Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La voie sacrée : un passage près de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diomède
Apprenti(e)
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 29
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 30/12/2009

fiche
Niveau du chevalier: 3
Legion: Pas de légion

MessageSujet: La voie sacrée : un passage près de la mort   Mer 30 Déc - 15:44

Arrow ???? (BG de Diomède)

Je suivis l'étrange guerrier sur les pentes escarpées de la mystérieuse montagne. Allait-il me conduire à l'endroit où tombe la parole d'Athéna sur la Terre ? Rien n'était moins sûr.

*A-t-on idée de sortir dehors dans cette tempête !* me dis-je en resserrant les peaux de bêtes qui couvraient mes vêtements.

Loin devant moi, le guerrier aux cheveux longs n'était qu'une ombre qui avançait difficilement dans la nuée blanche. Je tentai d'accélérer le pas mais mes pieds glissèrent sur la glace et je manquai de faire une chute mortelle jusqu'en bas de la montagne.

*C'est du suicide...*

Pourtant, mon désir d'accéder à la vérité me poussa à avancer toujours plus haut malgré le vent et la neige, jusqu'au moment où le mystérieux inconnu disparut au détour du chemin.

*C'est impossible ! Le brouillard l'a enveloppé !*
murmurai-je, effrayé à cette sinistre perspective.

Oubliant toute précaution, je me mis à courir le plus vite possible vers l'endroit où la silhouette vagabonde avait disparu. J'y découvris une petite chapelle de pierre rendue invisible par la neige depuis le sentier.

*Alors c'est ça le sanctuaire ?* pensai-je, très déçu par les dimensions modestes du bâtiment qui n'était somme toute qu'un sombre abri de pierre soutenu par quatre colonnes.

L'étrange voyageur devait être entré à l'intérieur et je décidai d'avancer à mon tour pour le rejoindre en espérant qu'il me renseignerait sur la nature de l'endroit.

-Salutation, voyageur ! dis-je au guerrier qui me tournait le dos.

-Etes-vous aussi à la recherche du temple d'Athéna ?


L'homme au cheveux longs sursauta et se retourna d'un bond, la main sur la garde de son glaive. Puis, voyant que je ne lui voulais aucun mal, il eut un étrange rictus.


-C'est exact ! fit-il.

-Peux tu m'en indiquer le chemin le plus court ?

-Je ne suis pas plus avancé que toi ! répondis-je en souriant.

-Je suis un étranger, tout comme toi, qui aspire à offrir mes service au "sanctuaire" si tant est que celui-ci existe bel et bien.

L'homme fit alors une grimace déplaisante et cracha sur le sol de la petite chapelle.

-Un futur apprenti chevalier ! hé hé hé ! Tu ne m'es donc d'aucune utilité ! s'écria-t-il.

-Je croyais que tu masquais ton cosmos mais en réalité, tu es si faible que c'en est presque risible !

-Mon cosmos ? m'écriai-je sans comprendre les propos incohérents du voyageur.

-Peu importe ! Tu ne seras jamais initié puisque je vais t'occire ! ricana-t-il en mimant d'étranges gestes.

Alors il me bouscula et me projeta comme un vulgaire fétu de paille à l'extérieur de la chapelle. Heureusement, le choc fut amorti par la neige et je pus me relever le temps qu'il sorte à son tour.

-Tu vas apprendre à craindre le grand Poséidon ! s'écria-t-il en continuant ses étranges incantations.

*Comment a-t-il fait pour me jeter à terre avec autant de force ?* pensai-je en saisissant mon bâton de bois.

-Tu n'es pas humain, n'est-ce pas ? En quoi ai-je offensé le dieu que tu sers ? m'exclamai-je tandis qu'il s'approchait dangereusement de moi.

-Le fait que tu oses vénérer ta stupide déesse est déjà une offense à Poséidon qui m'a prêté le pouvoir d'anéantir les gens de ton espèce !

-Mais puisque tu vas mourir, autant te dire que je suis un espion des marinas, que je suis chargé de rendre compte des mouvements autour du Sanctuaire d'Athéna à nos stratèges et pourquoi pas de tuer quelques chevaliers si l'occasion se présente !

-Je suis chanceux, tu es une très bonne occasion, misérable !


Le guerrier fut maintenant à portée de mon bâton et je ne me gênai pas pour lui en asséner un coup terrible. Cependant, il vacilla à peine au contact du bois sur son crâne.


-Quoi c'est vraiment tout ce dont tu es capable ?
dit-il

-Je suis sûr que je pourrais te vaincre même sans mes pouvoirs !


Oubliant ma peur, je repensai aux enseignements des centaures sur le combat et assénai une série de coups plus meurtriers les uns que les autres. Cette fois-ci, je pus lire la surprise dans les yeux de mon adversaire dont le front commençait à se couvrir de sang.

-Tu es résistant mais pas invincible ! m'écriai-je en grimpant de quelques mètres le long de la pente afin d'échapper à sa prochaine attaque.

-Je suis loin d'être battu ! fit-il en esquissant des gestes plus rapides.

-Vois donc si tu peux échapper à ça !


De ses mains ouvertes jaillit un rayon bleuté qui vint me heurter de plein fouet et brûler mes vêtements. La poussée me propulsa au sol encore plus haut sur le sentier. Mes yeux embués par les larmes et la neige purent distinguer mon adversaire qui avançait toujours vers moi sans se presser, comme s'il se délectait de ce moment critique.

*Par tous les dieux ! Qu'a-t-il fait ?*

Sans perdre un instant, le guerrier repositionna ses mains et projeta un nouveau rayon sur moi. Vite, je roulai sur le côté évitant la mort de justesse.

Mon sang se répandait dans la neige et je sentais mes forces m'abandonner. Sans réfléchir, je ramassai mon bâton, sautai sur un rocher glissant pour me propulser le plus haut possible dans les air. Ce bond prodigieux me permit d'abattre mon morceau de bois avec une force décuplée sur le guerrier qui mit un genou à terre. Sous l'effet du choc, mon arme avait été pulvérisée mais le mal était fait et mon adversaire saignait abondamment de la tête.

-Argh ! Non ! Tu ne peux pas me vaincre ! Tu n'es pas un initié ! fit l'homme en se tenant la tête.

*Il devrait être mort !* pensai-je en me relevant encore une fois après mon saut meurtrier.

Le guerrier mit ses dernières forces dans une ultime attaque : un rayon bleu se forma dans ses mains et vint me heurter en pleine tête. Je sentis mon corps s'alourdir ; tout n'était que lumière blanche autour de moi, j'étais vaincu...

............................................................................................................

Je ne sais combien d'heures je passai dans la neige, étendu, immobile tel un cadavre. Toujours est-il que la vie m'habitait encore et que je trouvai la force de ramper en direction du sommet. A de multiples reprises je m'évanouis à cause du froid et du sang que je perdais mais à chaque fois, une force étrange me réveillait et me donnait la force d'avancer.
Mais le miracle ne pouvait être éternel et ma vue se brouilla tandis que mes membres se retrouvèrent paralysés par le froid. J'avais trop peu de sang dans le corps pour avancer et j'en aurais certainement bientôt trop peu pour vivre tout simplement.


*Je suis un grand roi, je ne peux pas mourir ainsi !*
pensai-je désespéré.


Je crus entendre un murmure et le craquement de pas dans la neige. Deux ombres vagues semblaient se mouvoir autour de moi.

-Comment t'appelles-tu ? me demanda-t-on.

-Diomède ; répondis-je machinalement.

-Hé bien Diomède, je crois que c'est ton jour de chance... reprit la voix inconnue.


*Mon jour de chance, ça ? Quel jour de chance !* pensai-je avant de sombrer totalement dans l'inconscience tandis que deux bras vigoureux m'arrachaient du sol gelé où j'étais étendu.
Revenir en haut Aller en bas
 
La voie sacrée : un passage près de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le rituel de la voie sacrée
» Étana traverse la voie sacrée.
» L'envol d'Étana dans la chevalerie : la montée de la Voie sacrée.
» Muichkine sur la voie sacrée
» Passage à niveau voie M vers digital?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: La Voie Sacrée-
Sauter vers: