Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Sam 13 Mar - 21:43

Un convoi s'apprêtait à partir vers Athènes.
Enkidou en profita pour s'installer dans une des caravanes. Il avait l'intention de faire son rapport au sanctuaire.
Cela faisait bien plus d'un mois, maintenant qu'il tenait le Litochoro.

La veille, il avait eu une discussion avec Guilgamesh. Ils avaient parlé longtemps de leur passé et de ce qu'il faisaient aujourd'hui.
Guilgamesh avait enfin compris le sens du mot famille, au sein de la chevalerie. Il avait remis une lettre à son ami pour l'oracle Antéros.
Enkidou, lui, n'avait plus connu de défaite depuis qu'il était chef au Litochoro. Mais il restait vigilent. Guilgamesh prit sa place dans la défense et Enkidou se dirigea vers le convoi.

Il n'attendait plus que Muichkine pour l'accompagner au sanctuaire.
Ce dernier avait dû rester un peu plus longtemps pour soigner ses blessures. Mais il pouvait faire le voyage tranquillement, à présent.

Enkidou était assis à l'arrière de la caravane, quand il aperçu une silhouette. Il sourit de reconnaître Muichkine, mais il ne voyait pas son instrument.


Dernière édition par Enkidou le Dim 14 Mar - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Dim 14 Mar - 11:15

Arrow L'infirmerie

Ce matin là, les premiers bourgeons apparaissaient et donnaient au litochoro un goût annonciateur du printemps, la douceur clémente du climat ravissait notre apprenti chevalier qui humait l’air en fermant les yeux. Derrière une tente située à quelques dizaines de mètres de l’infirmerie, Muichkine aperçut le convoi et dans une des roulottes, Enkidou qui lui souriait . Longtemps, allongé, Muichkine accusait maintenant son inactivité, il clopina jusqu’à atteindre les premières carrioles. Manifestement, ces voitures avaient beaucoup voyagées et leur aspect défraîchis méritait sans doute une revisite ésthétique . Leur état mécanique lui inspirait tout de même la confiance. Enkidou était installé dans une caravane plus confortable que les autres et il sembla à Muichkine que celui ci l’invitait à s’asseaoir à ces côtés. Muichkine en fût honoré et il n’hésita pas un instant. - Je vous salue Enkidou, merci d’accepter ma présence à vos côtés pendant ce voyage. Muichkine était plutôt bien installé et assura Enkidou d’un sourire.

Pendant un moment, Muichkine cru entendre son nom citer à plusieurs reprises et fût surprit de voir courir en sa direction, la jeune infirmière. Elle avait l’air affolé et elle portait avec elle, la lyre de Muichkine croyant que celui ci l’avait oublié.
- Muichkine ! Muichkine ! Quelle tête avez vous pour oublier votre précieuse lyre !!!
Muichkine sembla gêné et ses joues prirent un teint rosé.

- Je suis confus, je ne vous ai pas prévenu, mais ma lyre doit rester ici au litochoro... Je dois m’entraîner sans elle pour ... la retrouver ....plus fort.
Cette lyre n’était qu’un prétexte un peu facile, une série de larme coulaient des yeux clairs de l’infirmière et elle s’évada du regard de Muichkine en retournant à l’infirmerie sans rien dire mais manifestement avec le coeur serré.
Revenir en haut Aller en bas
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Remplacement.   Dim 14 Mar - 16:04

Enkidou ne s'était pas trompé. Il s'agissait bien de la silhouette de Muichkine. Celui-ci prit place à côté d'Enkidou en lui souriant.

Une jeune femme accouru à leur rencontre. Enkidou reconnu la lyre de Muichkine. Mais ce dernier refusa de la prendre avec lui.
Enkidou laissa la femme partir. Mais il gardait en tête ce que Guilgamesh lui avait dit. Il regarda du coin de l'œil le musicien sans son instrument.

Il se demanda s'il n'y avait pas quelque chose entre eux. Sentant comme une gêne de la part de Muichkine, il le fit sursauter en disant :

- On dirait que tu lui plais pour qu'elle vienne courir jusqu'ici... - Et voyant le teint de plus en plus rouge de Muichkine - Et qu'elle te plait aussi, dis donc !

Enkidou leva un poing au-dessus de la tête de Muichkine et lui frotta les cheveux du dos des doigts. Il ria pour le détendre un peu :

- Hé hé hé !... Allons, tu la retrouveras ta belle ! Décoince-toi un peu. Nous avons un long voyage à faire ensemble. Et j'ai envie de m'amuser un peu. Pas toi ?
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Mer 17 Mar - 1:27

Muichkine était content de partager cette caravane avec son chef. Ce voyage s'annonçait déjà sous de très bon hospice. L'attitude de camaraderie dont faisait preuve Enkidou rassura Muichkine et il échappa un rire salvateur quand Enkidou lui frotta le sommet du crâne avec ses doigts.

- Hé hé hé !... Allons, tu la retrouveras ta belle ! Décoince-toi un peu. Nous avons un long voyage à faire ensemble. Et j'ai envie de m'amuser un peu. Pas toi ?

- Je vous reconnais bien là ! Toujours présent et rassurant pour vos hommes, vous avez raison, Enkidou nous devons profiter de ce voyage pour nous détendre !

Muichkine approuva d'un geste de la tête.

Il n'en oubliait pas que Enkidou était son chef et qu'il lui devait un certain respect mais l'esprit taquin dont il faisait preuve réchauffa l'atmosphère d'un coup et Muichkine fût plus détendu quand la caravane s'élança d'un coup soudain à travers la végétation naissante. Les chevaux bien entraînés avançaient d'une manière constante et sans surprise et le camp du litochoro disparut très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Mer 17 Mar - 2:35

Muichkine paru plus relaxé, aux yeux d'Enkidou. Il restait courtois et très respectueux. Mais le chef adjoint à la défense ne préférait pas qu'on le vouvoie de cette façon.
Il sourit d'abord et lui en fit part, très amicalement.

- Muichkine, mon ami. Nous sommes tous les deux aux services d'Athéna. Alors, pour l'amour de notre déesse... Tutoie-moi !

Les yeux et le sourire d'Enkidou étaient resplendissants. Ils respirait la bonté et la générosité dont il savait faire preuve. Le chef n'avait que dans les 8 ans et il voulait jouer, comme jouent les enfants de cette âge.
Pourtant, il n'y avait pas beaucoup de chose à faire dans cette caravane. Enkidou espérait que Muichkine jouerait avec lui.

Porté par les deux chevaux qui haletaient maintenant sous l'effort, il jouait avec le peu qu'il trouva dans la roulotte.
Les objets devenaient des jouets, des personnages qui se battaient contre des esprits divins.
Enkidou sortit de sa besace un jouet en forme de bovin sur des roues. Puis, il sortit un plateau, des dés et d'autres pièces pour jouer ensemble.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il montra tout ça à Muichkine en lui demandant s'il voulait bien jouer avec lui.
Tout cela n'avait comme but que de faire oublier le statut de chef à Enkidou et à son nouvel ami.

La nuit tomba bien vite. Le convoi fit une pause. Les cheveux se désaltéraient enfin dans une eau salvatrice.
Enkidou et Muichkine établirent un lit de fortune sous la roulotte. L'air était bon.
Allongé sur le sol, entre les draps de fortune, ils se mirent à discuter un peu. Enkidou était curieux de connaître un peu plus ce musicien. Il espérait que les jeux l'avaient un peu soulagé et que Muichkine fut décontracté et prêt à se dévoiler un peu, comme on fait avec un ami.


- Mais parle-moi un peu de toi. Demanda Enkidou. Comment en es-tu arrivé là ?
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Sam 20 Mar - 2:22

- Mais parle-moi un peu de toi. Demanda Enkidou. Comment en es-tu arrivé là ?
En se raclant la gorge, Muichkine évita un chevrotement intempestif de la voix.
Lorsque Enkidou posa cette question, la gorge de Muichkine se serra et on pouvait bien voir une certaine souffrance qui consumait Muichkine, lorsqu'il devait en parler. Son histoire n'était pas douloureuse en soi, mais le souvenir de ce qu'il avait vécu avec Pallas était encore trop récents.

- Vois tu Enkidou, ma mère et mon père n'ont été que des figures que j'ai fantasmé dans mon enfance. Je n'ai connu ni l'une, ni l'autre. Et pourtant, j'ai connu l'amour d'une famille avec Pallas Sogol qui m'a élevé comme un père. C'était un homme extraordinaire doué de qualités exceptionnelles qui ne parlait jamais pour ne rien dire et qui pesait chaque phrase, chaque mot pour leur donner du sens. Un érudit ... C'était aussi un joueur de lyre fantastique qui restait très modeste sur ces capacités louant les dieux de ses dons. Héritier d'une famille de militaires émérites, il m'a enseigné tout ce que je sais ... Avant de mourir, il m'a confié avoir été proche de mon père et a tenu à éclaircir un chapitre injuste de sa mort. Mon père était un militaire sous le commandement de celui de Pallas et il fût chargé lors d'une mission d'accompagner un convoi de Sparte à Athène. Mais, une horde de voleurs chevronnés ont décimé tout le cortège militaire excepté mon père...
Les bandits n'ont pas pu terminer leur besogne sordide et le tuer car une poignée d'hommes habillés d'armures l'ont sauvé. Il a pu apprendre que ces hommes servaient la déesse Athéna et qu'ils vivaient dans un endroit nommé "sanctuaire". Peu de temps après son retour à Sparte, alors qu'il allait être promu par les rois de Spartes, il a été assassiné par un rival jaloux. Son rival, je le connaissait très bien, Pallas aussi ... Un certain Nikos, un des dix généraux actuel de Spartes. Ce que ce Nikos ne savait pas ... c'est que mon père voulait décliner l'offre des rois... Il ne pouvait plus occulter qu'il devait par reconnaissance servir la déesse et pour ça il lui fallait retrouver le sanctuaire.

Muichkine soupira et baissa la voix.
- Il n'en a pas eu le temps...

- Lorsque Pallas m'a raconté cette histoire avant de ... Mon sang n'a fait qu'un tour et ... je voulais vraiment tuer Nikos ... mais je lui est laissé la vie sauve et me suis contenté de lui dérober ça avant de partir. Ce pendentif de général pour lequel mon père est mort.

Un instant le visage de Muichkine s'éclaira, il sortit une médaille qu'il gardait précieusement autour du coup et la montra à Enkidou. Il n'était pas simple de voir ce bijoux mais la lune était pleine et les yeux s'accommodaient bien de cette lumière. Le bijoux brillait d'un éclat argenté au côté de la petite croix que lui avait cédé son maître Volo au litochoro.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

- Après avoir traversé les terres de Spartes à Athène, j'ai trouvé le sanctuaire de celle que j'ai décidé de servir pour honorer Pallas et la mémoire de mon père. Après une audience avec Antéros, l'oracle que j'ai rencontré au sanctuaire, j'ai rejoint le litochoro qui devait être le lieu de mon apprentissage de chevalier, et tu connais la suite !


Muichkine pouvait maintenant sourire.

- Voilà, je t'ai livré mon histoire, à toi, si tu veux bien, me dévoiler la tienne et celle de ce mystérieux et attachant Guilgamesh ?

Muichkine fît un clin d'oeil complice à Enkidou.
Revenir en haut Aller en bas
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Sam 20 Mar - 15:40

En entendant l'histoire de Muichkine, Enkidou ne pu s'empêcher de verser des larmes. Il s'en voulait presque d'avoir posé la question. Il regarda le pendentif du musicien. Il s'efforçait de sourire, les yeux larmoyants, mais plein de compassion.

- Voilà, je t'ai livré mon histoire, à toi, si tu veux bien, me dévoiler la tienne et celle de ce mystérieux et attachant Guilgamesh ?
Muichkine souriait malgré tout, maintenant que son récit était fait. Son clin d'œil fit sourire Enkidou aussi, avant qu'il ne lui répondre.

- Je comprend maintenant ton attachement à cette lyre.
Et d'un ton plus grave :
- Guilgamesh n'a pas toujours été aussi... "attachant"... Autrefois, c'était un être sans scrupules. Mais pour le comprendre, il faudrait que je remonte bien avant sa naissance... Personne ne connait cette histoire. C'est Ninsouna, la mère de Guilgamesh qui me l'a racontée.

Enkidou s'installa plus confortablement, avant de commencer son récit.
- Bien avant que la ville d'Ourouk n'existe, le seul chef était un prêtre, nommé Meshkianggasher. Il avait conduit son peuple à conquérir des terres, pour les dieux de Sumer. Mais il voulu aussi conquérir un domaine que personne n'avait pu avoir jusque là : la mer... Il partit avec un navire et on ne le revit plus jamais.
Quelques mois plus tard, son fils naquit. Il s'appelait Enmerkar. Conformément au vœux du prêtre-roi, il devait prendre sa succession. Ce n'est que 10 ans plus tard qu'on déclara que Meshkianggasher était mort. Même s'il paraissait qu'on le voyait encore, près d'une montagne... Sans doute un fantôme.

Enmerkar s'unit à une princesse de Koulab, pour s'unir avec cette ville et fonder ainsi Ounoug. Il était connu comme un bon chasseur. Comme il n'avait que 10 ans, c'est un pasteur qui le conseilla. Le pasteur partit avec l'armée en guerre contre Aratta, une ville derrière une montagne. Le pasteur fut porté disparu dans la montagne. Mais il revint avec des informations qui permirent de vaincre Aratta. Il fut nommé général de l'armée...
Enmerkar devint adulte et mit au monde une fille : Ninsouna !
Mais le nouveau général avait de grandes ambitions. Comme la mère de Ninsouna était morte en couche, Enmerkar n'avait pas de successeur masculin. Le général tenta de le tuer pour prendre sa place. Enmerkar supplia qu'on laisse sa fille saine et sauve. Et comme ce n'était qu'un bébé qui venait de naître, il demanda au général de le laisser partir aussi. Le général accepta, à la condition qu'un jour, il devrait accepter un service de sa part et qu'il ne revienne jamais pour reprendre le trône.

Enmerkar promit devant les dieux. Il partit avec sa fille et prospéra avec un élevage de bovins. Le général devint roi. Il croisa un jour Enmerkar et sa fille qui était devenue une belle jeune femme. Il exigea de rester seul avec elle sous la tente, à plusieurs reprises.
Et par trois fois, il vint ainsi et la viola. Ninsouna m'a dit qu'à chaque retour, il avait pris les deux enfants qui étaient nés de leur union. Alors, après la troisième visite, alors que le second bébé lui était enlevé, elle partit avec son père.
Mais Enmerkar était malade. Sans doute, il s'en voulait de toute cette situation... Alors qu'il parcourait le monde, pour échapper au général, ils furent arrêtés par un clan ennemi d'Athéna. Ce sont des chevaliers qui les ont sauvé.


Enkidou ria alors, car il venait de penser que cette partie de l'histoire ressemblait à celle du père de Muichkine.

Il reprit le court du récit.

- Ninsouna fut conduit près d'un temple. Elle apprit les valeurs des chevaliers. Ensuite, elle ne m'a pas raconté dans les détails. Son père est mort, Guilgamesh est né et elle a voulu venger Enmerkar et poser son fils sur le trône.
Le général, qui était devenu le roi, se nommait Lougalbanda... Ce n'est autre que le père de Guilgamesh... Il se trouva entre ses parents. Son père voulu le tuer, mais Ninsouna le supplia de ne rien faire. Elle lui expliqua que c'était son fils. Lougalbanda demanda alors qu'on lui laisse le fils. Ninsouna devait capituler. Mais quelque part, son fils deviendrait roi...
Plus tard, vers 8 ans (je crois) Guilgamesh fut promis à une fille, en mariage. Finalement, c'est la déesse Ishtar qu'il devait épouser... Je n'ai jamais vraiment su ce qui c'était passé.

Lougalbanda avait raconté que sa mère était morte et que c'est pour ça qu'il s'occupait de lui. Guilgamesh acceptait tout, en mémoire de sa mère. Elle lui avait tout donné quand il était bébé.
Mais Lougalbanda n'avait peur que d'une chose : la mort. Il fit entrainer son fils pour que celui-ci ouvre une porte aux enfers. L'entrainement fut très rude. Mais Guilgamesh supporta ces douleurs, pour sa mère.
Quand il y arriva, son père lui dit d'ouvrir la porte des enfers, à nouveau, le lendemain, à la même heure. Cela lui laisserait le temps de trouver le secret de la vie éternelle qui s'y trouvait, et de revenir immortel.
Pendant que son père n'était pas là, Guilgamesh en profita pour aller dans une pièce qui lui était interdite. C'est là qu'il découvrit toute la vérité. Le fait que Lougalbanda était son père, que se mère était en vie, etc.
Fou de rage, il laissa Lougalbanda en enfer. Il fit trouver sa mère pour qu'on l'enferme. Il déclara la guerre ! Il en voulait à son père de l'avoir maltraité, à sa mère de l'avoir laissé entre les mains d'un monstre, au peuple d'avoir cru ce général sans scrupules. Il voulait se venger de tout et de tout le monde. Il devint un tyran. Il obligea ses hommes à devenir soldats, trompa les femmes, exploita les enfants. Pour lui, tout le monde devait mourir. Il fonda Ourouk, autour des ruines de champs de batailles.


Enkidou fit une pause. Cela faisait beaucoup d'un coup. Il regarda le ciel étoilé. Les lumières scintillaient. La lune était claire.

Enkidou reprit :

- De mon côté, je n'ai jamais connu mes parents. Ce sont les animaux qui m'ont élevés.
Un jour, une femme est apparue. Elle m'a parlé de Guilgamesh. Elle m'a dit qu'il voulait tout détruire. Je suis allé à Ourouk pour le tuer.
Hé oui, nous étions de grands ennemis autrefois.
Nous nous sommes affronté, mais je l'ai aidé à se relever. Par ce geste, Guilgamesh a reconnu l'humanité et les valeurs humaines. Il a délivré sa mère qui m'a adopté, en quelque sorte...
Mais un jour, on m'a tué...


Muichkine paru étonné. Enkidou venait de dire qu'il avait été tué. Serait-il un fantôme ? Il s'expliqua :
- Oui, je suis mort... Et on m'a sauvé. Je ne sais pas si c'est la déesse Athéna elle-même, ou si c'est plutôt une femme qui a agit pour elle, mais ce qui est sûr, c'est que de la poussière d'étoile recouvrait mon corps. Ce ne pouvait être que le fait de la déesse ou d'une personne qui possédait un pouvoir immense... Un chevalier ou quelqu'un comme ça.
Alors, je suis parti pour la retrouver.
Maintenant, je sers la déesse pour remercier cette seconde vie qu'on m'a offert. Un tel cadeau ne peut avoir que ce prix...
...
Guilgamesh m'a rejoint peu après. Il reste un peu rude, mais il a un cœur gros comme ça !


Alors, Enkidou montra la lune, pleine et ronde. Il bailla et s'étira :
- Ooah ! Allons, il est tant de dormir.

Lui et Muichkine s'endormirent paisiblement.
Le lendemain, ils devaient arriver à Athènes.
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Mar 23 Mar - 23:55

Guilgamesh était martyre ... Martyre d'une vie de souffrance. Un jeune garçon meurtri par l'injustice de l'existence... Sa rédemption, son dévouement pour la cause de la déesse Athéna faisait de lui, un miraculé d'un amour de la dévotion, et de l'amitié de son frère autrefois ennemi, Enkidou... Muichkine ne put fermé l'oeil. Ce n'était pas les ronflements salutaires de son nouvel ami qui troublait son voyage au pays de morphée mais plutôt l'image atttendrissante de Guilgamesh qui ne cessa de perturber son sommeil. Tantôt il le voyait tyran et meurtrier aux yeux de son peuple, tantôt guerrier de la justice au côté d'Athéna.
Muichkine finit par sombrait à la lisière onirique de l'obscurité....
Revenir en haut Aller en bas
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Jeu 25 Mar - 0:18

La caravane était à une journée d'arrivée. Le voyage s'était passé sans encombre. Tout semblait calme. Muichkine somnolait un peu. Enkidou sentait que le moment était venu de lui dire la vérité.
- Muichkine, il faut que tu saches pourquoi nous sommes là.
En réalité, Guilgamesh et moi devions accompagner le convoi pour qu'il ne lui arrive rien. Mais mon ami a préféré que tu viennes à sa place. C'est pour ça qu'il voulait que tu partes... Nous ne pouvions rien te dire. Mais nous arrivons bientôt alors, je pense que tout ira bien, maintenant.
Un spectre avait écrit qu'il voulait nous combattre, Guilgamesh ou moi. J'ai eu peur pour le convoi. Car ce sont de habitants du Litochoro venu donner des présent à nos oracles...
Mais il semblerait que je me soit tromp...


Avant même de pouvoir finir son mot, tout à coup, un arbre tomba devant le convoi. Les habitants descendirent pour libérer le passage. Mais c'était une embuscade !
Des brigands apparurent, leur armes à la main. Enkidou fit signe à Muichkine de descendre aider le convoi, sans se faire voir.
Enkidou chuchota :

- Ces brigands ne sont pas ordinaires. Ce sont des adorateurs d'Hadès. Il faut que tu t'en occupes. Pendant ce temps, je vais m'occuper de celui qui les accompagne. Laisse-le moi, s'il te plait. Et n'intervient pas, quoi qu'il arrive !

Laissant Muichkine s'occuper de faire fuir les brigands, Enkidou se mis en garde. Un spectre sortit de derrière un tronc. Il s'était préparé au combat.

Enkidou n'avait jamais rencontré ses techniques. Il tenta de l'affaiblir. Puis il explosa comme jamais. Mais son adversaire avait pris un avantage. Une brume entourait Enkidou qui ne pouvait plus distinguer son combattant. Enkidou pouvait frapper aussi fort qu'il pouvait, les coups étaient ralentis.
Le jeune sumérien tenta ensuite d'affaiblir la force du spectre. Mais cela le faisait saigner lui-même. Il était en train de perdre...

Il regarda Muichkine. Les brigands s'étaient tous enfuis quand ils l'avaient vu. Le musicien était en train d'aider les convoyeurs à retirer le tronc.

Enkidou ne pouvait pas perdre devant lui. Mais la mission qu'il s'était fixé était la priorité.
Voyant bien qu'il ne pourrait le vaincre, il explosa encore pour le frapper le plus fort possible, dans le seul but de l'affaiblir et qu'il ne puisse pas continuer un autre combat contre Muichkine ou contre les convoyeurs.
Il se retrouva à terre, presque mort. Muichkine allait certainement réagir. Alors, Enkidou leva le seul bras valide pour lui faire signe de ne rien faire. Mais il le laissa retomber, par la fatigue du combat.

C'est alors que les habitants du Litochoro se réunir autour du spectre. Ils étaient douze contre lui. Il aurait pu les faire tomber avec un seul de ses doigts. Pourtant, il recula... Il partit aussi !

Enkidou ouvrit un œil, l'autre étant touché. Il aperçu une aura autour des habitants : un cosmos !
Le jeune enfant sauvage sourit avant de tomber dans l'inconscience.

Il ne se réveilla que devant la voie sacrée. Le convoi était arrivé presque à terme. Il ne restait plus qu'à franchir cette voie en protégeant les habitants et leur colis pour se présenter devant un oracle.
Mais Enkidou aurait une chose importante à lui dire : le cosmos qu'il avait ressenti n'était pas celui de Muichkine, mais celui des peuple de la montagne...

Mais pour l'heure, il se dirigea vers la voie sacrée.
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Jeu 25 Mar - 21:05

Le convoi arrivait devant la voie sacrée au terme d'un voyage éprouvant et dans la dernière roulotte, Muichkine prenait soin d' Enkidou qui délirait sous l'effet d'une fièvre très intense. Ces mâchoires grinçaient en invoquant le souvenir d'un combat douloureux. Muichkine avait peur pour son ami et regrettait de ne pas avoir gardé sa lyre pour consoler Enkidou et améliorer sa guérison. Le convoi stoppa net à l'entrée du sanctuaire. Muichkine sentit alors son ami tressaillir. Enkidou ouvrit les yeux.

- Et bien l'ami, tu m'a fais peur pendant un instant, j'ai cru que tu allais... Enfin, c'est du passé ! Tu es revenu à toi...

Muichkine soulageait, soupira et arborait un sourire de bonheur puis reprenant ses esprits fît part à Enkidou d'une interrogation.

- Enkidou, j'ai bien vu le spectre et ... même si ma rage avait amplifiée mon cosmos, celui qui l'a fait fuir n'est pas le mien... On aurait dit qu'il venait de tous ces habitants... Qu'est ce qu'il s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Enkidou
Chevalier d'Argent du Bouvier
Chevalier d'Argent du Bouvier
avatar

Nombre de messages : 2001
Age : 43
Localisation : Dans la capital des assurances.
Date d'inscription : 07/08/2008

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Ven 26 Mar - 0:55

Muichkine se posait des questions à propos du cosmos qui avait fait partir le spectre, malgré sa victoire.
Et il avait bien raison de se poser ces questions.

Enkidou lui répondit d'abord d'un sourire entendu :

- Muichkine... Merci d'avoir veillé sur moi. Je n'ai pas encore envie d'aller au royaume des morts tout de suite.
Et puis, changeant de ton :
- En effet, le cosmos que tu as pu ressentir venait des habitants. C'est quelque chose que je ne pensais pas voir un jour. Et cela peut changer bien des choses... Mais je ne peux pas t'en dire d'avantage pour l'instant. Si tu le souhaites, viens avec moi. Je vais me rendre au temple des oracles. Tu es le bienvenu pour nous accompagner. Mais d'abord, en route vers la voie sacrée !

[HRP=Si tu le souhaites, Muichkine, pour moi, la route s'arrête ici, la suite est faite dans la partie de la voie sacrée, au Bouleutérion, aux thermes et enfin au temple des oracles. Rejoins-moi jusque là bas. Nous pourrons discuter dans le temple.]
Revenir en haut Aller en bas
muichkine
Héros
Héros
avatar

Nombre de messages : 396
Date d'inscription : 13/08/2009

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   Jeu 1 Avr - 3:08

Muichkine laissa Enkidou accompagner les villageois par delà la voie sacrée et échappa un soupir quand ils disparurent de sa vue. Il était temps pour lui, maintenant de rejoindre l'arène pour s'entraîner afin de trouver une technique de combat qui lui ressemble et qui n'entache pas son sens de l'honneur et du devoir envers la déesse. Devant l'arène, Muichkine sembla petit et pensa à tous ces courageux guerriers célèbres ou pas qui avaient suer eau et sang sur le sol terreux de cet amphithéâtre. Il passa une grande porte gardaient par deux colonnades où deux lions sculptés trônaient fièrement à quelques dizaine de mètres au dessus de lui.

Arrow L'arène
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un convoi exceptionnel en direction d'Athènes.
» Convoi exceptionnel
» Convoi exceptionnel
» SCANIA LONGLINE CONVOI EXCEPTIONNEL
» convoi exceptionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Le Litochoro-
Sauter vers: