Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête: La Vengeance d'Héra - Le Massacre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guerriers d'Héra
Apprenti(e)
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Quête: La Vengeance d'Héra - Le Massacre   Dim 15 Fév - 23:52

Le massacre.

Le temple d'Aphaïa est un des trois temples du triangle sacré Parthénon, Sounion et Aphaïa. Il est situé sur l'île argo-saronique d'Égine.

D'environ 90 km², l'île est située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest du Parthénon.
D'une circonférence d'à peu près 57 km, elle a la forme d'un triangle, avec la pointe vers le sud. Sa plus grande longueur du nord-est (cap Tourla) au sud-est (cap Perdika) est de 18,5 km. L'île se divise en trois régions : un massif montagneux au nord ; une plaine côtière à l'ouest , le reste de l'île est volcanique un volcan est encore en activité


Aphaïa est une nymphe. Elle aurait été fille de Léto et donc demi-sœur d'Apollon et Artémis. Elle faisait partie de la suite de cette dernière qui veillait sur elle. On lui attribue l'invention des filets pour la chasse. Très belle, elle fut sans cesse poursuivie par les hommes. Minos la poursuivit d'abord de ses assiduités. Elle tenta de lui échapper en se jetant dans la mer, mais, elle fut recueillie dans les filets d'un pêcheur éginète. Ce dernier tomba amoureux d'elle à son tour. Britomartis en appela à sa demi-sœur et protectrice qui la fit disparaître : elle devint Aphaïa, l’Invisible. Le temple serait construit à l'endroit de sa disparition sous l’Ordre même d’Athéna qui aurait, soit disant , prit la Nymphe sous sa protection.
Le temple d'Aphaïa est installé au sommet d'une colline. La statue de la déesse se trouvait au centre de la cella. Celle-ci est en or et ivoire.

Depuis la nuit des temps , les prêtes d’Athéna se trouvent en permanence dans ce temple gardant quelques secrets des plus précieux et des plus anciens du Clan de la Déesse. Les Oracles d’Athéna s’y rendraient soit disant en secret , assez régulièrement pour s’entretenir avec le grand prêtre , gardien suprême du lieu.
Les oracles pensaient à tort que leurs allées et venues passaient inaperçues. Or depuis quelques temps , à peu prés toute la Grèce et la mer Egée étaient étroitement surveillées.

Le 2 octobre…au milieu de la nuit.

Il n’y avait que les lumières des lampes à huile qui éclairaient le fronton du temple d'Aphaïa . La lune était cachée par un épais rempart de nuage et le vent était faible ce soir. Plusieurs chiens se mirent à aboyer mais les gardiens du temple n’y prêtèrent pas attention , sans doute des femelles en chaleur…
De l’autre côté de l’île un petit bateau accostait , puis une autre , et encore un troisième. Des formes encapuchonnées posèrent leurs pieds lourds sur le sable fin de la plage. Ils gravirent la montagne du nord de l’ île avec une grande facilitée. Du haut d’un sommet , ils purent observer les lumières du temple qui se trouvait en contre bas des montagnes , sur la petit colline. Il avait le vent contre eux , de ce fait les animaux ne sentirent point leur approche , à part quelques chiens au flair plus développé.

La dizaine de silhouette rampèrent lentement le long de la colline , ils égorgèrent les quelques garde , qui venaient pourtant du Sanctuaires, avec une facilité et une violences inouïe. En tombant , l’un des garde fit dégringoler son épée sur les escaliers , ce qui attira l’attention d’un premier prête qui devait remettre de l’huile dans les lampes. Il arriva à voir le garde tomber dans une fontaine de sang.

Il hurla l’ alerte….


IL n’eut pas le temps de rentrer dans le temple qu’un javelot lui transperça les omoplates. Tous les prêtres hurlèrent et coururent dans tous les sens , se faisant faucher au passage par des épées et des haches. Les têtes , les bras et les jambes des prêtres volèrent dans tous les sens , le sang commença à sortir par les interstices des colonnes doriques. Des 40 prêtres qui vivaient là , déjà 20 furent tués.

Les attaquant avaient choisi le soir d’une prière importante et tous les prêtres de l’île étaient venus , alors qu’ils ne sont , en général, que 7 ou 8 en permanence dans le temple. C’était à croire qu’ils savaient que tout le monde étaient là ce soir !

Leur objectif ne semblait pourtant pas aussi évident que cela . Il cherchaient quelques chose , où quelqu’un en particulier.

Plusieurs prêtres partirent par une porte dérobée secrète , emmenant leur chef entre eux. Mais ils n’échappèrent pas à la vigilance des assaillants. L’un d’eux hurla :



« Je veux cinq hommes avec moi , les autres restez ici et tuez les jusqu’au dernier ».

Les vieux sages , dans leur toges ensanglantées tremblèrent d’effroi et ne cherchèrent même plus à s’enfuir. Ils prièrent tous pour que leur supérieur puisse s’en sortir.

Ils coururent aussi vite que possible. Voyant que leur échappée discrète était peine perdu , le grand prêtre dit à l’un de ses frères :


« Prend cette bague et cours en direction du volcan , contourne le par l’ouest et rejoint le rivage , une barque et un garde du Sanctuaire y sont toujours en cas de crise .. et enlève ta toge tout de suite , nous allons les attirer à l’opposée !! »

« Mais maître c’est vous qu’ils veulent cela ne fait plus aucun doute !! Partez , vous !! »

« Je suis trop vieux pour y arriver , le souffre du volcan me tuerai facilement , toi tu as une chance d’y arriver , ALLEZ VAS Y MAINTENANT !!! »

Le jeune officiant parti en regardant la sortie du passage secret emprunté , les poursuivant avait du se perdre dans les méandres du petit labyrinthe …

Les assaillants commençaient à s’énerver dans ce dédale de pierre souterrain. Le plus grand d’entre eux fit tournoyer une lumière aveuglante dans le creux de sa main et un explosion assourdissante fit s’ébranler tout l’édifice . Une lumière rouge défonça le sous sol et sortit à quelque mètres du groupe de pontifes . Tous furent aplatis sur le sol et ils n’eurent le temps de se relever , les homme encapuchonnés furent derrière eux.

Ils regardèrent le plus vieux des religieux , la couleur rouge et blanche de sa toge le trahissait.


« Toi tu viens avec nous , les autres , vous allez rejoindre votre déesse et vous lui passez le bonjours de ma part , HA HA HA HAAA ! Et il retira son capuchon… »

« C’est impossible !!! » articula le Doyen . Et il sombra dans l’inconscience.

Les gorges des autres prêtres vomir des cascades de sang dans des râles rauques ,exprimant la souffrance et l’horreur d’une mort inhumaine . Les meurtriers se délectèrent du spectacle , oubliant que les religieux étaient un de moins ….

Le jeune pope qui c'était échappé arriva presque tout bleu sur la plage , derrière le volcan . Le souffre et les vapeurs toxiques du volcan faisait leur effet. Le prêtre senti pourtant comme une présence , à l’intérieur même du cône de magma . Mais il se dit que son esprit devait lui jouer des tours. Il ne perdit pas dans sa tête , l’objectif de sa mission.

Lorsqu’il arriva sur le sable , le garde accouru et comprit qu’il devait le ramener aux sanctuaire immédiatement. En plus une tempête arrivait par le sud, il fallait faire vite…

Le posant dans la barque, le garde mis toutes ses force pour ramener le Pontif au Parthénon, il ne ménagea pas c'est effort et pu accoster quelques heures plus tard pret d'Athènes



Le prêtre était arrivé au Sanctuaire depuis deux jours maintenant . La nouvelle de l’attaque se répandit très vite et les oracles convoquèrent stratèges

Arrow Vers le Temple des Oracle / Le Massacre
Revenir en haut Aller en bas
 
Quête: La Vengeance d'Héra - Le Massacre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MASSACRE DES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE DE LUBUMBASHI DANS LA NUIT DU 11 AU 12 MAI 1990
» Le massacre d'Oradour-sur-Glane
» Le Massacre De Fort Apache-Fort Apache-1948
» BD Massacre à la Tronçonneuse
» Requiem pour un Massacre (Idi i Smotri)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Lieux divers-
Sauter vers: