Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Léviathan II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antéros
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 3055
Age : 40
Date d'inscription : 13/06/2006

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Le Léviathan II   Jeu 11 Fév - 21:18

Réalisé par Volo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fiche technique du Léviathan
________________________________________________________________________

Nom complet : Léviathan II
Année de construction : Année en cours
Longueur : 43 m
Largeur : 8 m
Tonnage : 100T (250T en charge maximale)
Type de navire : Grande birème de guerre rapide
Equipement particulier : Eperon avant ; Pont mobile d'abordage (corbeau)
Capitaine : Elmorn
Equipage : 40 rameurs, 3 cuisiniers, 1 capitaine et jusqu'à 25 voyageurs
Port d'attache : Athènes
Autonomie : Une quinzaine de jours en charge maximale
Vitesse maximum : 5 nœuds (4 seulement en charge maximale)


Informations diverses
________________________________________________________________________

Armateur : Le général des armées d'Athéna
Propriétaire : Le Sanctuaire d'Athéna
Fonction : Navire de voyage du Clan d'Athéna
Informations diverses : Le Léviathan II a été construit suite au naufrage du Léviathan I lors d'une attaque marina sur le chemin de la Carie. Il s'agit d'une imitation des galères de transport de troupes romaines équipée d'un pont mobile d'abordage et d'un éperon avant renforcé de bronze. Son étrave est sculptée de la tête casquée d'Athéna recouverte de feuilles d'or.


Le Léviathan

Les chevaliers sont de grands voyageurs qui utilisent tous les moyens de locomotion possibles et imaginables lors de leurs pérégrinations. Le Léviathan est l'une des plus récentes acquisitions du sanctuaire en terme de moyen de transport puisque ce fier navire fut construit dans les arsenaux d'Athènes à la suite du naufrage du vaisseau du même nom qui appartenait au capitaine Elmorn.
Mesurant plus de quarante mètres de long, cette nef creuse est une birème propulsée par pas moins de quarante rameurs répartis sur les bancs du pont supérieur. Lorsque les vents le permettent, une grande voile peut servir à soulager la peine des forçats ou tout simplement à augmenter la vitesse du vaisseau. Le Léviathan est capable d'accueillir pas moins d'une vingtaine de chevaliers et voguer ainsi chargé durant une quinzaine de jours sans escale. Mais s'il s'agit avant tout d'un vaisseau de transport, le fier navire n'en reste pas moins un redoutable guerrier des mers grâce à son éperon effilé et son pont mobile d'abordage que les gens de mer appellent corbeau...


Le poste de commandement :

Le capitaine Elmorn dirige son navire depuis cette guérite d'où il peut surveiller les rameurs tout en manœuvrant à l'aide de sa lourde barre. Ainsi posté à environ trois mètres du sol, il surplombe les flots et peut voir à des kilomètres à la ronde. On accède au poste de commandement par une échelle en bois ou, pour les plus agiles, en escaladant les cordages.

Les bancs des rameurs :

Le pont supérieur est en majeure partie occupé par de solides bancs où peuvent s'aligner jusqu'à 40 rameurs (2 par rame). L'ordre d'Athéna se refuse à employer des esclaves pour effectuer ce travail de force, et préfère utiliser des forçats enchaînés ou des hommes libres contre rémunération. Au bout de plusieurs années de services, les prisonniers finissent toujours par être libérés en récompense des efforts fournis. Il est possible de tendre un abri de toile au dessus des rameurs pour les préserver de la pluie et du froid et il convient de noter qu'en général, ces hommes rudes dorment à même le sol du pont, dans des couvertures épaisses ou sur des hamacs accrochés aux cordages.

Le corbeau (ou pont d'abordage) :

Cette installation moderne empruntée aux galères romaines ressemble à une tour de siège adaptée aux batailles navales. Il s'agit ni plus ni moins d'une passerelle mobile permettant de passer sans risque d'un navire à l'autre, ou, en règle générale, de débarquer à terre. Le pont d'abordage est surnommé corbeau à cause de sa capacité à agripper les vaisseaux ennemis comme les serres dudit volatile. Il n'existait pas sur la première version du Léviathan et a fait l'objet d'une commande spéciale suite au naufrage de ce dernier lors d'une attaque pirate.

La cale des vivres :

Cette partie de la cale du Léviathan est l'endroit où l'on entrepose les denrées périssables chargées à bord. Une quantité importante de sel est contenue dans de lourds tonneaux afin de conserver les vivres. On accède à cette longue pièce par une trappe fermée à clé sous le poste de commandement ou par la chambre du chef de mission. La soute donne en outre sur la chambre du capitaine qui est responsable de son contenu.

La chambre du capitaine :

Cette chambre confortable est celle du capitaine Elmorn. On y trouve des quantités phénoménales de cartes marines en tous genres ainsi qu'un bureau, une baignoire de bronze et un grand lit à baldaquin. C'est aussi l'endroit où Elmorn conserve jalousement son carnet de bord, témoin de toutes ses années de navigation. La chambre donne sur la cale des vivres et elle est un passage obligatoire pour se rendre à la réserve d'équipement.

La réserve d'équipement :

Cette remise placée derrière les appartements du capitaine est une pièce obscure où sont entassés bon nombre d'objets qu'Elmorn juge potentiellement utiles lors d'une traversée. Parmi ceux là on trouve notamment une grande quantité de bougies et de matériel pour écrire ainsi qu'un canot de sauvetage, des cordages et au moins une voile complète de rechange.

La chambre du chef de mission :

Cette chambre confortable est à la fois reliée à la cale des denrées alimentaires mais aussi au dortoir des chevaliers. Le chef de mission envoyé par les oracles d'Athéna bénéficie dans ses appartements d'un petit lit douillet et d'un grand coffre en acajou où ranger ses effets personnels. Il dispose enfin d'un petit bureau contenant tout le nécessaire pour rédiger ses rapports.

Le dortoir des chevaliers :

Dix lits superposés encombrent la majeure partie de cette petite pièce, ne laissant libre qu'un petit couloir souvent occupé par les effets personnels des chevaliers. Cet endroit spartiate est relié aux appartements du chef de mission ainsi qu'à l'infirmerie et à la chambre des invités.

La chambre des invités :

Cette chambre confortable est en tout point semblable à celle du chef de mission si ce n'est que ses parois sont renforcées et que la porte qui y accède est constituée de métal. On y accueille généralement les invités, qu'il s'agisse de diplomates ou de prisonniers de guerre. La proximité du dortoir des chevaliers est une garantie de bonne conduite des hôtes accueillis en ces lieux.

L'infirmerie :

Les malades peuvent se reposer sur l'un des deux lits qui occupent cette salle encombrée d'étranges objets de torture qui servent en fait de matériel de soin. L'infirmerie donne sur les cuisines ainsi que sur le dortoir des chevaliers.


Les cuisines :

Un cuisinier et ses deux commis s'affairent continuellement dans cette grande salle surchauffée occupée principalement par un poêle en bronze monumental. Il règne toujours ici une bonne odeur de nourriture qui peut d'ailleurs remonter jusqu'aux rameurs par le biais d'une trappe menant au pont supérieur. La cuisine est en outre le seul point d'accès jusqu'à la chambre de la diplomatie.

La chambre de la diplomatie :

Parfois, les diplomates des différents clans préfèrent se rencontrer en terrain neutre, c'est pourquoi ils peuvent choisir d'organiser leur réunion dans ce petit salon feutré aux murs recouverts de curieuses tapisseries représentant des formes géométriques abstraites. La salle est très étroite et isolée du reste du navire par des parois plus épaisses afin d'éviter que quiconque puisse entendre les conversations qui s'y déroulent. Une large table ronde bordée de chaises confortables occupe quasiment toute la pièce, permettant aux diplomates de longues négociations autour d'un repas, loin du tumulte de l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Léviathan II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dimension du Léviathan?
» Soyons chauvin! Un léviathan français à 40k.
» Steampunk
» [CDA-04] Flotte ruche Niddogg
» [Editions Praelego] "Planète Farini" de Riccardo Carminati Galli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Le Léviathan II-
Sauter vers: