Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 alexa

Aller en bas 
AuteurMessage
eldarion
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2193
Age : 38
Localisation : au temple
Date d'inscription : 08/06/2005

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: alexa   Lun 6 Mar - 9:16

je vais vous compter mon histoire:

Je me nomme Alexa, fille d'une famille pauvre, mon père Aragos était un paysan et ma mère Anna s'occupait de moi et de mes frères. J'étais la cadette d'une famille de huit enfants.Nous vivions dans un petit village, non loin d'Athènes s'appelant Aliapos.Je n'avais que des frères. J'adorais jouer avec eux au grand désespoir de ma mère qui me répétais sans cesse:


-" ma fille quand vas tu arreter de te conduire en garçon?"

Il est vrai que j'adorais faire la course avec eux dans les grands champs verdoyants dont nous avions la charge.J'appréciais aussi enormément me battre avec eux, si bien que mon père, lui, me considérait comme un garçon. Mon bonheur n'allait malheureusement pas durer car ma vie allait bientôt changer.

En effet, à l'âge de 10 ans, j'entendis une conversation entre mon père et un homme vêtu de noir. Ce dernier avait des yeux sombres, jamais encore je n'avais vu un regard aussi effrayant. Jentendis donc cet homme dire à mon père:


-"si vous ne payez pas d'ici la fin de la semaine ce que vous me devez, il risque de s'abattre sur votre famille un grand malheur."

Mon père lui répondit:

-"comprenez moi monsieur, j'ai une grande famille, beaucoup de bouches à nourir..."

L'homme l'interrompit:

-"STOP, je n'accepterais aucune excuse, vous avez une semaine!"

Puis l'homme partit. Je n'ai pas compris à ce moment là ce qui c'était joué ce jour là et je ne pouvais en aucune façon me douter de la tragédie qui allait suivre.
La semaine passa, sept jours après cet entretien, mon père m'emmena avec lui pour faire quelques courses. A notre retour devant notre ferme, je restais figée, l'horreur pouvait se lire dans mon regard. Notre maison brûlait, j'entendais la voix de mes frères qui criaient, pleuraient, mais moi et mon père, nous ne pouvions rien faire, ils étaient tous pris au piège. Mon père s'écroula, pleura et cria:

-"oh non, oh non!"

Puis quelques minutes plus tard le silence regnait, nous n' entendions plus que le bois qui craquait sous la chaleur du feu. Je compris très vite ce que cela signifiait. Je n'arrivais plus à bouger, mon père ne semblait plus y arriver non plus. Les heures passèrent et il me prit par le bras, commença à marcher et dit:

-"il nous faut partir"

Je le suivis, sous le choc, je n'arrivais plus à prononcer un seul mot. Ce jour là nous avions marcher des heures pour arriver enfin jusqu'à un autre village. c'est là que mon père m'expliqua:

-"je devais une grosse somme d'argent à l'homme à qui appartenaient les terres où nous vivions, je n'ai pas pu réunir l'argent à temps et il a mit ses menaces à éxécution...Il va falloir que tu sois forte maintenant, nous allons vivre ici chez ton grand oncle Itaros"

Je l'écoutais, je ne pouvais toujours pas prononcer un mot.Ce fut les seules explications que j'eue car jamais plus nous n'avons reparler de ce qui cétait passé. Certainement que pour lui ce fut trop dur.

Les années passèrent, sans que j'oublis, mon père continuait à s'occuper de moi comme si j'étais un garçon et moi n'ayant plus d'exemple féminin, je prenais de la force. Je m'attelais aux tâches les plus dures dans la ferme de mon grand oncle, soulever des poids très lourds ne me faisait pas peur.

Lors de ma seizième année, un concours eu lieu dans le village, il s'agissait d'un concours mêlant vitesse, force et adresse, je décidais à ce moment là d'y participer.A ma grande surprise je fus la seule fille à y prendre part. Tous les habitants du village semblaient réunis autour de la grande place pour encourager un frère, un cousin, un père. Mon oncle et mon père n'étaient pas là, ils étaient rester à le ferme pour travailler et m'avaient dit avant que je parte:

-"tu vas te ridiculiser, reste avec nous"


Le concours commencerait par une course de dix kilomètres où seul les dix premiers pourraient poursuivre. Puis d'après ce que je pouvais lire sur le panneau en bois où etait expliquer les règles, il y aurait un parcours d'obstacle avec sauts d'obstacles, passage de poutres, et grimpés de cordes, seul les deux premiers pourraient continuer. Enfin, le concours semblait se terminer par une lutte entre les deux finalistes dans un cercle dans lequel il ne fallait pas sortir.
Au départ de la course, je pouvais sentir autour de moi les rires des autres participants, tous pensaient que je n'avais aucune chance.
Puis le top départ retentit, je courrus, courrus, pour terminer seconde. Je ne pus m"empecher de penser à mes frères.
La deuxième épreuve arriva et à ma grande surprise je finis première grace à mon adresse et à l'endurance que j'avais acquise à la ferme.

Enfin, c'était au tour de la dernière épreuve: la lutte. Face à moi je vis un homme qui faisait quatre fois mon poids. Il ne semblait pas très à l'aise dans ses déplacements et ne semblait pas très sur de lui. Le combat commença, il fonça à plusieurs reprises droit sur moi, je l'esquivais à chaques reprises. J'étais épuisée par les épreuves précédentes mais il me parraissait encore plus épuisé c'est alors que je decidais de foncer droit dessus, il tomba et sortit du cercle. J'avais gagner, tous le monde m'applaudissaient.
Je m'appretais à rentrer cher moi quand un homme m'arrêta et me dit:


-"D'où te viens cette volonté?"

C'est alors que je lui racontai mon histoire et là il commença à me parler d'Athéna, la déesse que j'admirais le plus et il me dit.

-" Qu'est ce qu'il y a de plus important pour toi dans la vie ?"

A ce moment je me mis à penser, ce qu'il y avait de plus important pour moi c'était l'amour et la justice, c'est ce que je lui répondis, il parrut satisfait et me dit:

-"ton coeur semble pur, si tu as envie de servir cette déesse, rends toi au sanctuaire, mais surtout ne t'attend pas à ce que ça soit facile, mais je pense que tu as assez de volonté pour y arriver."

Jamais encore je n'avais penser à servir un dieu, mais pourquoi? C'était pour moi devenu une évidence, servir Athéna serait à présent mon seul but dans la vie. Je le devais à ma famille mais je devais surtout le faire pour toujours avoir l'espoir de voir triompher ce qui était le plus cher à mes yeux.

Ce jour là, sur le chemin du retour, je réfléchis beaucoup à ce que cet homme m'avait dit, arrivée devant mon père je lui anonçais que j'avais gagner, je pus voir de la fièrté dans ses yeux . Puis quelques minutes plus tard, quand je lui racontais ce que l'homme m'avait dit et que j'avais pris ma decision de me rendre à athènes pour servir la justice et l'amour, c'est de la tristesse que je lis dans son regard. Le lendemain je partais, j'eus une larme en repensant à ma mère, à mes frères et en quittant mon père, mais j'étais fermement décidé et en route pour le sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
alexa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Young, Alexa] Meilleures ennemies - Tome 1
» Statistiques Alexa
» [info] Les news Organic comix
» L'Etrange revient.
» Inquiétudes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: