Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Berserk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urahara Kisuke
Digne Représentant
Digne Représentant
avatar

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Berserk   Mer 8 Juin - 22:33

Guerrier solitaire, né du cadavre de sa mère pendue par des brigands, berserk est rongé par la vengeance et par une insoutenable agressivité infinie envers tous les êtres machiavéliques qui tuent sans raison.

Au départ recueilli par des troubadours, pris d’émois face à ce bébé nageant dans le sang tiède de sa mère, il fut abandonné dans un village pour ses 7 ans. En effet, depuis la date où ils avaient trouvé berserk, la troupe allait de plus en plus mal en tout point de vue : faible recette, maladie au sein de l’équipe, disparition des recettes quand tout allait « normalement ». Il incarnait la poisse à l’état pure selon le chef des saltimbanques.

Là-bas, il ne connu que la méchanceté des habitants trop pauvres que pour se permettre de s’occuper de lui. Tant bien que mal, il trouvait du travail, souvent les tâches les plus ingrates, en qualité d’écuyer pour survivre. Un jour un de ses maîtres le saoula et l’obligea de s’offrir à lui de force. Etant trop faible que pour repousser son maître il se résigna à subir… Le lendemain, il décapita ce dernier dans son sommeil, le délesta de ses armes et de son cheval, avant de quitter le village, poursuivi par les forces de l’ordre.

Ne sachant où aller après 3 jours de cavale, tiraillé par la fatigue et la faim, il dû se résoudre à tuer son cheval pour se nourrir.

Quelques mois plus tard, s'étant entraîné et vivant seul, peut-être par peur d'être un jour trahi, ses nombreux combats n'ont que renforcé son sentiment de solitude...

Le destin s'acharnant sur lui, il enchaîne de multiples combats contre son gré.

Au fur et à mesure des combats perpétués, il se demanda quels pouvait bien être le sens de tout ceci et se mit à méditer sur le sens de sa propre existence.

Et si un jour j'étais vaincu...qui se souviendrait de mon existence? Qu'ai-je accompli jusqu'à présent?

Afin de libérer son esprit il s'en alla au fond d'une forêt afin de pouvoir s'y entraîner en toute quiétude.

Pour panser ses multiples blessures qui n'ont jamais le temps de cicatriser il expérimenta les effets des diverses herbes l'entourant. Petit à petit, il apprit à reconnaître celles qui donnaient un effet curatif efficace des autres totalement inefficaces.

Un soir, il fut réveillé par surprise par un assaut d'un ours gigantesque, attiré par la faible lueur des braises de son feu et surtout par l'odeur de ses dernières plaies...
L'ours l'écrasa de tout son poids et le mordu violemment dans son coup, ce qui le fit gueuler de douleur.

Non pas maintenant! Je ne veux pas mourir ainsi!! se dit-il et réussi in extremis à attraper un silex à portée de main afin de le figer dans un geste brusque et décisif dans le crâne de l'animal, qui relâcha immédiatement prise.

Noyé dans la douleur, il continua à brandir le cailloux sur la tête de l'animal qui s'en retrouva broyé par les assauts...

Avec ses dernières forces il rampa auprès d'un arbuste qui attira son attention par sa couleur violette, se souvenant d'herbes ayant la même couleur ayant fait ses preuves, il se risqua de s'en recouvrir le corps avant de perdre connaissance.

Il rêva de formes absurdes, de cris de guerres, il se vit avec un étrange habit de bronze, des gens habillé de même l 'entouraient et l'encourageait à donner un assaut décisif envers un personnage avec une stature imposante et un regard sombre...ses pulsations ralentissaient et s’accéléraient à tue-tête à cause de la plante qui était extrêmement toxique mais au combien curative.

Il dormit deux jours d'affilé et se réveilla par le bruit des mouches sur le cadavres de l'ours. Quelle ne fut pas sa surprise de constater qu'il pouvait se lever et qu'il ne restait que de simples égratignures sur l'ensemble de son corps.

Mais quel est donc ce rêve étrange et cette douce chaleur enveloppant mon corps à mon réveil??

Il décida de quitter la foret et tomba nez à nez avec des brigands qui l'attaquèrent une fois de plus sans raison apparente...

Un groupe de pèlerins passant par hasard lui est venu en aide dans son combat.

Le combat fut bref, les "simples pèlerins" étaient incroyablement plus expérimentés que les brigands.

Lorsqu'ils pensèrent avoir exterminé le dernier brigand, tout à coup une flèche empoisonnée fût décochée dans sa direction... In extremis un des valeureux pèlerin s'est interposé dans la trajectoire de la flèche et fût tué à la place de berserk.

Tout à coup, berserk, fou de rage, a couru dans la direction du coupable et le tua d'un seul coup! Cet assaut fût d'une violence inouïe et il se sentit plus fort que jamais malgré ses multiples blessures...

Surpris par le geste de cet inconnu qui lui a offert sa vie sans hésitation, il réalisa que sa force a été décuplée par sa tristesse de voir disparaître ce généreux pèlerin...

Ne sachant comment réagir, fidèle à lui-même il s'en alla sans demander son reste. En effet, il n'avait rien demandé à personne...

Les jours qui suivirent, il fût hanté par le souvenir du visage de ce défunt qui avait l'air d'être si paisible, voir même d'être satisfait de son geste...et fit le lien avec le rêve étrange et son état second lui ayant fait ressentir a peu de chose près cette agréable sensation.

Ne pouvant croire à un réel lien entre cette nuit et cette nouvelle sensation, il décida de partir à la recherche du fameux groupe et de prendre la place de celui qui avait fait don de sa vie pour donner un nouveau sens à la sienne...

Il aura fallu pas moins d’un mois avant que berserk ne retrouve, a l’entrée d’un village, un des membres de la troupe de pèlerins. Celui-ci était gravement blessé et n’en avait plus pour longtemps.

Il expliqua avec une voix haletante, qu’un grand danger menaçait le sanctuaire et qu’il devait arriver coûte que coûte au Parthénon afin de donner un manuscrit de la plus haute importance au grand pope. Berserk accepta le manuscrit et au moment de le prendre en main il eu un flash et revit l’espace d’une seconde cette imposante stature au regard noir de son rêve et un frisson glacial traversa son corps.

N’aie crainte, tu auras bientôt les réponses que tu cherches au plus profond de toi-même lorsque tu fouleras la terre sacrée… Dès notre première rencontre, mes compagnons d’armes ont immédiatement su que tu étais un des élus destinés à protéger notre déesse ! Fait en sorte que mon frère ne se soit pas sacrifié pour toi en vain !

A peine avait-il terminé sa phrase, qu’un jet d’huile brûlante avait été lancé sur lui par les brigand l’ayant certainement attaqué plus tôt.

Je vous l avais bien dis qu’il devait être en possession du parchemin ! !s’exclama l’un d’eux.

Etouffé par une rage incommensurable berserk se releva en hurlant de rage et de douleur, il s’arma de couteaux et fonça vers les brigands les lacérants à tour de rôle avec une précision diabolique.

Après quelques instants il était avec son pied sur la gorge du dernier brigand se vidant de son sang

N’espère rien de moi chevalier ! Mon maître vous terrassera et tuera Athéna ! D’ailleurs je suis sûr que tu le connais déjà! ! ! Hahahahahahah
SCHRONK… sa nuque fût brisée…

Chevalier ? ? Athéna ? ? Il faut que j’en aie le cœur net !

Couvert du sang de ses assaillant, Berserk s’en alla sur la route du Parthénon…

C'est ici que commence l'histoire du chevalier Berserk, un des plus fidèles chevalier d'Athéna!
Revenir en haut Aller en bas
 
Berserk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serpico (Berserk)
» Guts (BERSERK)
» Un nouvel anime pour Berserk ?
» BERSERK
» Kentaro Miura - Berserk - Tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: