Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rues d'Athènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajax
Chevalier de Bronze du Cygne
Chevalier de Bronze du Cygne
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/04/2011

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Les rues d'Athènes   Mer 16 Nov - 14:14

La taverne / Un bras de fer sibérien Arrow

J'étais sorti, honteux, de la taverne. Alors que je regardai le Chevalier se "battre" avec des animaux pour obtenir leur lait, la chaise sur laquelle j'étais assis glissa, me renversant, ainsi que le contenu de ma chope. Je me relevai, rouge de honte et sorti précipitamment. Arrivé dehors, je regardai ma tunique.

* Et bien ... me voilà bon pour me changer ...*

Ne m'inquiétant guère de cette tâche, j'en avais presque oublié un parchemin. Fouillant les replis de ma tunique, mes doigts effleurèrent la papier. Je sorti le parchemin et vérifia qu'il n'avait subi aucun dégât. Heureusement pour moi, il était intact. Je regardai le parchemin, sans le lire. Les mots écrits étant gravés dans mon esprit. Le replaçant dans ma tunique, je me dirigeai vers Athènes, afin d'y faire l'acquisition d'une nouvelle tunique.

A peine arrivé sur la place du marché, les effluves des nombreuses marchandises m'arrivèrent. A ces senteurs se mélangeaient les cris des vendeurs tentant d'écouler leurs marchandises, celui des hommes et des femmes qui négociaient le prix de tel ou tel denrée, les rires des enfants qui jouaient, courant à travers les échoppes. Et c'est avec un sourire que je me dirigeai vers un étal qui proposait des tuniques blanches, sans fioritures. Sortant de ma bourse les quelques pièces que le marchand demandait pour son tissu, je payai ma tunique et reparti, mon vêtement acheté. Ne sachant quoi faire du reste de ma journée, je me dirigeai vers les quartiers de la cité que je n'avais jamais visités.

C'est au détour d'une ruelle que je l'aperçu. Vêtu de l'habit noir orné de rouge. Cette tenue, c'était celle assassins de mon père.

* Ils ne devraient plus exister ! Je les ai détruis !!*

Accélérant le pas, je tentai de deviner leur nombre. Huit. Quatre dans les rues, quatre sur les toits. Formation assez classique, mais surtout, inefficace face à celui qui l'avait inventée. Cependant, je marchai dans un dédale que je ne connaissais pas. J'étais dans un cul de sac. Me retournant, je serrai fort mon bâton, afin de m'en servir. Ils étaient en face. Ils avaient sortis leurs épées, les cordes des arcs étaient bandées sur les toits. Ils n'avançaient pas. Ils attendaient. Soudain, un sifflement strident. Les flèches étaient parties. D'un moulinet, je brisai les traits meurtriers. Puis, en faisant un tour sur moi même, je lançai mon bâton, touchant un de mes adversaires terrestre. Les trois autres sautèrent sur moi. Augmentant mon cosmos, je les repoussai en projetant mon énergie cosmique en avant. J'attendais ainsi que les archers aient épuisés leurs carquois. Une fois que plus aucun trait ne se fit entendre, je bondi, frappant un premier adversaire d'un poing chargé de cosmos, l'envoyant mordre la poussière. Un autre m'attaqua. Sans prendre le temps de me retourner, j'envoyai mon adversaire contre la pur d'un simple coup de pied. Le dernier encore conscient fut terrassé par ma plus puissante attaque de Chevalier : La furie des Erinyes.
Le souffle court, je m'adossai contre le mur. Soudain, une vive douleur se fit ressentir dans mon épaule. Une flèche y était plantée. Regardant l'autre extrémité de la ruelle, je le vis. Vêtu de la tenue du chef du gang, il me regarda, le visage découvert. Puis, il se retourna. Et avant de m'évanouir, je laissai échapper quelques mots.


- C'est ... impossible ....
Revenir en haut Aller en bas
Argus Kos
Chevalier d'Athéna
Chevalier d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 7632
Age : 26
Localisation : IRL:Belgique (Mariembourg)/RP:Entre le ciel et la Terre.
Date d'inscription : 01/04/2006

fiche
Niveau du chevalier: 12
Legion: Legion Omega

MessageSujet: Re: Les rues d'Athènes   Mar 6 Déc - 0:24

Venant d'ailleurs... Arrow

Voici plusieurs mois que le voyage du retour avait duré, après cette malheureuse défaite qui lui avait valu d'être jeté par dessus-bord du vaisseau "Léviathan". Il se souvint encore aujourd'hui de la terrible douleur qu'il avait du subir, et puis cette perte de connaissance qui dura de long jours. Il avait été chanceux...Il avait échoué sur une rive, non loin d'une foret dense, et à son réveil, des créatures bienveillante avaient pris soin de lui, le chevalier leur devait d'ailleurs la vie et une gratitude aussi éternelle que le cosmos lui-même. Mais il n'était pas encore l'heure de conter cette histoire, le revenant la gardait pour les Oracles. Pour l'instant, il se contentait de profiter de ce jour béni des dieux, avec un soleil dont la chaleur caressait chaque pore de sa peau, ainsi qu'un vent léger, un vent qu'il était content de retrouver, il arrivait enfin chez lui.

Argus Kos entrait maintenant dans les rues de la célèbres et prospère ville d'Athènes. Une agitation venait de la place du marché, ce qui était tout à fait habituel, chaque marchand vantant les qualités de leur produit afin de les vendre, parfois quelques voleur à l'étalage, ou encore des amis qui buvait un coup en dehors des lieux de boissons, afin de profiter du beau temps.

Pourtant, quelque chose clochait, le chevalier ne savait pas encore ce que c'était, mais il avait sentit de la violence quelque part, un combat sans aucun doute, mais l'un des combattant avait la maîtrise du cosmos, il n'y avait pas d'autre explication, et comme tout semblait paisible mise à part ce sentiments, cela ne pouvait venir d'envahisseur, un chevalier avait donc sans doute des problèmes.

Entouré de sa cape à capuchon, l'armure dans son urne sacré à son dos, Argus se hâta vers la direction que son instinct lui dictait, ce qui le mena à une ruelle. Mais, combien de petite ruelle existait? Dans quel culs de sac l'homme agressé avait-il été abandonné si il avait perdu? C'était comme chercher la sortie d'un labyrinthe !

Puis, finalement, après quelques minutes de courses, il le trouva...Argus vit un homme allongé par terre, une flèche planté dans son épaule. Il se précipita vers lui afin de lui porter secours, ce qui semblait aussi évident que vitale.

La flèche était profondément ancrée dans la chair, et il fallu la retirer avec une extrême délicatesse.Une fois extraite, Argus la porta à son nez et senti le bout de ferraille teinté de sang: elle était empoisonnée ! Ce qui expliquait qu'il eut suffit d'un seul projectile pour mettre à terre un homme d'une carrure de guerrier, même si ce dernier semblait un combattant profitant plus de sa vitesse et son agilité que de sa force physique.

Fort heureusement pour lui, Argus avait récemment apprit de quoi le soigner, du moins, d'enlever toute sorte d’impureté, et d'ainsi laissé une blessure le temps de guérir.

En effet, ces dernier mois, il voyageait pour rentrer chez lui, mais avant son départ, même sil il avait récupéré toute ses forces, les centaures, créatures bienveillantes aux connaissance aussi vaste que leur sagesse, avaient enseigner une technique époustouflante aux chevalier de bronze. C'était une technique qui consistait à créée une sorte de "vent guérisseur", ou plutôt, qui nettoyait. Il faisait entrer son cosmos très légèrement, et "s'accrochait" à lui tout ce qui empêchait une blessure de guérir, donnant ainsi toute chance aux blessé de pouvoir se rétablir. Pour les cas les plus critiques, cela pouvait prendre énormément de temps et d'énergie, et devait être fait quotidiennement. Pour un type de blessure comme celui-là, il fallait récupéré tout le poison qui avait déjà parcouru son corps, une tâche loin d'être aisée, mais dans les capacités du guerrier.

Il commença à désinfecté et nettoyer la plaies, pour ensuite faire passer son énergie dans les veines de la victime, très délicatement, si il ratait sa manipulation, il pouvait causer des dégâts irréversible, les centaures l'avaient prévenu des dangers potentiel de cette technique selon les cas, et un antidote aurait été probablement plus prudent, mais depuis combien de temps était-il déjà inconscient? Quel était la puissance de ce poison? Il n'en savait rien, et dans le doute, il prit le risque.

Le soleil commençait à se coucher quand il eut terminer, avec succès, de soigner l'homme d'un certain âge. Pour panser la blessure, il avait arraché une partie de sa robe qu'il avait préalablement lavé à la fontaine du coin. De toute façon, rien n'aurait été plus propre que sa blessure ou que son pansement, grâce à l'enseignements des centaures, cette technique était vraiment fascinante, et bien qu'il l'admirait, il espérait ne pas avoir à l'utiliser trop fréquemment. Argus était déjà stupéfait d'avoir du user de sa nouvelle compétence alors qu'il était à peine rentré dans la ville.

Le soir était déjà arrivé, et la chaleur s'en était allé pour laissé place à une brise légère, ainsi qu'à la fraîcheur de la nuit. Le ciel était pourtant bien dégager, cela présageait une autre belle journée le lendemain, sans oublier que ce ciel dégager permettait d'observer les étoiles, un spectacle qui, bien qu'il ne fusse pas rare, restait toutefois magnifique.

Le chevalier d'Andromède avait espéré que son patient reprendrait connaissance plus tôt, mais étant donné qu'il ignorait combien de temps il avait été blessé, il eut été difficile d'estimer le temps de repos, il finit donc par se lever, remettre l'urne sacrée contenant son armure à son dos, et à porter l'homme à un endroit où il pourrait se reposer dans un lit confortable. Mais au moment où il s'approcha de ce dernier, il ouvrit soudainement les yeux: il avait reprit connaissance !


"Tu sembles revenir de bien loin mon ami. Peut-être devrions-nous nous mettre à un endroit plus chaleureux, je me rendais aux thermes, un endroit qui te conviendrait. Je suis Argus Kos, chevalier d'Andromède, à qui ai-je l'honneur?"
Revenir en haut Aller en bas
http://luniondes45.com/rpg/index.php
Ajax
Chevalier de Bronze du Cygne
Chevalier de Bronze du Cygne
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/04/2011

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Les rues d'Athènes   Mar 6 Déc - 23:29

La flèche dans mon épaule devait être empoisonnée, car elle m'a directement fait sombrer. Pendant ce cours voyage dans les limbes, j'ai été harcelé par les douloureuse images de mon passé.

Ma femme ... mes enfants ... mon père, ma mère, les assassins, le claN, LES ASSASSINS, L'ENTRAINEMENT, LA VIE, LA MORT, LE SYMBOLE !!!

J'ai ouvert les yeux à ce moment. J'avais un tel mal de crâne que j'avais l'impression d'avoir avalé la réserve d'hydromel du tavernier. J'étais courbaturé, mes muscles étant douloureux, mais j'étais en vie.


"Tu sembles revenir de bien loin mon ami. Peut-être devrions-nous nous mettre à un endroit plus chaleureux, je me rendais aux thermes, un endroit qui te conviendrait. Je suis Argus Kos, chevalier d'Andromède, à qui ai-je l'honneur?"

Cette phrase me fit sursauter. Je n'avais pas perçu la présence d'une personne à côté de moi, malgré la puissance de son cosmos, trop occupé à inspecter mon corps. Je regardai mon sauveur.

Vêtu d'une simple tunique, dont un pan était déchiré, l'homme en face de moi dégageait un puissant cosmos, qui émanait non seulement de son corps, mais également de l'urne qui trônait à ses côtés.

Argus Kos, Chevalier d'Andromède ... ce nom ne m'évoquait rien, peut être à cause de ma récente arrivée.

Essayant de me relever, je répondis à sa question.


- Ajax. Mon nom est Ajax, apprenti d'Athéna. Je te remercie chaleureusement pour ton aide, qui a du empiéter sur ton temps. Mais permet moi de te demander une autre chose : peux tu me conduire aux Oracles ? Je suis trop faible suite à cette attaque et j'ai besoin de m'entretenir avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Argus Kos
Chevalier d'Athéna
Chevalier d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 7632
Age : 26
Localisation : IRL:Belgique (Mariembourg)/RP:Entre le ciel et la Terre.
Date d'inscription : 01/04/2006

fiche
Niveau du chevalier: 12
Legion: Legion Omega

MessageSujet: Re: Les rues d'Athènes   Jeu 29 Déc - 18:57

- Ajax. Mon nom est Ajax, apprenti d'Athéna. Je te remercie chaleureusement pour ton aide, qui a du empiéter sur ton temps. Mais permet moi de te demander une autre chose : peux tu me conduire aux Oracles ? Je suis trop faible suite à cette attaque et j'ai besoin de m'entretenir avec eux.

Un apprentis d'Athéna, alors tel était la personne qu'il venait de sauver? Avec un peu de chance, et de volonté, son cosmos aurait peut-être au raison du poison qui avait infecté son corps, mais il est vrai que sans soin, son sort était incertain. Mais ce qui remplit son coeur d'admiration, bien qu'il n'en montra aucun signe, était que cet apprentis avait déjà les réflexe d'un vrai serviteur d'Athéna. Il avait besoin de repos, et les oracles eux-même l'aurait consigné au lit directement, mais de lui-même, il préférait s'entretenir avec eux directement, leur faire part de ce qu'il s'était passé et même, qui sait, des inquiétudes qui troublaient son âme plutôt que de rester bien sagement dans un lit confortable, avec pour infirmière une jeune femme ravissante venant des contée du nord. Même Argus aurait profiter de ces petites vacance anticipée, comment refusé? Mais ce Ajax avait le sens du devoir, il méritait donc qu'on l'aide à rester fidèle à ses convictions.

-J'étais prêt à me rendre aux thermes, prenant un bain pour me détendre après un voyage plutôt rude, mais tu viens de m'ouvrir les yeux, il est de notre devoir à chacun de faire part de ce qui nous est arrivés à qui de droit, je t'accompagne chez les Oracles de ce pas !

Et il prit l'apprentis dans ses bras. Avec l'urne dans son dos, il ne pouvait que le prendre tel un prince tiendrai sa princesse après un sauvetage épique, digne des histoire racontée dans les théatre si il y avait eu un peu de romance derrière tout ça, mais comme il n'y en avait pas (qu'Athéna le préserve !), il n'était absolument pas gêné de le tenir de cette façon. Et si Ajax l'était, il y réfléchirai à deux fois avant de se montré imprudent, au point de recevoir un flèche empoisonnée !

La soirée avait beau avoir été à peine entamée, il sentait son patient exténué, son corp méritait du repos, c'est pourquoi il ne le harcela pas de question, le voyage serait pour lui déjà assez éprouvant, ne pas en rajouter une couche serait une bonne chose, même si, avec le silence pesant, cela rendait la traversée de la ville plutôt longue, jusqu'à arrivé aux escaliers menant droit aux temples des Oracles, ou l'un comme l'autre recevrait l'audience qu'ils venaient quérir.


Arrow Temple des Oracles: Demande d'audience auprès d'un oracle
Revenir en haut Aller en bas
http://luniondes45.com/rpg/index.php
Ajax
Chevalier de Bronze du Cygne
Chevalier de Bronze du Cygne
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/04/2011

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Les rues d'Athènes   Mar 14 Fév - 18:14

Après mon combat face à Tectaphus, je m'étais endormi dans l'armurerie. A mon réveil, tous les Lithiques avaient disparus. J'ai appris que Discordia avait fui, tout comme son général, avec l'armure qu'ils convoitaient. J'avais également appris que l'armure d'argent de Lyre et l'armure de bronze du Bouclier étaient venues aider les chevaliers Ponts et Liktos.

Mais tout ça, c'était il y a trois jours. J'étais maintenant dans les rues d'Athènes, enquêtant. J'appris assez vite de par d'anciens contact qu'un groupuscule s'était formé, sur les cendres de l'ancienne pègre. Leur objectif était clair : reprendre le pouvoir ! Mais contrairement à mon père, qui s'était limité à Athènes, cette nouvelle organisation avait des ambitions plus grandes. En effet, ils voulaient le contrôle de toute la Grèce. Quelle démesure, quelle absurdité, quelle folie ! Je devais les arrêter ! De pus, j'avais réussi à obtenir quelques noms. Et ce sont les pires qui me sont apparus. Lachéméné, Antrios, Phytalion ... les trois plus grands fanatiques ! Je devais les arrêter. J'appris que Antrios était actuellement au Nekyomentaion, afin d'y construire les bases de leur réseau. Je devais y aller !

Arrow Général/ Un bien étrange messager
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rues d'Athènes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues d'Athènes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rues et Places de nos Villes en Hommage :
» Parade de Noël dans les rues de Bruxelles
» [Maroc] Fes, les toits et les rues
» rues disparues OVI (reste un fond vert ou beige !)
» Dans les vieilles rues de Tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Lieux divers-
Sauter vers: