Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ancien Oracle] Sirius

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Ancien Oracle] Sirius   Ven 23 Déc - 14:01

1er ARC: Prélude.

"Aveugle?? C'est impossible! Mon fils nouveau-né n'a pas le droit de devenir aveugle! Il est promis à une grande destinée, je devais faire de lui un grand guerrier et le successeur de mon clan!"

L'oracle observa son interlocuteur sans broncher. Des hommes mécontents de leur sort, il en voyait tous les jours à Delphes, domaine de la divination, où les hommes recevaient les secrets des dieux. Certains d'entre eux refusaient le destin que les dieux leur avaient imposé, ils s'en moquaient, hurlaient ou pleuraient, mais tôt ou tard, ce destin les rattrapait.

"Je vous le répète seigneur, les dieux en ont décidé ainsi, votre enfant deviendra aveugle lorsqu'il sera un homme. Quand? je ne le sais pas, mais c'est une certitude... Les dieux ne se trompent pas."

"Que voyez vous d'autre, noble vieillard? Dites le moi, je vous en prie. Les sages que j'ai consultés pensent que ma femme n'aura pas d'autre enfant... mon fils unique est il condamné? Un homme aveugle dans ce monde ne vit pas longtemps."

"Je ne vois rien d'autre. Quant à ce que vous allez faire de cet enfant, vous seul pouvez en décider."

"Alors il mourra..."

......

La pièce était fermée, celà faisait bientôt un jour entier. L'homme attendait devant la porte et faisait les cent pas. L'angoisse qui l'étreignait, cette angoisse sombre, personne ne pourrait le comprendre.

*Faites que ce soit un garcon... Et faites qu'il soit normal, par pitié.*

Une servante sortit enfin de la pièce et lui annonca à son grand soulagement qu'il était à nouveau père d'un garcon. Il allait entrer dans la pièce quand un enfant apparut derrière lui, il était bien trop jeune pour comprendre qu'il était un indésirable, un paria. L'homme le regarda et lui adressa la parole.

"Tss, tu as de la chance gamin. Lorsque tu sauras parler, tu remercieras ton frère d'etre venu au monde, de t'avoir sauver la vie... jusqu'à tes 18 ans du moins... car seul l'ainé de la famille pourra prendre la succession."

......

Ainsi, le jeune Sirius grandit au sein de cette famille... Dans une partie de cette famille plutôt. Son père l'ignorait et celui ci ne s'occupait que de son frère cadet, le petit Pietros. Pietros étant le favori de son père, Sirius trouva naturellement refuge dans les bras de sa mère et il s'y plaisait. Il ne comprenait pas pourquoi son frère passait tout son temps à se battre avec son père, à s'échanger des coups de poing. Lui préférait la poésie et l'art en compagnie de sa mère ainsi que la méditation car elle lui apportait la sérénité.

Lorsqu'il eut 10 ans et qu'il fut en âge de comprendre, sa mère l'appella un jour afin de lui parler. Ce jour là, elle lui révéla la vérité.

"Je vais mourir le jour de mes 18 ans? Et si je ne meurt pas, je deviendrais aveugle? C'est injuste."

"Je le sais Sirius, mais c'est la coutume. Ton père ne peut laisser la succession du clan qu'à son fils ainé et si tu deviens aveugle... le clan tombera. Je le sais, il te fera assassiné lorsque tu sera un adulte, afin que Pietros demeure le seul de ses descendants..."

Ce jour là, Sirius cessa d'être un enfant. Dans le plus grand secret, sa mère, Aelis, le guida afin qu'il puisse survivre à son passage à l'âge adulte. Deux jours par semaine, le père emmenait Pietros en camp d'entrainement et c'est à ces moments là qu'Aelis aidait son fils à s'élever au dessus de sa condition de simple mortel.

"Puisque tu deviendras aveugle, tu vas commencer par t'habituer à l'obscurité en portant ce bandeau au dessus des yeux. Je veux que tu puisse t'orienter sans avoir à regarder."

Sirius avait beaucoup de mal avec les épreuves que lui faisait subir sa mère mais il comprenait que sa survie dépendait de sa détermination. Un jour Aelis offrit un cadeau à son fils, ce qui allait devenir le meilleur ami de Sirius, un louveteau que les serviteurs avaient recueilli juste en dehors de leur demeure. Le garcon lui donna le nom d'Asterion et à partir de ce jour, le louveteau ne le quitta plus. Les deux jouvenceaux s'entrainèrent ensemble, grandirent ensemble, ne formant plus qu'un là où les gens voyait deux êtres distincts. Lorsqu'il se bandait les yeux, Asterion lui servait de substitut, le guidant par un lien unique qu'eux seuls pouvaient comprendre.

Les années passèrent ainsi, Pietros et son père s'entrainaient tranquillement sans qu'ils surent que de son coté, Sirius ameliorait chaque jour sa perception sensorielle aidé de son fidèle Asterion. Lorsqu'il atteignit l'âge de 17 ans, le jeune homme fut capable de marcher ou de courir sans sa vue. Il maniait aussi le baton de facon habile et l'objet lui servait à la fois à se diriger et à se défendre.

Le jour fatidique arriva enfin... Pietros se tenait devant son frère ainé, le regard sombre. Sirius comprit. Son assassin ne serait nul autre que son propre frère. Le père se tenait à quelques mètres, et une phrase plus tard, la vie de Sirius bascula.

"Tue le si tu veux devenir le successeur de ce clan."

Sirius recula, son propre frère, celui qui devait le tuer... Ils n'avaient jamais eu de relation forte mais ils ne s'étaient jamais détestés... Une larme coula sur ses joue. L'espace d'un instant, il cru que sa vision se voilait. Il ferma les yeux. Pietros l'attaqua, il y mit tout son coeur et celà fit d'autant plus mal au jeune Sirius. Son frère le détestait il à ce point? Il se laissa guider par son instinct et évita les coups de Pietros...

Abasourdis, Pietros et son père ne comprenaient pas. Comment cet être si faible pouvait accomplir celà?


"Arrete Pietros, je ne te veux aucun mal."

"Ferme là! Tu n'es pas digne de succeder à Père. Un homme aveugle ne peut mener le clan qu'à sa perte!"

Sirius se laissa troubler et trébucha. Pietros fondit sur lui, prêt à en finir lorqu'Asterion lui sauta dessus. Le loup ferma sa machoire sur la gorge du cadet et le sang coula sur le visage de Sirius.

"Nooon, Arrete Asterion!"

Le loup lacha prise. Pietros respirait toujours mais il était mal en point. Son père accourut, sortit son epée et fonca sur Sirius. Le jeune homme comprit que tout était fini, tournant les talons, il courut, s'enfuit du domaine familial. Seule sa mère lui manquerait terriblement car elle l'aimait. Sirius franchit le seuil du domaine, sa mère l'attendait dehors.

"Adieu mon fils. Je te laisse quelques affaires, de quoi de permettre de vivre quelques temps, de refaire ta vie ailleurs. Je t'aime."

Le fils enlaca Aelis une dernière fois la gorge serrée et les yeux humides.Puis, accompagné de son loup, il disparut dans la forêt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ancien Oracle] Sirius   Mar 27 Déc - 2:24

2e ARC: L'exil

Sirius passa un an dans la forêt avec pour seule compagnie son loup Asterion. Au début, il n'avait pas trop de difficultés, avec l'aide d'Asterion, il chassait le gibier en tendant des embuscades, l'un rabattant l'animal et l'autre lui sautant à la gorge.

Mais depuis quelques temps, le gibier se faisait de plus en plus rare et la faim se faisait de plus en plus sentir. De plus, Sirius, comme l'avait prédit l'oracle de Delphes deux décennies plus tôt commencait à avoir des problèmes de vue. Sa vision s'assombrissait par moment et même si ses entrainements l'avait habitué à l'obscurité, il était troublé par la persepective de perdre la vue. Il avait encore de belles choses à voir et il ne les verrait malheureusement jamais.

Le jour vint où il fut tellement affaibli par le manque de nourriture qu'il sombra dans l'inconscience. Là, au milieu d'une clairière, le corps de Sirius resta inerte alors son esprit flotta au bord des limbes, indécis entre la vie et la mort...

......

Il se tenait au bord d'un précipice. Le fond n'était pas visible et un courant d'air puissant en remontait. Il regarda vers le bas, de l'autre coté du gouffre puis derrière lui mais là non plus, il n'y avait rien... Derrière lui un paysage désert et aride et devant lui un épais brouillard.

*Asterion? Où es tu? Que dois-je faire? Que dois-je faire?*

Une présence se manifesta à coté de lui. Il tourna la tête mais sa vue lui jouait encore des tours car à la place de son loup se tenait une chouette de la taille d'un homme. Une voix retentit dans sa tête, ni humaine ni animale, ni homme ni femme. Plus qu'une voix, c'était les paroles elles même qui résonnaient en lui.

"Tu te demandes quoi faire n'est ce pas? Ce n'est pas compliqué, tu as le choix. Tu peux sauter au fond de ce gouffre et tout sera fini, plus de douleur, plus de peine. Ou tu peux refaire marche arrière mais il n'y a rien pour toi là bas... Ou encore, tu peux aller voir de l'autre coté du gouffre, chercher une autre voie dans le brouillard."

"Avec un tel précipice devant moi?"

"Si tu me fais confiance, je t'aiderai à franchir ce précipice."

Sirius aquisca, la chouette l'agrippa dans ses serres, vola au dessus du précipice et se posa de l'autre coté.

"Il t'appartient maintenant de faire ton chemin à travers ce brouillard. Saches que tu ne te perdras pas tant que me chercheras."

Puis la chouette reprit son envol et s'évanouit dans le brouillard.

......

Sirius se réveilla en sursaut et se rendit compte qu'il n'était plus dans la forêt. Il était allongé dans un lit et un vieil homme se tenait à ses cotés.

"Vous êtes enfin réveillé, ca fait deux jours que je vous ai trouvé dans la forêt. Votre chien est venu me trouver et m'a conduit jusqu'à vous."

"Je vous remercie vieil homme... Lui c'est Asterion, mon...Lo, euh, mon chien."

Le jeune homme resta une semaine chez l'hermite et lui raconta son histoire. Lorsqu'il lui raconta son rêve, les yeux de celui ci s'illuminèrent.

"Vous savez, peu de gens font ce genre de rêves. Je veux dire, le genre de rêve qui leur sauve la vie. Que se serait-il passé si vous aviez sauté dans le gouffre? Et cette chouette...elle me fait penser à la déesse Athéna car c'est l'une de ses formes symboliques. "

"Athéna?...La chouette m'a dit que je devais la chercher..."

"Alors, il n'y à qu'un endroit où aller si tu veux la trouver. C'est le sanctuaire, situé au dessus de la cité d'Athènes."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ancien Oracle] Sirius   Ven 13 Jan - 19:57

3e ARC: Symbole de vérité cachée.

Il était perdu... La route vers Athènes, vers le sanctuaire, il la trouverait bien, mais il lui fallait une raison pour y aller. Pourquoi devrait-il s'y rendre? Pourquoi devrait-il suivre Athéna, alors qu'il n'avait jamais servi aucun dieu? La raison lui échappait, comme un rêve dont on essaie de se souvenir et qui s'évanouit petit à petit. Et son rêve...pourquoi devrait-il se fier à ce rêve? Sa conversation avec le vieil hermite lui revenait sans cesse à l'esprit.

......

"Les dieux sont parfois aussi tordus que les humains... Ils nous parlent en rêves, nous envoient des symboles au lieu d'un message, nous gratifient de dons ou nous punissent par une malédiction."

"Alors je suis maudit... J'aurais aimé être né normal, comme tous les enfants de mon âge."

"Comment sais-tu que tu es maudit? Cette prédiction, elle cache peut etre autre chose. Ne m'as-tu pas raconté comment tes sens et ton instinct se sont améliorés depuis les jours où tu t'entrainais les yeux fermés?"

Sirius ne dit rien, ne sachant que penser.

"Si tu vas au sanctuaire, tu entendras parler du cosmos. La définir est difficile, c'est une force que nous possédons en nous mais que peu arrivent à ressentir. Je suis sûr que toi tu la ressens, quand tu fermes les yeux, quand tu vois sans voir."

"La seule chose que je vois quand je fermes les yeux...c'est le noir."

Mais il avait menti...
......

"Tuez le! C'est lui qui l'a fait!" scandait on dans la foule. "Il mérite la mort!"

"Noon, attendez. Il est innocent. Arretez je vous en supplie! Cléallenos!"
"Arretez! Mon mari avait confiance en lui, je sais que ce n'est pas lui!"

L'homme s'effondra sous les coups qu'il recevait au ventre et à la machoire. Tout celà n'était qu'un complot, il n'aurait jamais tué le chef du village. Mais pourquoi lui voulait-on du mal? Il n'arrivait pas à comprendre.

"Je...je suis innocent." râla-t-il entre deux coups de pieds.

"Où as tu caché l'arme que tu as utilisé pour tuer notre vénérable? Pourquoi n'avoues tu pas ton crime?"

Un murmure se répandit puis le silence tomba tout à coups sur la foule. Ils tournèrent la tête vers un étranger accompagné d'un énorme chien qui traversait la place du village. Tournevissa courut vers lui aussi vite qu'elle put et se jeta sur lui.

"Etes vous le sage envoyé du sanctuaire d'Athènes? Nous attendions votre venue depuis plusieurs jours! Les villageois ne retiennent plus leur colère, je vous en prie faites quelques chose."

"Attendez, vous faites erreur jeune fille. Je ne suis qu'un vagabond qui cherche à rejoindre la cité d'Athènes."

La jeune femme l'implora du regard et il ne put s'empecher d'avoir des remords. Après un long moment d'hésitation, il se dirigea vers le centre de la place, au milieu de la foule. Il s'approcha de l'homme allongé par terre, posa sa main sur son front et ferma les yeux. L'homme possédait une faible aura mais elle n'était pas hostile... Comme l'avait pressenti l'hermite, Sirius pouvait ressentir le cosmos, le sien et celui des autres. Il se releva lentement et se laissa diriger par son instinct, suivant des traces d'aura puis s'arreta. Il rouvrit les yeux et pointa son baton vers un homme.

"C'est lui, le coupable que vous cherchez. Son aura est teinté par le mal. Je ressens en lui la haine et la jalousie."

A ces mots, l'homme accusé recula de quelques pas puis prit la fuite sous le regard abasourdi des villageaois... Cette nuit là, Sirius comprit qu'il possédait un don. Assis sous la lune, il pensait à ce qui s'était passé lorsque la jeune femme vint le voir.

"Merci, sage d'Athéna d'avoir sauvé la vie de mon époux. Grâce à vous, mon fils Canifos aura un père lorqu'il viendra au monde. Ici on croit au destin, je crois qu'Athéna vous a mis sur notre chemin."

Ces mots touchèrent le coeur du jeune homme. Etait-ce un signe? Il aurait recu ce don, ce pouvoir pour venir en aide aux autres? Un sentiment fort naissait en lui, il avait peut etre trouvé sa place dans ce monde. Il se décida alors, il suivrait Athéna si c'était son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ancien Oracle] Sirius   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ancien Oracle] Sirius
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oracle della Luna
» [Auster, Paul] La nuit de l'oracle
» Oracle achète Sun
» Android-Google poursuivit par ORACLE pour vols de brevets ( JAVA )
» [Let's Play] The Legend Of Zelda: Oracle Of Ages / Oracle Of Seasons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: