Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 faust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eldarion
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2193
Age : 38
Localisation : au temple
Date d'inscription : 08/06/2005

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: faust   Lun 6 Mar - 9:23

Je ne me rappelle plus trop comment tout a commencé ... Mais je vais essayer de vous dire comment tout a commencé.

Je suis né près de Mycènes dans un village, qui maintenant n'est qu'un tas de ruines. Par un cruel tour du destin, je suis né différent : mes yeux étaient rouges sang et ma peau extrêmement blanche. Pour tout dire j'était albinos, si mes yeux étaient rouges c'est parce que mes iris n'étaient pas colorées et donc le sang qui irriguait mes yeux leur donnait cette couleur.
Très tôt, je fus traité comme un lépreux. Tous m'accusaient des maux qui frappaient notre communauté, la crue de la rivière qui dévasta les cultures, la mort du nourrisson de la femme du chef du village, la fièvre de la fille du berger me furent reprochées.

Quand il fût décidé que j'étais en age de me débrouiller seul, on me chassa du village et ce malgré les supplications de mes parents. J’avais sept ans. Au début, j'étais paniqué, livré a une nature sauvage et impitoyable qui n'admettait qu'une seule et unique loi : celle du plus fort.
Puis avec le temps je me rendis compte que le monde hors du village était plus attirant que je ne l'aurais cru de prime abord. Le temps passa et je me fixais un objectif avec lequel j'ai survécu : me venger de tous ceux qui m'avait privé d'une vie normal.

Malheureusement, je me rendis vite compte que ce but était plus une chimère qu'une réalité. J’errais pendant longtemps dans cette forêt qui pour le moment m'était hostile. Je ne sais plus où et quand je l'ai rencontré, mais un vieil homme me recueillit. Je vécu avec lui pendant les neufs années d'exil qui m'étaient imposées, je vécu avec lui et j'appris qu'il avait servi une déesse de justice dont le nom m'importait peu : je ne croyais pas en ces dieux qui étaient tout puissant, car si cette déesse existait vraiment, elle m'aurait donné une vie normal !
Fou que j'étais de pensée à une chose ...

Mais ce vieil homme que je finit par appeler "grand père" respectait mes pensées et en dépit de ce que je pus penser sur sa divinité, il m'apprit tout ce qu'il savait : de la chasse au combat a main nue. Au début il fut doux et patient, puis peu a peu il devint plus sévère et moins tolérant dans cet entraînement qu'il appelait "remise en forme «. Ainsi passèrent neuf années, qui en dehors de la sévérité de mon "grand père" furent, je crois, les plus heureuses de ma vie.
Mais, tout comme une fleur se fane, il mourut lorsque j'atteignis mes seize ans.
Ce fut à cet age là que je redescendis vers le village, pour y voir couler le sang de ceux qui m'avaient banni de là où j'étais né !

Quand j'arrivais a mon ancienne demeure, les hommes du village me dire de partir sous peine de me tuer dans les minutes qui suivaient. Je me rappelle encore leurs paroles qui furent les dernières de leur pitoyable existence.


"que viens tu faire dans notre village , fils de démon ?"

"me venger , fils de chien !"" fut ma réponse . Et une danse mortelle commença. Les hommes du village, qui ne s'attendaient pas à la force que j'avais développé pendant mes huit années d’exil, furent tués rapidement. Pendant ma vie de solitude, je n'avais jamais pris plaisir à tuer, le goût du sang me dégoûtait.
Mais cette fois ce fut différent, ôter la vie des bourreaux de mon enfance me procura un plaisir tel que je ne peux l’oublier, même aujourd’hui. Tous y passèrent : homme, femme et enfant, même mon père et ma mère furent tués de ma main.

Je ne pris même pas la peine d'enterrer mes victimes. J’incendiais les vestiges de mon passé et la vue de ce spectacle morbide me fit rire, un rire dément ; et pour la première fois j'accordais raison au vieux chef du village


"tu avait raison , vieil homme , je suis bien un démon , mais le démon de tes actions envers un enfant qui est né différent et pour cela ... MEURT !!!"

"pour ce que tu as fait , je te maudis , oui , je te maudis . L’odeur du sang t'accompagnera et t'empêchera de trouver un confident, un homme de confiance, un ami et même la mort te dédaignera car l'odeur du sang qui te suivra la répugnera au point de te laisser la vie. Que l'immortalité te soit accordé pour qu'a jamais tu sois hanté par tes actions ..."

"c'est fini , vieillard , la grande faucheuse arrive , l'entends tu ?"

après cette phrase le chef du village rendit l'âme . Et pour mon malheur sa malédiction se réalisa : je voulus voir si mon châtiment était véridique, je ramassais donc une des épées et me coupais les veines ...
Mon geste scella alors la malédiction : la première goutte de mon sang m'enveloppa et pour toujours cette odeur m'accompagne ...

C’est un an plus tard qu'il apparut : un homme serein qui me dit ceci :


"c'est donc toi le dénommé Faust ... tu ressembles à ce que je m'étais imaginé .

-comment connais tu mon nom, je ne l'ai jamais révèle !pas même a mon grand père !

-je sais beaucoup de chose grâce a ma déesse , je sais aussi que tu es maudit et par ton propre sang ... et elle te propose un marché ...

-et quel est ce marché ?

-si tu la sers aussi bien que tu te bats, ma déesse s'engage à rompre la malédiction qui pèse sur toi ...

-pitoyable, je n'ai jamais accordé foi a ces mensonges, ta "déesse" ne m'intéresse pas plus qu'une autre ... au fait qui est elle ? Que je puisse me rappeler que cette divinité existe parmi toutes les autre !

-Athéna ...

-je connais ce nom, mon grand père me parlait souvent d'elle : Athéna est l'une des soeurs d'Apollon dieu de la vérité ?

-ainsi ton mentor t'a quand même appris le nom de chacun de nos dieux

-croit moi, je n'ai fait ça que pour qu'il me laisse tranquille !

- tu mens mal ...

-quant bien même je mentirais en quoi mon passé peut il t'intéresser ?

-personnellement ton passé ne m'intéresse pas, mais il intéresse celle que je sers et tu connais les conditions du marché qu'elle te propose ...

- ta déesse a de la chance que je ne veuille pas de cette demi-vie que m'ait "donné" le vieux chef ...

-dois je considérer cela comme étant un "oui" ?

-tu as tout compris ..."

L'homme se présenta comme étant un chevalier d’Athéna. Il m'indiqua aussi comment me rendre jusqu'à son sanctuaire, où était tout ceux, qui comme moi avait perdu un ou tout êtres qui leur étaient chers. Apres cette rencontre pour le moins surprenante, j'étais devenu l'un des nombreux servant d’Athéna, et pour briser la malédiction que je porte, je la servirais du mieux
Revenir en haut Aller en bas
 
faust
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faust / 08.09 (Dampfzentrale, bern) - 09.09 (Usine, genève)
» *Faust*vous avez dit fantôme?(p.73 )
» Saint-Faust
» Rapprochements chez les oeuvres de Lauren Faust
» Ma bd Faust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: