précaution méticuleuse d'un enfant de 6ans qui voulait bien faire son travail.
Il remontait la petite pente en pierre avec sa mère et aperçut la maisonette.Il tenait dans ses petites mains un gros sac pour lui: il était fatigué mais il voulait pas lâcher même quand sa mère le lui demandait.Il était comme ça le petit Jonas: buté comme son père qu'il n'a jamais connu.Quand il a une idée en tête, il n'en démord pas et va jusqu'au bout. une force de caractère hérité de sa mère.
ils étaient proches de la maisonette quand ils virent des Adeptes du Culte de Zeus commencer à détruire le temple. Noémie lâcha les courses et coura vers eux. Jonas la suivit mais il était moins rapide et il vit alors l'un deux planter un poignard dans la ventre de sa mère. Celle ci cracha du sang en émettant un son rauque. Elle se plia en deux , tomba au sol, cherchant son souffle. Jonas arriva enfin vers sa mère. Celui qui avait poignardé sa mère allait la frapper au visage quand le jeune enfant lui fonça dessus. Il tombèrent en arrière mais un autre Adepte vint vers lui et le frappa durement au visage.Jonas partit en arrière en criant et retomba à côté de sa mère. Noemi souffrait le martyr mais parvint à prendre le petit dans ses bras et à le serrer dans ses bras. Les Adeptes se dirigèrent vers eux pour les tuer quand... Un rayon de lumière les atteignirent tous. Les Adeptes n'eurent pas le temps de dire quoique ce soit qu'ils furent tout simplement ejecté dans les cieux...Oui...ils furent ejécté dans les cieux, c'est ce que vit Jonas en tout cas alors que sa maman avait fermé les yeux et s'étaient préparé au pire.
Un homme , torse nu, vint vers eux.Il était de grande taille, ses longs cheuveux blongs qui pendaient soyeusement à la base de son cou.Son regard était sévère mais il y avait quelque chose de rassurant en lui. Il ne dit pas un mot.il ne dit rien quand il prit délicatement dans ses bras le petit garçon qui ne resista même pas encore sous le choc. Il ébourrifa ses cheveux en souriant quelques instants puis il s'approcha de la mère. celle ci était maintenant presqu'inconsciente mais quand elle ouvrit les yeux avant de tomber dans les limbes, elle vit l'homme et murmura...


Cro...nos....

L'homme ne tiqua pas, ne dit rien mais apposa sa main sur la blessure de la femme. Jonas voyait tout: il voyait le poignard disparaitre, il voyait cette lumière dorée qui "réparait sa maman". il voyait l'homme prendre dans ses bras la femme et , sans regarder le jeune enfant, l'amener dans la maison. Jonas se leva et suivit à distance l'Homme. mélange de stupéfaction enfantine, de peur enfoui sous un torrent d'incompréhension quant à ce qu'il s'était passé...Puis, tout cela se transforma en admiration. Sa Maman allait mieux, il le savait .Et l'Homme le regarda une dernière fois.

Ta maman va mieux, ses jours ne sont plus comptés. Tu veux savoir qui je suis? je ne te dirais pas mon nom mais je suis un Chevalier d'Athéna...

L'Homme partit sans rien dire et Jonas ne le revit plus. Il l'avait regardé s'en aller, il n'avait pas bougé du palier sa main gauche tenant la porte ouverte. C'était comme s'il n'était plus là et plus il regardait l'Homme partir plus...plus...plus....

Seul son cosmos ne s'était pas éteint: il était Lumière, il resterait lumière dans les Enfers. Parmi la sombre obscurité, il serait la Lumière qui éclairera sa déesse sur le chemin de la victoire. Allez !!! Encore une fois !!! Une dernière fois!!! Oui !!! Tu peux le faire !!!! Tu as le coeur, la confiance de tout le monde !!! Tes amis, du haut des cieux, te regardent !! Ils t'encouragent !!! Celle que tu aimes te regarde !!! Elle t'encourage aussi !! Elle n'est pas morte !! Tant que la vie souffle en toi, réveilles toi !!!! Une dernière fois !!!! Le jeune homme se leva. Il tenait à peine sur ses pieds, il chancelait, manquea de chuter encore mais il savait que s 'il tombait, il mourait et il avait encore une dernière chose àà faire, une dernière mission à remplir, un dernier objectif à atteindre. Il ne pouvait pas tomber...Non pas là, pas maintenant...Il était debout, il ne bougea pas. il était comme une masse inerte devant son Executeur... Sa dernière heure était arrivée mais avant ça...oui...avant ça...

PE...GA...SUS... EX...TIN...CTION !!!!!

Il sursauta violemment, eut le coeur qui accéléra.il était en sueur.Que se passet-il ? Quelle est cette vision ? Qui est cet homme? les questions se bousculèrent dans son esprit. Puis, soudain, une image vint à son esprit: sa maman. Il se ressaissit et courra vers la chambre de sa mère.Il posa sa main sur son coeur, elle dormait.Elle était sauvé: cet Homme l'avait sauvé.

A-Thé-Na... Murmura Jonas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jonas   Jeu 6 Oct - 17:32

Quatre années passèrent: Jonas avait 10 ans et Noémie 38 ans. Les Epoques se succèdent mais la Guere ne disparait jamais. Le Monde est en crise et les Hommes combattent pour un morceau de terre prétextant que c 'est une lutte pour le Bien contre le Mal. Mais pour la Mère et son Enfant, rien ne change. entre les méditations, les prières au Titan, les courses aux marché, les plaisanteries, les taquineries, les jeux avec les enfants du villages, c'est toujours la même chose. En apparence. Depuis l'Evènement qui eut lieu lorsque Jonas avait eu 6 ans, une petite évolution avait eu lieu: anodine certes mais elle était tele une petite douleur lancinante qui grandissait au fil des années.Sensiblement...Doucement...
Jonas savait que Noémie lui cachait quelque chose.Et quand il voulait savoir, elle changeait de sujet. Dès fois, elle se mettait en colère aussi.Et Jonas, en bon garçon sage mais capricuex qu'il éytait se taisait et s'en allait en claquant la porte. A cet instant là, Noémie s'asseiyait sur la petite chaise en bois, posait ses deux mains sur son visages et pleurait à chaudes larmes...
La rencontre avec l'Homme d'Athéna avait changé la perception des choses de Jonas: Il devait se montrer fort.plus jamais sa maman se ferait agresser et il la protégerait toujours.Et pour cela, il devait savoir se battre. par chance, un homme du village était un ancien combattant et accepta de l'entraîner. Au début Noémie refusa catégoriquement: elle avait perdu son mari et ses amis à cause de la Guerre.l'idée que son fils puisse apprendre à se battre l'horrifiait. Mais Jonas était doué d'un caractére impérieux: obstiné, têtu, il avait toujours ce qu'il voulait quand il était décidé.Et pour l'heure, il voulait se battre, il voulait la protéger et rien, non rioen, ne le ferait changer d'avis. Noémie accepta finalement.
Dudalos, c'était le nom de son maître, était quelqu'un de sévère mais de juste et droit.L'entraînement consistait à gagner en force, technique, endurance et musculature. Tous les jours, Jonas frappait contre des rochers, courrait ç travers les montagnes, recevait sur son estomac des roches destiné à gagner en musculatures, il soulevait des poids de plus en plus dures... Et quand il rentrait, il avait le corps rempli de bleus et il souffrait le martyr.mais il ne se plaignait pas et continuait à aider sa mère au tâches ménagères, prier Cronos, nettoyer le petit temple, jouer avec ses amis comme si de rien n'était et allait faire les courses . Des fois le soir, il sanglotait. jonas pensait que Noémie ne l'entendait pas alors il se lâchait, il pleurait, il avait mal. Combien de fois sa mère avait voulu le prendre danss es bras quand il était comme ça.Et combien de fois, à son grand desespoir, elle se l'interdisait.


Tel Appolon, c'est un enfant quand le soleil se lève à l'ouest, un adulte quand l'Astre Jaune enveloppe toute ma maison et un bébé quand Eros se couche à l'est...



-------------------------------


Quatres années passèrent de nouveaux. Jonas avait 14 ans et Noémie 42 ans. Jonas était un fier jeune homme. Il avait les cheveux coupé court de la même couleur que ceux de sa mère et il avait un regard bleu perçant.Un regard expressif: tantôt rieur, tantôt sombre, tantôt plaisantin, tantôt enfantin. Son corps était parfaitement bien entretenu à cause de l'entraînement de Dudelos. C'était un jeune homme dans la splendeur de son âge.Il croyait savoir tout, il croyait que sa vie était faite et qu'elle ne lui réserverait plus aucune surprise. La monotonie des tâches quotidiennes alliée aux entraînement était un cycle régulier et réconfortant en un sens. Il était de plus en plus proche de sa maman et de Cronos. Mais tout au fond de lui, sommeillait encore deux visions qui s'alternaient dans ses rêves. Tantôt rassurant, tantôt apocalyptique, ses deux visions commençaient à occuper son esprit.

La première vision était celle d'un jardin paradisiaque où, sous un immense arbre dont le sommet atteignait les Cieux sinon plus, une femme tenant à sa main droite un sceptre, regardaitt endrement un homme aux longs cheveux sombre comme la nuit mais au regard bleu comme le plus beau des jours. Ils étaient assis sous cet arbre et se regardait tendrement. Le Sceptre brillait de milles feux et son éclat doré éclairait les deux personnes. Puis il se voyaient venir vers eux. les Deux personnes tournaient le regard vers lui et le saluaient tendrement. La Femme se levait alors et lui donnait son long sceptre tandis que l'Homme venait vers lui et lui caressait tendrement les cheveux.A ce moment là, il se sentait bien, il était bien et il avait l'impression qu'il était protégé par ses deux personnes.

La Deuxième vision était plus effrayante, plus apocalyptique. Il voyait un décor sombre. L'Eden dans L'Enfer. Il se retrouvait sur une terre ravagée alors que le ciel était sombre, obscur et menaçant.Il y avait des corps partout.En fait, il marchait sur un chemin fait de cadavres portant des armures scintillantes, des corps d'hommes et de femmes briséd en milles morceaux portant des armures ailés détruites. Parfois la blancheur des os réflechissait la noirceur céleste. Les pieds de Jonas s'enfonçaient dans des parties du corps molles et il était fréquent que ses pieds éclatent les cages thoraciques des morts comme s'il marchaient sur de la boue. Tout cela le mena à un immense jardin. L'Eden dans Les Enfers. Il voyait un jeune homme agonisant combattre contre un Homme. le combat était sanglant, horrifique et tout se termina par une explosion cataclysmique de couleur bleue.

Parfois, ses deux visions s'entremélaient et c'était à ce moment là où il se réveillait en sursaut, le corps en sueur, en poussant un hurlement... Et sa chère et douce maman était toujours là pour le prendre dans ses bras, le réconforter.Au contact de Noémie, il était bien, il étauit en sécurité. Le monde pouvait bien s'écrouler autour de lui, sa mère serait là pour le protéger.


Maman !!! Maman !!!! C'est moi !!! Je suis rentré !!!!

Comme à son habitude, il revenait des courses et alla posa les petits sacs en bois et le petit panier en osier que sa mère lui avait spécialement fait pour son anniversaire le jour de ses onze printemps.

Maman !! T'es la ? Je peux aller voir Hanya ?

Hanya était la petite amie de Jonas.Elle avait 10 ans et avait de longs cheveux blonds comme le Maïs . Elle avait un joli regard vert comme la verdure de la colline qu'on trouve à un kilomètre derrière le Village. Hanya et Jonas étaient amis d'enfance.Ils partageaient tout: la nourriture, les sorties, les cadeaux, les plaisanteries, les taquineries... Comme ce jour où ils avaient cachés la petite amulette de la Vieille sous la couverture de son lit et qu'elle s'était mise à le chercher partout , dans tout le village et ce pendant dans deux jours et deux nuits alors que l'objet tant convoité se trouvait chez elle. Ils avaient bien ri ce jour là. Quand le frère d'hanya était mort, Jonas s'était occupé de la pettie fille alors que Noémie s'était occupé des parents. Ils s'occupaient des courses, ils allaient prier Vesta à leur place. Des fois, une ou deux fois par semaines, Hanya dormait chez Jonas dans la même chambre et le même lit sous le regard de Noemie qui les surveillait discrétement la nuit. Ah !!! ces enfants, on ne savait jamais ce qu'ils avaient en tête !!!!

Maman !!!! Tu es là? Je peux....

Il ouvrit la porte de la chambre de sa mère et la découvrit allongé sur son lit.Elle était pâle, elle temblait, ses yeux étaient rouges et elles toussaient...Et crachaient du Sang. A ses côtés, son maître Dudalos veillait sur elle. Il regarda le jeune garçon puis se leva et sortit de la chambre.Lentement, calmement, au ralenti... Noemie continua de tousser violemment. Jonas la regarda puis il suivit du regard Dudalos qui avait ouvert la porte d'entrée.Il respira bruyamment.

Viens me voir...après



[url]http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=236 [/url]

Puis il ferma la porte et resta dehors à contempler un point lointain que seul lui pouvait voir. Jonas se dirigea vers sa mère.Elle était pâle .Elle était si faible.Elle qui était aussi forte qu'Héraklès lui même et immortelle comme les Dieux.Elle qui était sa source, sa lumière, sa force, son pouvoir.Elle était allongée là, en toute simplicité et le regardait. Elle posait ses yeux rouges, elle pleurait.Elle vouliait lui dire quelque chose mais elle n'y parvenait pas.Jonas s'assit à côté d'elle sur cette petite chaise en bois où il avait vécu tant de choses avec elles: tant de rires, tant de larmes, tant de jérémiades, tant de...Vie.
Noémie regardait son fils.Elle tenta de sourire mais elle n'y arrivait pas.Ses lèvres ne bougeaient pas.Elle voulait lui dire tant de choses, elle voulait le prendre dans ses bras, le serrer contre lui: son tendre enfant, son cher fils, son très fort garçon, sa vie, son Amour, son Coeur. Mais la maladie était trop forte: elle allait mourir.Elle allait rejoindre la Femme avec le Sceptre, l'Homme aux longs cheveux et au regard apaisant.Elle allait s'asseoir à leur droite, elle allait regarder son fils vivre du haut des Cieux, elle allait veiller sur lui.Que les Dieux lui donnent cet instant, que Cronos, dans sa grande bienveillance, lui accorde le droit de lui dire qu'elle l'aime. Elle ferma les yeux.Elle respira: le haut de son corps se souleva quand elle inspira. Elle ouvrit les yeux.


Jonas... je...t'....Aime....

Le bas de son corps redescendit quand elle inspira...Puis...Plus rien....Elle ferma les yeux, détourna la tête et s'endormit.

Maman !!! Maman !!!! Maman!! MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jonas cria, hurla. il appela sa mère. Mais c'était fini...

Noémie...Noémie....Sois la Bienvenue....

Cronos....Mon Maître....Mon Amour....

Noémie entra dans le jardin et s'assit à la droite de Cronos et de la femme au Sceptre. Elle la regarda et celle ci lui sourit... Noémie alla s'installer à sa droite et ferma les yeux...

MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cela semblait être un éternité mais pour Dudelos, cela ne prit que quelques minutes...une demi heure à entendre les cris, les larmes de désepoirs, la tristesse enfluer l'âme de ce petit garçon qui avait été comme un fils pour lui. Il observa ce point lointain, si lointain...Puis Jonas sortit. Il avait les yeux rouges , il avait pleuré.Dudelos se retourne et le regarde .Jonas l'observe aussi, il se force à ne pas pleurer mais...Il tomba dans les bras de Dudelos et se mit à pleurer toutes les larmes de son corps.

C'est bien petit...pleure...ca te fera du Bien....

Ils restèrent ainsi de longues heures: l'un pleurant et l'autre le prenant dans ses bras et ne disant rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jonas   Jeu 6 Oct - 17:32

[url]http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=238 [/url]


Jonas...Je dois te parler. je vais te révéler le Secret de Noémie: Tu dois devenir un Chevalier d'Athéna. Tu devras protéger cette Déesse et son Idéal de paix et d'Amour. Fais le en ton nom, au nom de ta Mère. Quand ceci sera fait, alors, la Voie de la Vérité s'ouvrira à toi. Me comprends tu ?

Je dois partir d'ici ? Demanda Jonas.

Sans plus tarder...Je m'occupe ... Nous nous occuperons de Noemie. Répondit Dudelos.

Pourquoi je dois protéger Athéna? S'enquit le jeune garçon.

Car tel est ton Destin Répondit du tac au tac Dudelos

Et où se trouve ce lieu où je dois protéger Athéna ? Dit Jonas en se levant et en venant vers son Maître.

Par delà les montagnes à trois jours de marches du Mont Koulos, Tu trouveras le Sanctuaire d'Athéna. C'est là que tu dois aller...

Maître....

Va....Maintenant !!!!!

Jonas regarda Dudelos. Le maître cachait fort bien sa tristesse et ses émotions. Jonas tourna la tête et regarda au loin. Plus rien ici ne le retenait: sa vie était autre part. Il regarda une dernière fois son maître qui lui sourit. il sourit aussi. la tristesse était toujours là mais il devait avancer.L'Amertume existaitt oujours mais il devait la combattre. Le néant du moment faisait place à la prise en main de son Destin. Puis les mots sortirent de sa bouche sans qu'ils sachent pourquoi.

Une nouvelle vie...un nouveau recommencement...


Puis il partit. Il quitta la maisonette où il avait passé tout son enfance. Ses moments de joies étaient derrière lui, ses moment de bonheur le suiveraient toujours dans ses souvenirs. Le visage de Noémie serait toujours là...En lui...Pour toujours...

Un jour...Tu comprendras...Jonas Dit Dudelos. Puis il se retourna et entra dans la maisonette.


-----------------------------


[url]http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=385 [/url]


Trois jours passèrent et voilà Jonas qui se trouve devant l'entrée du Sanctuaire. Son regard embrasse tout le lieu et il voit au loin une immense Statue. Celle-ci semble la regarder.Elle semble lui sourire. Jonas met la main sur son front pour abriter sa vue du soleil et observe la Statue. Tout aufond de lui, sans savoir pourquoi, il est heureux. Il rabaisse sa main et entre dans le sanctuaire, l'âme toujours en peine mais un nouveau sentiment est apparu: l'Espoir de nouveaux et merveilleux lendemains...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jonas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henri Jonas, Lymans & Regal Conserve Works
» Jonas
» Jonas 7 : clone
» Jonas Quinn
» Jehan Jonas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: