Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Phénix   Mer 18 Avr - 6:51

Phénix est né il y a 22 ans dans un petit village entre Sparte et Athènes. C’est le fils d’un premier mariage de son père Agapitos, sa mère meurt pendant sa naissance et son père lui en tiendra toujours rigueur.
Son enfance sera bercée entre les remontrances de son père pour n’importe quel sujet et les différentes maîtresses qu’il a eu. En tant que fils d’un grand propriétaire terrien de la région beaucoup de jeunes garçons l’embêtaient et Phénix ayant un tempérament de bagarreur y répondait avec ses poings, ce qui lui valait une correction de la part de son père.
Lorsqu’il y eu 12 ans son père le corrigea encore une fois pour des broutilles, mais le jeune Phénix n’oublia jamais cette dernière conversation avec son père.


Tout commença un soir comme les autres, Phénix était en train de manger lorsque son père rentra ivre et avec une nouvelle fiancée extrêmement jolie d’ailleurs. Il commença par dire :

Agapitos : « Tiens mon bon à rien de fils, j’ai entendu dire que tu n’a pas été chez le maître aujourd’hui ? Au prix que je le paye tu devrais être le premier arrivé et le dernier parti. Mais non monsieur à la place était où ? Je vous le dis ici en train de ne rien faire et de manger toutes mes réserves. »

Phénix : « c’est faux père, je suis ici car comme d’habitude vous n’êtes pas rentré depuis 2 jours et il faut bien s’occuper des terres, en plus vos employés vous volent quand vous n’êtes pas là et si je ne m’occupais pas de cela nous serions à la rue. »Phénix hurla cette réplique de colère car il en avait assez des reproches de son alcoolique de père.

Agapitos : « Regardez cela ma chère, cela grandi et après il vous poignarde et vous insulte, en plus manque de respect en vers les invités de SON PERE reçoit dans SA DEMEURE. »et il termina sa phrase par une baffe qui fit volé Phénix sur un mètre.
La femme ne sachant que dire n’ouvrit pas la bouche.


Agapitos : « Phénix, Phénix tu es un oiseau de malheurs, ta mère a voulu ce nom car tu es né un soir où cette constellation était visible mais tu me l’as volé, tu as TUE TA MERE »
Agapitos se précipita sur son fils lui donna un grand coups de pieds dans les côtes, qui en brisa une. Phénix fou de douleur et de rage se releva et se mis à se battre avec son père et malgré la différence de physiques, il réussi à prendre le dessus et fit sauté 2 dents de son adversaire, le sonna quelques instant et dit :

Phénix : « Père tu n’es plus mon Père, je n’ai plus peur de toi, tu me reproches, Agapitos, la mort de ta femme, mais moi je pleure ma MERE, tu ne vaux rien Agapitos tu m’as toujours rejeté, je te hais, je te hais » et sur ses derniers mots il frappa et frappa et frappa encore son père jusqu’à qu’il sombre dans l’inconscience et que les cris de la femme ne fasse revenir Phénix à la réalité.

Phénix se releva et cracha sur Agapitos,
la femme cria : « vous l’avez tué, vous avez tué votre père. ».C’est alors que Phénix sorti de sa transe et se rendit compte de ce qu’il avait fait, il quitta sa demeure et son village ce jour pour ne plus jamais revenir.

Il erra pendant 3 ans dans la Grèce en essayant de survivre, sans être capable de dormir véritablement car il regrettait ce qu’il avait fait. Il tomba dans la solitude et fini par arriver à Athènes la belle et grande cité des libres penseurs et des arts. Certes il était un mendiant mais dans cette ville peut être arriverait-il à comprendre ? Phénix passa plusieurs mois dans la ville puis un jour, il vit plusieurs personnes s’attaquer à un homme seul. 3 par devant avec un autre par derrière. N’écoutant que son cœur Phénix s’élança sur l’homme derrière le défendeur, il frappa avec une force impressionnante et l’homme pourtant un combattant entraîné fut déséquilibré par la soudaineté et la non retenu du coup porté par le jeune homme. Le défendeur profita de la désorganisation de l’ennemi pour lancer plusieurs attaques contre ses ennemis. Et réussi à les mettre en déroute après 5 minutes de combat. Pendant ce temps le jeune Phénix prenait une raclé comme au plus belle heure de sa jeunesse, car l’homme qu’il avait attaqué était loin d’être un débutant et après la surprise du premier coup il pris tout de suite la mesure de son adversaire. Finalement Phénix fit encore une fois éclater sa rage, bien qu’il doute que cela soit de la rage et réussi à placer un deuxième coup qui fit encore une fois vacillé son adversaire mais celui-ci se remis vite et attaqua avec une violence tel que notre héro tomba inconscient.


Inconnu : « Jeune homme, réveillez-vous, jeune homme, réveillez-vous. »L’Inconnu réveillait doucement Phénix avec des paroles douces et des petites tapes sur les joues. Il avait mal partout.

Phénix : « Pardon papa ce n’est pas ma faute, pardon papa. »

Inconnu : « Jeune homme, je ne suis pas votre père, calmez vous, reprenez vos esprits, vous avez été blessé, vous êtes dans une rue d’Athènes, comment allez-vous ? Et comment vous appelez-vous ? »

Phénix « Je m’appelle Phénix, et j’ai mal de partout »

Inconnu : « Je suis Anatolius, ce que vous avez fait été très dangereux savez-vous qui vous avez attaqué ? Mais nous parlerons de tout cela plus tard maintenant il faut vous soigner. »

Phénix sombra de nouveau dans l’inconscience. Il se réveilla plus tard et lui et Anatolius parlèrent, ce dernier lui révéla qu’il était un chevalier d’Athéna et que Phénix avait attaqué des Chevaliers d’Hadès accompagné d’un Chevalier Rebelle. Il lui expliqua que Phénix était une personne capable d’utiliser une énergie que tout le monde possède en soit, c’est le COSMOS. Enfin il lui demanda de lui ouvrir son cœur afin de voir s’il pouvait l’aider à faire la paix avec lui-même, car pendant son inconscience Phénix avait beaucoup parlé. Le jeune homme lui dit tout sur sa vie et sur son enfance ainsi que sur la mort de son père. Ils parlèrent pendant des jours et des jours tous les deux et enfin Anatolius dû partir mais invita Phénix à rester chez lui le temps de sa guérison, et d’attendre son retour. Notre héro attendit 1 mois dans la maison. Puis le propriétaire revint chez lui.

Anatolius : « Bonjour, Phénix et bien vous avez l’air d’aller mieux. J’ai beaucoup voyagé, et cela fait du bien de rentrer chez soit. Asseyons-nous et parlons. » Anatolius raconta son voyage et surtout son passage dans la village natal de Phénix.

Anatolius : « Je fus surpris d’apprendre que votre père n’était pas mort le soir indiqué par vous. Il semble donc qu’il est survécu à votre coup, et que le jeune femme est voulu profiter de cette affaire pour que l’héritier quitte la villa, malheureusement votre père et mort depuis votre départ, il avait perdu tous ses employé et le reste d’argent qu’il avait, il l’a donné à des gens qui se disait capable de vous retrouvez. Donc votre père ne vous détestez pas tant que cela. D’ailleurs sa veuve m’a remis cela pour vous, et oui la femme de ce fameux soir c’est fait épouser. »
Anatolius remis une lettre et un collier à Phénix, la lettre demandait pardon au jeune homme pour ce qu’il avait subit pendant son enfance et le collier était celui que sa mère portait toujours et que son père gardait au tour du cou. Notre héro pleura toutes les larmes de son corps, il pleura pendant 2 jours et 2 nuits. Puis alla parler avec Anatolius.

Phénix : « Pourquoi avoir fait cela pour moi ? »

Anatolius : « C’est ma mission, nous les Chevalier d’Athéna sommes là pour aider les gens et protéger la déesse Athéna. La justice, l’honneur et la loyauté sont nos valeurs, notre fois en Athéna est notre arme, et la justesse de notre cause fait que nous sortirons toujours vainqueur. »
Phénix fut impressionné par la conviction d’Anatolius et senti qu’il avait enfin trouvé ce qui lui manquait depuis sa naissance, une cause, un but à sa vie, et les valeurs de son sauveur étaient de celles qui méritaient des sacrifices.

Phénix : « Comment peut-on devenir comme vous ? »

Anatolius : « Comme moi on ne peut pas. Par contre pour devenir un Chevalier d’Athéna du devra d’abord prouvé ta fois en elle et ensuite suivre un entraînement très dur. »

Depuis ce Phénix suivit l’entraînement des chevaliers d’Athéna à l’extérieur d’Athènes. Son entraînement fut très dur car il n’était pas très doué, Au bout de 3 ans d’entraînement il commençait à peine à comprendre ce que cela voulait dire d’être un Chevalier d’Athéna et bien que sa foi grandissait de jour en jour et qu’il arrivait à exécuter les mouvements de combat, l’utilisation du COSMOS était difficile pour lui.

Un jour Anatolius qui s’absentait régulièrement lui dit : « Phénix, vous qui avez un nom céleste je crois qu’il est temps pour vous de rejoindre le sanctuaire. Là bas vous irez vous présentez à un Oracle d’Athéna et tu pourras par faire ta formation car moi je t’ai enseigné le début maintenant tu entres sur le chemin qui sera long, et plein d’embûches mais dans les moments difficiles sachez qu’Athéna veille toujours sur vous, croyez en ELLE comme ELLE croit en vous. »

Phénix répondit ; " Merci, maître vous ne serez pas déçu par moi."

Ainsi les chemins de Phénix et Anatolius se séparèrent, pour certainement se croiser plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
 
Phénix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: