Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oromis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antiope

avatar

Nombre de messages : 4854
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Oromis   Mer 21 Nov - 20:50

Oromis est un jeune garçon qui vivait dans les terres de Thrace; aprés une guerre
contre les spartiates, le jeune orphelin vécut chez son grand-pére, un homme strict mais doux.
Son enfance fut calme à la ferme de son grand-pére. Il partait souvent
en expédition avec son chien nommé cronos et d'ailleurs Oromis avait une certaine
facilité à le comprendre.

Toramis, son grand-pére, adorait raconter souvent à Oromis des histoires sur des
chevaliers aux pouvoirs quasi-divins qui combattaient le mal, mais l'histoire que Oromis
préférait était celle du chevalier de la constellation du Grand Chien: ce chevalier, nommé étonnament Oromis Darius, avait combattu aux cotés des plus grands chevaliers
contre la menace des dieux adverses.

Oromis Darius fut tué au coté de ses compagnons, il y avait deux cent ans. Il avait été décapité. D'aprés le grand-pére d'Oromis, l'armure qu'il possédait reposait à présent au Sanctuaire de Gréce.

Pendant de nombreux nombreuses années rien ne troubla ce calme si reposant,
mais un jour, aprés son 15éme anniversaire, des Athéniens vinrent le voir:
ils avaient traversé la mer pour venir lui parler.

Ils lui demandérent s'il connaissait les chevaliers de la déesse Athéna. Il leur
repondit que son grand-pére lui avait raconté des histoires sur eux. Ces visiteurs
lui demandèrent alors de quitter la Thrace pour la Gréce, et de venir à Athènes pour y suivre un entraînement de chevalier.

Etonné par cette rencontre, Oromis partit voir son grand pére pour lui en parler.
Oromis raconta tout se qui c'était passé et le visage du vieillard devint grave. Le vieux bonhomme lui dit:

-mon petit Oromis, ils sont venus te voir car tu es le plus digne
descendant du chevalier Oromis Darius, tu lui ressembles énormément, de par ton
caractère et ta force physique, mais surtout de par ton cosmos...."


Oromis ne comprenait pas pourquoi son ancétre lui avait été caché. Il en voulait à
son grand pére, mais en méme temps ce sentiment de colére était dissipé par un sentiment de grande fierté: il était donc le descendant d'un grand chevalier, Oromis Darius...

Puis le grand-pére se leva de son fauteuil et il ouvrit la bouche:

-mon garçon combien de temps te laissent-ils pour y réfléchir?"

Le jeune garçon fut étonné par la vitesse avec laquelle son grand-pére s'était
levé:

-heuuu... dans 12 cycles de lune...".

Le vieillard semblait pensif... il reprit la parole:

-Mon garçon pendant 1an, je vais te mettre à dure épreuve!!
Je vais te faire voir ce que vaut ton vieux grand-pére au combat".


Le garçon était prêt à rire, mais quand il vit l'aura du cosmos de son grand pére
recouvrir son vieux corps, son sourire disparut sous un visage apeuré...

Pendant deux mois le vieil homme envoya le jeune Oromis dans la montagne où
il dut survivre seul et sans aide; puis quand il revint, fier d'avoir réussi, il se
rendit compte que son périple n'était pas encore fini car cette fois le vieil homme
était en face de lui, torce nu, en position de combat. Oromis était absourdi par les
muscles énormes de son aïeul...

-Qu'est-ce que tu crois mon garçon? moi-méme je suis le descendant
de Oromis Darius, et maintenant je vais te transmettre le savoir de tes
ancétres!!"


A ces mots, le vieil homme avait disparu, et il se retrouva derrière Oromis: le jeune homme n'eut que le temps de tourner la téte avant de recevoir un coup de poing ou plutot un coup de massue en plein dans le dos. Projeté à plusieurs métres, il se releva avec difficulté, et le vieux maitre lui dit:

-c'est bien, la force de notre lignée fut sa grande résistance physique"

Un mois s'était écoulé, quand le grand-pére présenta à Oromis un jeune
garçon du même âge que lui. Il se nommait Victorrius. Ce garçon venait d'un village
des alentours, et il avait entendu des rumeurs sur le passé de chevalier du grand-pére d'Oromis.

Victorrius était venu pour que Toromis l'entraîne, et bien sûr celui-ci accepta en pensant qu'Oromis se développerait plus vite en s'entraînant avec un garçon de son âge plus proche de son niveau. Et en effet pendant deux mois, les jeunes garçons se combattirent frénétiquement et réguliérement, et très vite une forte amitié se forma entre eux. Ils étaient désormais devenus inséparables.

Mais un jour, la vie d'Oromis prit une autre tournure. Un villageois était venue frapper à la porte de Toramis. Le village au nord, expliqua-t-il, se faisait attaquer par les guerriers d'un dieu adverse.

-Oromis, Victorrius, préparez vous, on part pour aller au Nord"

Aprés une heure de course folle, on se trouva devant le village; les agresseurs
devaient être une dizaine, mais le grand-pére ne semblait pas inquiet, il était méme
en train de sourire.

Puis en regardant son grand-pére, Oromis se demanda:

*a quoi mon grand-père pouvait-il ressembler quand il était chevalier?? Lorsqu'il sourit comme ça, cela me glace le sang!!*

Puis Victorrius sortit Oromis de ses pensées, en demandant:

-pourquoi combattons-nous pour la déesse Athéna et pas pour une autre divinité?

Le grand-pére se mit en colére, il était piqué au vif:

-Petit, sache, que la déesse Athéna est la plus belle et surtout la plus juste ainsi
que la plus loyale des dieux de l'Olympe - et mon petit, c'est grêce à elle que nous vivons en paix!! Alors jeunes gens, quelles sont vos réponses?


Victorrius et Oromis se regardèrent puis ils se tournérent vers Toramis, et ensemble ils s'écrièrent d'une méme voix:

-nous combattrons pour la déesse Athéna et pour préserver la paix!!

Le vieux visage de Toromis s'éclaira devant tant de sincérité, un sourire de
soulagement et de fierté se lisait sur son visage, puis il rouvrit les yeux et son visage redevint dur et froid; il dit d'un ton sec:

-Oromis!! tu t'occupes de la zone ouest, Victorrius de la zone Est et moi je
traverserai le village par le Sud et je monterai jusqu'au nord, là d'où vient l'assaut!
on se retrouve au nord!! dispersion!!


Oromis partit alors dans sa zone, il n'y avait que deux guerriers qui lui faisaient face. Il se jeta sur le premier. Le guerrier était étonné et ne réagit pas sur le coup, mais
Oromis, lui, ne le loupa pas: son coup de poing fit un bruit d'enfer quand il percuta la
machoire de son adversaire.

En revanche le deuxiéme guerrier, lui, ne pouvait plus étre surpris! Les deux adversaires se regardèrent droit dans les yeux, la tension en était palpable, puis le guerrier qui était par terre bougea et il fit tomber un objet sur le sol... Ce fut le signal que les deux combattants attendaient. Ils s'étaient projetés de toute leur vitesse l'un sur l'autre et arrivés à portée de leur poing, Oromis et son adversaire commençèrent une danse de coups et de parades. Son adversaire voulut bloquer la course d'oromis en le frappant d'un direct du gauche en pleine face, mais Oromis eut le temps de se baisser, et il contre-attaqua d'un crochet du droit dans le ventre. Son adversaire pivota sur lui-méme et essaya du méme coup de mettre un coup de coude sur la nuque d'oromis, mais ceui-ci, grâce à ses reflexes, roula sur le côté avant de s'accroupir et de se propulser avec ses jambes: son poing droit prêt à achever son adversaire, il lui fit voir les phalanges des ses mains.....

Oromis était épuisé, et les gouttes de transpiration malgré le froid de la nuit ,
perlaient sur tout son visage, et son souffle haletant créait un nuage de vapeur à la sortie de sa bouche. Une voix l'interpella alors, c'était Victorrius, qui était venu le chercher pour aller tout au Nord du village. Victorrius prit Oromis par le bras et il l'aida à parcourir le chemin.

Sur leur route, ils pouvaient remarquer les traces du passage de Toramis à des trous
béants dans le sol ou dans les murs -parfois c'était un guerrier projeté qui
avait traversé le mur! Une fois arrivés au Nord, les deux amis contemplèrent un tableau des plus magnifiques et des plus chevaleresques: Toramis était debout dans toute sa splendeur, face à un guerrier sombre, dont on ne pouvait voir le visage car il portait un casque!!

Ils commençèrent à avancer pour aider leur maître, mais Toramis, d'un geste brusque, leur barra le passage, il semblait vouloir en finir seul:

-mes chers élèves, votre entrainement est terminé: il ne vous reste plus qu'à
apprendre à controler votre cosmos, car pour l'instant vous le brûlez d'une façon
complétement inconsidérée!


Oromis ne comprenait pas cet adieu de son grand-pére:

-grand-pére!! qu'est-ce que tu veux dire??

Toramis les regarda avec un sourire chaleureux et leur dit:

-ceci sera mon dernier combat! Je vais devoir brûler tout mon cosmos dans ce combat car sinon je ne pourrai le battre. Bientôt vous partirez pour le sanctuaire, vous avez intérêt à me faire honneur là-bas..hahahaha....bon.....A L'ATTAQUE!!!!!

Son maître combattait avec une fureur des plus démoniaques, et le niveau du combat
était spectaculaire: chaque faille était utilisée, rien ne semblait pouvoir les arrêter,
mais ce fut trop tôt pour crier victoire, car le guerrier réussit à projeter Toramis contre un mur, et pendant ce laps de temps, Victorrius fonça sur le guerrier mais son coup de poing fut esquivé facilement et Oromis ne put rien faire quand il vit le bras de l'ennemi
décapiter son courageux ami. Dans une folle rage Oromis fonça sur l'ennemi en concentrant tout son cosmos et réussit à le frapper! Bien que l'adversaire ait réussi à atténuer son coup par un pivotement brusque, cela fut suffisant pour lui faire négliger une seconde Toramis, qui maintenant était derrière lui, et qui en profita pour
frapper dans la nuque de son adversaire avec tout son cosmos et sa force physique...

Oromis assista aux derniers instants de son grand-pére. Ce dernier lui fit don de son armure de cuir, et lui demanda de croire en Athéna: grâce à elle, ils avaient pu terrasser un adversaire plus fort qu'eux. Oromis passa la nuit à pleurer la mort de son compagnon et celle de son grand-pére. Il leur bâtit un mausolée dans la montagne.

Pendant le temps qui lui restait avant son rendez-vous avec les envoyés du Sanctuaire, Oromis médita pour apprendre à maîtriser quelque peu son cosmos.
Le jour où les Athéniens revinrent, Oromis méditait dans la montagne, il
faisait face à une paroi rocheuse. Les athéniens le regardèrent sans dire un mot.
Oromis, les yeux fermés, était assis en tailleur sur un petit rocher devant cette paroi. Il sentit la présence des deux intrus et il se leva:

Un des deux athéniens dit:

"je pense que vous étes prêt pour nous suivre!!"

Le jeune homme répondit:

"je terminerai mon entraînement chez vous en Grèce, au coeur du sanctuaire!! Partons!!"

Et il partit avec les deux envoyés du sanctuaire pour une aventure des plus
périlleuses, protéger la terre et servir la déesse athéna!!

_________________


Antiope   - Thésée (23) - Pirithous (19) - Hippolyte (15) - Démophon (10) - Virbius (7)
Revenir en haut Aller en bas
 
Oromis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: