Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thésée
Chevalier d'Or de la Balance
Chevalier d'Or de la Balance
avatar

Nombre de messages : 1832
Age : 36
Localisation : Pas où tu le cherches...
Date d'inscription : 24/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 14
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Thésée   Mer 26 Oct - 19:05

Mon histoire commence durant la guerre du Péloponnèse, je fus retrouvé à moitié mort par un vieux marchant Athénien qui me ramena dans le plus grand secret dans la cité de Périclès, Athènes. En effet, ce vieil homme trouva un jeune enfant à proximité d’un camp spartiate ravagé quelques heures plutôt par les troupes d’Athènes. Pour lui, il ne faisait aucun doute, je devais être un jeune spartiate qui aurait du périr sous les coups de glaive des troupes d’Athènes.

Quelques jours après avoir été accueilli à Athènes, je sortis de mon état de latence totale en m’exclamant :

« NON PERE, NE MOURREZ PAS !!!»

Le vieil homme arriva tout de suite à mes cotés et essaya de me calmer et de me réconforter.

« Ne t’inquiète pas petit, tout ira bien, tu ne risque rien ici, je suis la pour te protéger »
« Alors dis moi, petit, comment t’appels tu ? » me demanda t il.
« Je m’appelle … »

Je me mis tout d’un coup à pleurer car je ne savais qui j’étais.
Le vieil homme me sera dans ses bras en me disant :

« Ne t’inquiète pas petit, lorsque tu iras mieux ta mémoire te reviendra et je t’aiderai à la retrouver. Au fait, je me nome Thélipolos. Si tu as besoins de quelque chose demande le moi ou demande le à ma femme Thélimène. »

Les jours passèrent et je pouvais maintenant me lever, mes forces m’étaient revenues mais ma mémoire était toujours vierge. D’après Thélipolos, je devais avoir pas loin de 10 ans, j’avais du avoir le malheur de voir mon père mourir. C’est tout ce qu’il osa me dire. En attendant, dans savoir plus sur moi, il m’appela Thésée, pour mon courage et ma bravoure devant la difficulté et la mort.

Tout se passa bien pour moi chez Thélipolos et Thélimène, mais un soir je surpris une discussion entre Thélipolos et Thélimène :
« Je te le dis Thélimène, il ne faut absolument pas qu’il sorte de la maison »
« Mais pourquoi Thélipolos ? »
« Il faut que tu garde ce lourd secret, Thésée doit lui-même na pas le connaître, j’ai trouvé Thésée au nord du Péloponnèse près d’un camp spartiate détruit quelques heures plutôt par les forces athéniennes. Il doit être de Sparte et à du voir la mort de son père par les athéniens. Si il apprend pour la mort de son père il haïra Athènes et si les athéniens apprennent sa présence ils tenteront de le tuer » dit il.
« Mais il est si gentil » répond elle.
Je courru tout de suite à mon lit et m’endormi tout en me disant demain je m’enfuis d’ici.

Le lendemain, alors que Thélipolos faisait sa sieste, je sorti dehors et là très vite, je fus pris à parti par les athéniens qui virent en moi le démon de Sparte. Ils commencèrent à me battre et je me suis défendu tant bien que mal jusqu’ à l’intervention de Thélimène, alerté par le bruit, qui m’envoya à la maison pendant qu’à son tour elle fut prise à parti pour traîtrise. Lorsque Thélipolos sorti de la maison, il était trop tard, Thélimène avait été battu à mort et les athéniens s’avancèrent vers la maison. Thélipolos me pris sous son bras et nous nous enfuiâmes à Syracuse en Sicile. Ce jour là je compris que où que j’aille, j’aurais du mal à me faire accepter en tant que spartiate élever par un athénien.
A Syracuse, Thélipolos décida de me former à l’art de la guerre compte tenu de ma prédisposition dû à ma vie spartiate d’en temps. Ma formation commença par une préparation physique de deux années durant lesquelles je multipliai les courses autour des cotes de la Sicile, les allers-retours à la nage entre les cotes de la Sicile et la Grande Grèce et l’escalade des deux grandes formations volcaniques l’Etna au Nord et les Monts Ibléis au Sud. Ces deux années furent aussi pour moi, les deux années de ma formation où j’affrontai le plus grand nombre d’adversaire afin de trouver de quoi me nourrir. Après, deux années, Thélipolos me retrouva et m’informa qu’il était temps de passer à l’étape suivante.

L’étape suivante consistait à méditer durant une année entière dans un temple dédié à Hermès dans la ville de Syracuse. La méditation fut longue et difficile, mais durant celle je pu repenser à la haine des athéniens pour moi, mon erreur qui causa la mort de Thélimène, la mort de mon père… Plus troublante, fut ma capacité à me transporter, j’avais l’impression de pouvoir voyager dans le temps et dans l’espace. Je pu ainsi voir mon passé. Cette méditation me permis d’acquérir de la sérénité, de la sagesse et la capacité de pardonner.

Ayant, durant ma méditation, découvert les différentes facettes de l’esprit humain, je compris pourquoi les athéniens m’avait traité comme il l’avait fait : c’était la peur, la peur que la barbarie que Sparte avait fait naître en eux depuis le début de la guerre. Je pardonnai donc aux peuples athéniens et me promis de lutter contre la barbarie et le mal.

Enfin, la dernière phase fut l’apprentissage des arts du combat. Avec la formation reçue durant mon enfance à Sparte, cette étape fut une formalité, tous mes combats se déroulèrent contre un ennemi fictif et la dernière leçon que je pu recevoir de Thélipolos fut :

« En aucun cas, tu n’utilisera tes techniques pour ton profit personnel, seul la loyauté et le courage doit te guider sur le chemin de la vérité.
Bat toi, toujours pour le bonheur des Hommes, la liberté et la justice »


A la chute d’Athènes durant la guerre du Péloponnèse, Denys l’ancien, un spartiate, instaure la tyrannie à Syracuse. Je décidai donc de me lever contre le tyran et de protéger les droits des citoyens de Syracuse. Accompagner du vieux Thélipolos, nous luttâmes contre Denys le grand. Quelques athéniens nous épaulèrent, je compris à ce moment là ce qui les motivait, il s’agissait en fait de tout ce que m’avait inculqué Thélipolos : le courage, la loyauté, la vérité, la justice et la liberté, le tout sous la protection d’Athéna. Ils m’acceptèrent parmi eux, je me reconnaissais en eux et fit le souhait de combattre jusqu’à la mort pour la justice et la liberté avec l’aide de la déesse Athéna. Après quelques victoires du peuple de Syracuse, je décidai de retourner à Athènes avec mes nouveaux camarades pour aider les citoyens athéniens à se défaire de la tyrannie des Trentes et poursuivre ainsi ma formation auprès des chevaliers d’Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
 
Thésée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: