Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arriver d'oromis à l'acropole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'arriver d'oromis à l'acropole   Sam 24 Nov - 22:56

BG Arrow

Oromis venait d'arriver dans la cité d'Athènes, accompagné de ces deux compagnons de voyage. Ils décidèrent de s'arrêter à l'auberge du coin.

Je venais de me retrouver devant une vieille porte en bois massif, sans doute un conifère qui pousse sur les pentes escarpés des collines entourant Athènes. Je continuais à fixer cette porte, je venais de me rendre compte qu'elle présentait de nombreuse marques. Ces marques on dût être faite par des ivrognes qui voulaient rentrer à l'intérieur.

Je me posais des questions sur l'endroit où mes pas allaient m'emmener. Une certaine appréhension me prenait, je commença à pousser la porte, à peine la porte s'entrouvrait qu'une odeur forte d'alcool en sortait. J'ouvris la porte entièrement, et je pénétrais ce lieu des plus sombres et des plus bruyants. Une fois à l'intérieur, l'un de mes accompagnateurs, nommer vendruz, nous guidâmes vers un table qui se situait au fond de la salle.

Une fois assis, je commençai à poser des questions sur le sanctuaire et sur le chemin divin, mais mes espoirs furent anéanti, car ils ne savaient pas grand chose sur ce chemin, étant pas chevalier. Ils m'ont expliquer que leurs missions consistaient juste à partir à la recherche de futur chevalier, ils étaient recruteurs, et ils pensaient qu'avec moi, ils n'avaient pas perdu leur temps.

Je me retrouvais flatter par leur propos à mon égard. Pendant une bonne heure les blagues et les rumeurs se fessaient bons trains, mais ils me passèrent une une carte de la ville, où était inscrit l'endroit de la voix sacré, je venais de comprendre que nous allions nous quitter, alors je les saluais dans toute l'estime que je possédais pour eux.

Je regarda partir mes deux amis à travers la porte de la taverne, et juste après je commença à examiner la carte, il me fallait partir au Nord d'Athènes pour atteindre un petit temple d'Athéna, dans ce temple ce trouve un passage dérobé, qui me permettais d'accéder directement au chemin sacré en face d'un temple. Je me mis en route sans perdre de temps.

La cité d'Athènes créait en moi étonnement sur étonnement, la cité était gigantesque et les gens bougeaient dans toute les directions, mais comme dans tous les lieux où la lumière est éblouissante, l'ombre y est présente, et même Athènes n'est pas une exception. Dans un ruelle étroite et sombre, un jeune homme se fessait violenté par deux personnes plus fortes physiquement. Écoutant mon coeur, je décida de m'en mêler.


-Désoler de déranger votre conversation mais il me semble que vous êtes un peu....comment dire....dans le couloir de la mort!!

Je n'attendis pas qu'ils répliquent verbalement, car je venais déjà de me jeter sur le premier, surpris, sa réaction était lente et irréfléchi, ce qui me permis de lui mettre un puissant coup de poing dans l'estomac, il s'écroula sur le sol sous le coup. Le deuxième fut plus prompt à réagir et il s'était déjà jeté sur moi, il essaya de mettre un sérieux coup de poing dans le visage, mais je l'esquiva sans aucun problème étant donné son manque de technique dans l'art du combat, après avoir esquivé son attaque en passant sur son flanc gauche, j'abattis au passage mon avant-bras droit comme une hache au niveau du bas du dos, déstabilisé, je pivota pour lui mettre un crochet du gauche dans les omoplates se qui le propulsa contre un mur.

Une fois qu'ils étaient plus en états de nuire, j'aidai le jeune garçon à se relever, je ne lui demanda pas de m'expliquer la raison de toute cette violence à son encontre, mais par contre je lui demanda de m'aider à rejoindre le Temple d'Athéna, il accepta volontiers.

Une fois arrivé au temple, je lui donna une pépite d'or, puis il partit. Je rentra dans le temple avec les rites de la déesse Athéna. Une fois après avoir prié, je m'engouffra dans le passage dérobé, après avoir parcouru un chemin très étroit et où les ténèbres m'entouraient, je sortis en pleine lumière.

Je me retrouvais devant temple où deux bélier gardaient la porte, puis je regarda au loin derrière le temple. Je pouvais admirer un long escalier sinueux et escarpé, il ondulait tel un serpent en mouvement. Comprenant que c'était là-haut que se trouvait mon destin, je me mis à courir à travers le temple aux statues de bélier. La course était longue et épuisante, et si je ne vivais pas en montagne cette course folle me semblerais insurmontable.

Continuant à courir ces escaliers sans fins, je venais de traverser un temple avec le signe du Taureau, puis celui avec le signe des Gémeaux. Enfin arrivé au temple possédant le signe du Cancer, je décida de me reposer, ce temple était celui qui me semblais le plus apte à mon esprit, je ne sais pourquoi mais cette maison me donnait une impression de plénitude et d'apaisement. Je restais comme une des colonne immobile, le vent parcourait ma peau tel un voile de soie et mon esprit divaguait dans des lieux qui me son inconnu.

Dans le temple du cancer, mon repos était bien mérité, car en regardant, la route déjà parcouru, je me rendais compte de la difficulté de l'épreuve. Mais il m'était impossible de rester en ce lieu, car huit temples attendaient encore que je traverse leur seuil. Après quelques minutes pour pouvoir me rétablir, je commença à nouveau à courir sur les dalles de la voie sacrée.

Après avoir foulé encore une centaine de marche, je me demanda si mes deux amis étaient déjà repartit sur la piste de nouveau chevalier. Mais un rayon du soleil me fit sortir de mes pensées. Aveugler, je faillis tomber dans le ravin, je restais immobile devant ce précipice, ce trou béant me rappela que cette route était plutôt très dangereuse et que la prudence s'imposait.

Je continua ma course à travers le temple du Lion puis celui de la vierge, et encore celui de la balance, je pensais que cela n'aller jamais s'arrêter, je senti un fatigue dans mes muscles et dans mon morale, mais je me m'accrochais de toute mes forces. Le temple du Scorpion fessait son apparition, après celui là il ne me restait plus que 4 temples à parcourir et je devrais en voir la fin.

Je continuais sans faiblir l'allure, mes jambes me criaient d'arrêté mais j'étais si proche, je venais de parcourir le temple du Sagittaire puis celui du Capricorne et enfin celui du Verseau. Il ne m'en restais qu'un, un seul, des larmes de douleur se mélangeaient avec la sueur qui coulait à flot sur mon visage. Cette fois je marchais dans le temple du Poisson, mes jambes pouvaient me m'abandonner à tout moment mais je continuais en me servant du mur comme appuie, je marchais à travers un jardin magnifique puis je remarqua les dernières marche qui menait vers l'acropole où résidait Athéna.

Arriver enfin en haut, un chevalier s'approcha, il était dans un armure des plus magnifique. Elle brillait de mille feu comme si elle était vivante et qu'elle voulait montrer toute sa beauté. Le chevalier m'aida à me relever tout en me disant que je venais de faire un record pour un chevalier non reconnu encore et il m'emmenait au thermes pour me remettre de cette course. Ne pouvant même plus dire un mot tant la fatigue m'accablait. Mais j'étais heureux de pouvoir enfin me reposer.


Arrow Thermes
Revenir en haut Aller en bas
 
L'arriver d'oromis à l'acropole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre ayant voyagé(loin)avant d'arriver à son destinataire
» [Tropper, Jonathan] Tout peut arriver
» je viens tout juste d arriver
» je viens d'arriver
» COMMENT ONT-ILS FAIT POUR ARRIVER JUSQUE LÀ ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: La Voie Sacrée-
Sauter vers: