Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clementsaiyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Clementsaiyan   Mer 14 Mar - 20:39

Je me nomme clementsaiyan et je suis spectre du clan de Hadès, voici mon histoire :

Je suis né à Mycènes, il y a 15 ans de cela, dans une famille aisée.
Dès mon plus jeune age, mon père étant un sage de Mycènes m’apprit avant tout l’art de défense car il disait qu'un vrai chevalier valeureux est un chevalier qui n’entre pas dans des combats inutiles que lorsqu’il est obligé .

Il m’apprit tout aussi bien d’autres techniques que je parvins à maîtriser après plusieurs années.

Quand j’eus 12 ans, ma mère estima que je devais arrêter ces entraînements, un peu sortir de chez moi, et de découvrir le monde extérieur car elle me trouvait trop renfermé sur moi-même, trop isolé du monde extérieur.
Mon père s’y opposa au début mais céda à la fin au désir de ma mère.

Ainsi, je sortis de chez moi, pour la 1ere fois, je fis connaissance avec mon entourage et me liait immédiatement d’amitié avec deux jeunes l’un s’appelant Sonrevi ayant le même age que moi, l’autre ayant un an de plus que moi qui s’appelait Syr Thésée.
Nous nous entendîmes bien car nous voulûmes tous trois devenir de grands combattants, des chevaliers de d’Athéna.

Nous eûmes des aventures inoubliables ensemble mais nous n’entrions jamais dans des combats et j’étais le plus habile à esquiver les attaques des enfants des autres quartiers et à m’enfuir.

Un jour, alors que nous étions face à un vrai danger car nous nous etions trop écartés de la ville de Mycènes, me rappelant de la phrase de mon père, j’ai esquivé une fois de plus les adversaires et laissé seul mes deux amis se battre.
Je m’étais enfui. Je tournai mon dos. Je vis mon ami Nosrevi périr. Je regrettais.

Pourquoi m’étais-je enfui ? Pourquoi ? Pourquoi ? Sans doute j’avais appliqué de trop la phrase de mon père. Pourquoi ne m’étais je pas rappelé de « que lorsqu’il est obligé », « que lorsqu’il est obligé », mais j’étais obligé, je l’étais oui, je l’étais, mais j’ai pris ça à la légère…

Entre-temps, Syr Thésée était acclamé par tous les habitants de la ville comme un héros et moi aussi, il n’avait pas dit aux autres que je m’étais enfui, il leur avait menti en leur disant que moi aussi, j’avais participé à ce combat, que moi aussi j’avais tué nos ennemis alors que ce n’était que lui qui l’avait fait, alors que ce n’était qu’à lui que lui revenait toute cette ceremonie…

On avait enterré Nosrevi, je participais à ses funérailles, oui j’étais là-bas, oui je l’étais…

Syr Thésée partit au sanctuaire d’Athéna, et devint un chevalier d’Athéna. Il m’incita à le rejoindre, mais je le refusai.

Alors, pris de honte, de désespoir et ayant l’impression d’être un traître, je m’enfermai, je m’étais volontairement coupé du monde.
Ainsi, je me cachais dans une grotte loin de Mycènes. Je n’avais en un mot plus envie de vivre. Je ne mangeais plus, ni buvais, ni me lavais… et ce pendant une semaine. Alors que j’étais au point de mourir, je trouvai des aliments juste devant la grotte, c’étaient du pain et du lait, je les prit et me nourris. Le lendemain, je revis la même chose et j’en fis de même jusqu'à récupérer toutes mes forces. Je jurai au fond de moi, de remercier cette personne si aimable.

Cette personne-la apparut le lendemain, elle s’expliquait :

- « Jeune homme, je te voyais étendu par terre sans force, c’est pour cela que je t’ai apporté les pains et les verres de lait, mais je t’ai aussi aidé parce que tu es le seul homme qui puisse sauver ma fille. Elle est là-bas sur le sommet de la montagne emprisonnée par des brigands, des voleurs !! Des tyrans ! S’il te plait, sauve-la pour moi, si tu éprouves un tant soit peu de gratitude envers moi. »

Alors, pour me racheter, j’acceptai de sauver sa fille. Je gravis aisément la montagne et me trouvais sur le sommet en quelques minutes. Là-bas, je vis en effet, la fille ligotée et devant elle une multitude de brigands. Je leur dis alors :

- « Lâchez cette fille ou je vous tuerai tous !»

Devant ma menace, ils rirent puis moururent. Je m’étais lancé sur eux, et les avais tous massacré un par un, sans pitié, en une seconde. Alors que je m’apprêtais à libérer la fille, tout disparut, y compris la fille et le temps devenait sombre. Un homme apparut devant moi. Je le reconnus : c’était l’homme que j’avais rencontré devant la grotte. Il me dit :

- « Je m’appelle Niebelungen, oracle d'Hadès, tout ce que tu as vu là, ce n’était qu’un test que t'infligea Hadès pour voir si maintenant, tu n’avais plus peur de tuer. Le test a été positif et donc je te demande si tu voudrai bien rejoindre le clan de Hadès »

-Quoi tout ça, c’était du manège ? *Mais n’oublies que c’est lui qui t’a sauve*
Quoi tu es l’oracle de Hadès ? *J'avais du mal à le croire, j'avais bien été berné jusque là*
Mais pourquoi m'avoir choisi ? *Question bête*pensais-je


« Parce que tu maîtrises à la perfection une technique alors que seuls quelques spectres y arrivent. Mais ton unique défaut était la peur de tuer mais aujourd’hui, tu as prouvé le contraire, c’est pour cela que je te demande pour une second fois si tu voudrai bien rejoindre le clan de Hadès » *

J'hésitai. Certes, c'était une proposition très intéressante, mais je savais que ce choix-là ne devait pas être pris au hasard car j'étais sûr qu'il y aurait un avant et un après.
Le clan de Hadès était connu comme un clan de terreur où les spectres se combattaient entre eux-mêmes et que Hadès n'enrôlait que les combattants enragés. Cela veut donc dire que je suis devenu un combattant sanguinaire... Oh non, pas ça, mais comment se fait-il que je suis devenu si brutal d'un coup ?
Non, il ne faudrait pas que j'accepte cette proposition car je sens que si je le fais, mon vice grandirait sans cesse. Et comment réagiraient mes parents s'ils le savaient ? Ah......


C'est alors que je partis voir Syr Thésée au sanctuaire d’Athéna ainsi je me mit à servir Athéna. Ce qui me poussa à lui servir était de me battre pour elle, pour sont honneur, pour montrer sa puissance et celle des chevaliers, pour aider les plus nécessiteux ceux qui découvrent comment servir Athéna, pour les aider dans leur prouesse et qui ne savent pas encore se battre, les aider lors d'un combat, les soutenir alors je risquerai ma vie et mon sang pour servir Athéna ainsi que ces chevaliers.
Revenir en haut Aller en bas
 
Clementsaiyan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Apprentis d'Athéna-
Sauter vers: