Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Matmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antiope

avatar

Nombre de messages : 4869
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Matmar   Dim 6 Mai - 12:30


Matmar est né dans un petit village non loin d’Athènes, fils de paysan rien ne le prédestinait à devenir chevalier d’Athéna, son destin en aura décidé autrement.

Il travaillait tous les jours pour aider son père et son oncle qui étaient propriétaire d’une petite exploitation agricole de blé et d’olivier, lui-même et toute sa famille vivaient chichement, les temps étaient durs et même si ils ne vivaient pas dans la misère, le quotidien du jeune Matmar était fait de privation et d’inquiétude quant au lendemain.

Jusqu’au jour ou une troupe en arme arriva à la ferme en réclamant une somme d’argent au père de Matmar en échange de leur protection, les hommes composant la troupe n’avaient en rien l’apparence de soldat de l’armée de Grèce mais plutôt d’une troupe de bandit, les hommes étaient débraillé et visiblement mal nourris, une lueur de haine brillait dans les yeux de leur chef. Le père de Matmar était un honnête homme, il avait entendu les rumeurs de pillage dans les environs, certaines fermes avaient été rasées et les habitants massacrés, malgré cela il refusa l’offre des bandits et leur demanda de partir avec force. Ce qui suivi, Matmar le revoit de temps en temps en songe, les pillards ravagèrent la ferme en tuant tous ce qui se trouvait sur leur chemin, les parents de Matmar se défendirent avec courage mais que pouvaient des paysans armés de fourche contre des hommes entraînés à la tuerie.

Matmar réussit à s’enfuir avec difficultés, il revoit encore son oncle, une flèche dans l’épaule, retenant trois adversaires en lui ordonnant de fuir, puis sa fuite dans un champ de blé, et les deux jours passés cachés dans une grotte en état de choc, complètement effrayé.

Ce n’est qu’après ces deux jours passés à pleurer à sa famille que Matmar osa sortir de sa grotte et se dirigea vers Athènes, plus rien ne le retenait sur ces terres. Une fois arrivé à Athènes, il vécut une vie de rapine et de mendicité pour survivre. Jusqu’au jour ou il fit la connaissance de Knalos dans un quartier pauvre d’Athènes, c’était un homme âgé mais robuste à la mine sombre comme celle d’un guerrier, il proposa un travail a Matmar en lui promettant qu’il aurait à mangé en contrepartie, tenaillé par la faim Matmar accepta son offre sans se poser de question sur la nature du travail. Knalos se révéla être le propriétaire d’une petite échoppe sur le port d’Athènes, son apprenti était mort lors d’une rixe de bar et il cherchait quelqu’un pour le remplacer. Matmar qui était habituer aux travaux de ferme n’eu aucun mal à s’acquitter des tâches que lui confiait Knalos, le négociant avait l’air satisfait de lui et la journée passa.

Vers la fin de l’après-midi deux hommes entrèrent dans la boutique et demandèrent à voir Knalos, ils avaient une drôle de lueur dans les yeux, Knalos arriva et le premier homme brandit soudain une massue dans l’intention de l’assommer, le négociant évita le coup avec une étonnante facilité et rendit en échange un formidable coup a la tête de son agresseur. Matmar assista à ce qu’il juge encore comme étant la plus belle prouesse martial qu’il soit, les mouvement de Knalos étaient tellement rapides que ses mains étaient floues aux yeux de Matmar, mais ses adversaires maîtrisaient eux aussi l’art du combat, les trois combattant bougeaient dans la pièce avec une rapidité surhumaine, feintant, parant, contre-attaquant sans relâche, le corps de Knalos fut soudain entouré d’un halo bleuté et il concentra dans son poing une boule d’énergie qu’il relâcha sur ses adversaire. L’explosion qui s’ensuivit obligea Matmar a fermé les yeux, quand il les rouvrit il ne restait rien des deux adversaires et Knalos était assis par terre les vêtement en lambeau, il se releva doucement en reprenant son souffle :


« Je suis désolé que tu ai assisté a ça Matmar, aide moi à ranger veut-tu. »

Matmar était encore sous le choc du combat, il ne discuta pas la demande de Knalos et commença à rangé, une fois finit il repris son travail l’esprit remplit de question sans réponse. Knalos vint le voir à la fin de la journée :
« Tu a bien travailler aujourd’hui et je n’ai plus d’apprenti, voudrait–tu travaillé pour moi les jours suivant je te paierais convenablement et je te logerais, c’est mieux que la vie de la rue.

- J’accepte votre offre, mais je ne demande aucun paiement… je voudrais que vous m’appreniez à me battre, je veut être fort. »

Les yeux de Knalos s’assombrirent, il semblait comme en réflexion avec lui-même, il rumina la question un certain temps puis donna sa réponse :

« Très bien je t’attend demain à l’aube. »

Le lendemain à l’aube Matmar se rendit à l’échoppe de Knalos, ce dernier l’attendait comme promis et l’emmena en dehors de la ville, on apercevait a peine les rempart quant il stoppèrent leur marche, dans un endroit désert à l’abris des regard, ainsi l’entraînement de Matmar commença.

Au bout de quelque mois l’entraînement de Matmar avait forgé son corps et son esprit, il était devenu plus robuste qu’il ne pensait pouvoir l’être et son talent en tant que combattant était élevé d’après Knalos, ce dernier passait de plus en plus de temps a observer Matmar en répétant tout bas qu’il avait du potentiel. Le vieil homme avait appris à Matmar les bases du combat a main nue et plus important encore, la maîtrise de son cosmos. Matmar avait d’abord été effrayé par cette énergie, elle lui rappelait l’affrontement de la boutique, puis il fut émerveillé de voir qu’il pouvait la maîtriser à sa guise pour augmenter sa force.

Le vieil homme était plutôt réservé lors des premières séances mais au fil du temps une relation forte s’établit entre lui et Matmar, plus qu’une relation de maître à élève ou de patron à employé, Matmar considérait le négociant comme un second père. Ils commencèrent à discuter et à débattre pendant l’entraînement et au travail, la vie de Matmar commençait enfin à devenir agréable. Un jour il se décida à poser à Knalos une question qui lui occupait l’esprit :

« Knalos tu m’apprend à me battre mais toi qui t’a appris.

- j’attendais le moment ou tu me poserais une question sur mon passé, je pense que tu mérites une réponse franche. »

Alors Knalos parla de son passé, il était un chevalier au service de la déesse Athéna, au coté d’autres glorieux combattant il se battait pour ce qui était juste et ils assuraient la paix sur les territoires de Grèce, mais l’âge et la lassitude des combats l’avaient poussé à ouvrir une boutique pour vivre ses dernier jours paisiblement. Mais cette retraite était parfois ponctuée de retour à la réalité du combat.

« les deux hommes qui m’ont agressé lors de ton premier jour de travail était des guerriers au service de Poséidon qui voulait prouver leur valeur en ramenant la tête d’un des ancien favoris d’Athéna. Regarde je vais te montrer le plus beau vestige de mon passé, un cadeau de la déesse de la sagesse elle-même. »

Knalos sortit d’une étagère une vieille armure toute d’argent et d’acier.

« Ceci mon jeune disciple est une armure de garde du sanctuaire, je faisais autrefois parti de la garde personnelle du sanctuaire de notre déesse. »

Des jours avaient passé depuis cette discussion sur le passé de Knalos, et Matmar rêvait depuis de bataille et de gloire au service d’un dieu. Lors d’une course en ville il rencontra de nombreux paysans de passage en ville et ils lui apprirent que les fermes incendiées se multipliaient et que l’armée ne faisait rien pour arrêter ce massacre, ces nouvelles remplirent le cœur de Matmar de tristesse, il se rappela son passé, d’autres était encore persécuté, les pillards brisaient chaque jours de nouvelles famille. Il prit alors une décision, il décida qu’il était temps de défendre les innocents lui-même.

Il rentra à la boutique et exposa à Knalos son désir de défendre la justice, il lui implora sa bénédiction. Le vieil homme ne parut pas surpris :


« J’aurais du me douter que les récits allait toucher ton cœur et te donner des envies de gloires, et bien va si tel est ta volonté, je te donnerais une solide armure de cuir et tout ce qu’il te faudra mais si tu veut une bénédiction va plutôt au temple demander celle de la déesse Athéna. »

Comme lui avait demandé son maître, il se rendit au temple de la déesse Athéna afin d’adresser une prière, l’odeur de l’encens et des différentes huiles étaient lourdes et faisaient tourner la tête. C’est dans cette ambiance empreinte de solennité que Matmar jura fidélité à Athéna et promis qu’en son nom il rétablirait la paix et lutterait contre les injustices.

Il sentit soudain une puissante aura dans le temple, cette aura l’imprégnait totalement et lui procurait un sentiment de sérénité et de force, il fusionna avec cette aura inconnu pendant un court laps de temps qui parut durer une éternité. Quand soudain l’aura disparut aussi vite qu’elle était apparu, Matmar éprouva un sentiment de manque indescriptible et resta assis à méditer pendant de longues minutes afin de retrouver la paix intérieur nécessaire à tout combattant.

Matmar, encore troublé s’apprêtait à partir quand deux hommes s’approchèrent de lui, il s’agissait de deux prêtres d’Athéna, l’un d’eux prit la parole :

« Ce que tu a ressentit il y a quelque instant, c’est le pouvoir que peut accorder notre déesse à ses serviteurs, elle t’a choisit, si tu veut la servir nous pouvont t'expliquer la marche à suivre, mais le chemin sera long et difficile."

Matmar n'eut pas besoin de réfléchir car la réponse était pour lui une certitudes, les mots qui sortirent de sa bouche reflétaient son envie la plus chère.

" Rien n'est plus fort que mon envie de servir Athéna, que doit-je faire?"

Matmar sortit du temple quelques minutes plus tard, il se rappelait mot pour mot les indications des prêtres pour aller au temple des Oracles. Ce temple n'était pas facile d'acces mais les prêtres lui avait assuré que la-bas il aurait d'autres instruction.

*Bien, il ne me reste plus qu'à aller à ce temple*

Matmar sortit d'Athènes sans un regard en arrière, son épopée venait de commencé.

_________________


Antiope   - Thésée (23) - Pirithous (19) - Hippolyte (15) - Démophon (10) - Virbius (7)
Revenir en haut Aller en bas
 
Matmar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matmar
» Fiche descriptive de Matmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: