Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une imposture involontaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Une imposture involontaire   Mer 8 Nov - 14:18

Illusion, la vie n’est-elle qu’illusion ?, c’est une question que l’on pourrait se poser, mais trouverions-nous la réponse ? en cherchant bien peut-être, mais la vérité est souvent liée à l’interprétation que nous faisons des choses et des situations qui nous entoure et chacun n’a pas les même yeux pour voir, le même cœur pour comprendre…….

Astèrion était vraiment persuadé que Doko lui avait volé sa vie, celle dont il rêvait étant petit, mais détenait-il la vérité ?, Savait-il ce qui avait conduit son frère en ce lieu ?, la réponse était bien évidemment non, mais aveuglé par la haine et la colère, le jeune Astèrion en avait oublié le bon sens et avait perdu en quelques sorte la raison dès qu’il s’agissait de son frère.
Ainsi au lieu d’agir dans l’intérêt des autres, lui qui était si apte à comprendre leur souffrance, il avait agit pour ses intérêts personnels, pensant égoïstement que puisque personne ne l’avait aidé ce jour de printemps il n’en ferait pas plus pour les autres, chose qui ne pouvait se concevoir dans les préceptes de la Déesse de la sagesse. Quels que soient les problèmes rencontrés et les difficultés qui s’amoncelle sur les chemins de la vie, il faut toujours garder à l’esprit que la tristesse et la colère ne doivent pas nous aveugler et se servir de son vécut pour aider les gens qui en ont besoin, car en général, ceux ayant traversé des moments douloureux sont plus à même à comprendre le malheur des autres. Mais Astèrion n’avait jamais réfléchi en ce sens et n’avait donc jamais tendu la main à son prochain……….

Les gardes, en compagnies de celui qu’il prenait pour le Chevalier Doko, avaient commencé l’ascension de la voie sacrée, cette voie si difficile à gravir tant les pierres rocailleuses sont aiguisées et vous lacère le corps des que vous les frôlées. A chaque instant votre pied pouvait glisser dans l’un des précipices qui bordait la voie et vous conduire tout droit à une mort certaine. Et, quel que soit la saison, le soleil de ses terribles rayons ou le froid glacial de l'hiver, ralentissait de manière considérable votre monter vers le sanctuaire d’Athéna en vous brûlant la peau comme pour vous consumer. Tel était le chemin pour pouvoir apercevoir le sanctuaire de la divine Déesse et seul les plus braves, reconnu digne d’y parvenir par la volonté et le courage montré lors de cette épreuve, pouvait prétendre à devenir un guerrier du Sanctuaire….

Tous marchaient les uns derrière les autres, Astèrion au milieu du groupe, son attitude ayant intrigué les gardes, le chemin était étroit à cet endroit, d’un coté un gouffre aussi profond que les entrailles de la terre et de l’autre une gigantesque murailles de roches brutes, aucune erreur n’était permise. Les minutes défilaient et défilaient encore, une bonne partie de la journée était passé, un garde prit alors la parole…


"Il faut nous hâter, ne nous laissons pas prendre par la nuit en ce lieu, ce n’est pas recommandé, dépêchons-nous d’atteindre les premiers escaliers, là où le danger n’est plus"

"Je suis d’accord" répondit un autre "activons le pas" ….puis, en se tournant vers Astèrion, il reprit

"Ca va aller Chevalier, je vous trouve bien pâle"

Aucune réponse du jeune homme, le trouble émotionnel n’était pas passer et Astèrion ne se laissait porter par ses jambes que machinalement, son esprit était ailleurs, hors de ce chemin.

Il était allongé dans l’herbe verte et fraîche du village, les rires de son frère lui remplissaient le cœur d’une joie depuis longtemps anéanti, il souriait même, chose qu’il n’arrivait plus à faire.
Son corps était léger comme le vent, son bonheur était retrouvé, mais cadeaux des Dieux ou illusion maléfique, le tout changea en un éclair, le ciel défila dans ses yeux, le jour devint nuit, la nuit devint jour et les enfants laissèrent place à deux adultes l’uns en face de l’autre, deux frères que le destin avait séparé, l’un était tout de soie vêtue et l’autre ne portait que des vielles frusques déchirées et sale……Le cœur d’Astèrion se serra, le goût de l’amertume était revenu dans sa bouche et de ses yeux jaillirent les flammes, celle de la colère pure.
Ainsi la réalité avait reprit le dessus et il se rencontrait enfin, enfin il pourrait en finir avec ce frère, avec ce lâche………

Doko ne parlait pas, il était immobile, impassible, ce qui rendit Astèrion encore plus nerveux, jusqu'à déchaîner en lui les brasiers de l’enfer. Le jeune Astèrion aurait pu lui poser des centaines de question, mais une seule, sans doute la plus importante à ses yeux, lui vint à la bouche et dans un élan de rage et de colère il lui lança sur un ton agressif…..


"POURQUOIIIIIIIIIIIIIIIII DOKO, POURQUOI MA TU ABANDONNE AUSSI LACHEMMENT, REPOND AVANT QUE J’EN FINISSE AVEC TOIIIIIIIIIIIIIIIIIIII"

La seule réponse qu’il eut fut un sourire de compassion et rempli de tendresse à son égard et il ne pu le supporter, il se jeta en avant pour frapper son frère de toutes ses forces mais soudain le sol se déroba sous ses pieds et il tomba dans le gouffre qui c'était formé avant d’être rattrapé par la main de Doko.
Astèrion était pendu dans le vide, il regardait ce frère maudit qui le fixait avec un regard aimant et il se mit à pleurer


"Pourquoi Doko, pourquoi" lui demanda t-il une nouvelle fois "pourquoi mon frère"

Mais le visage de ce frère commença à s’éloigner de lui, il pu apercevoir dans le regarde de ce dernier, une larme couler sur sa joue, mais il était trop tard, Doko n’était plus là et une lumière blanche intense l’avait remplace, elle disparue progressivement et le visage d’un homme apparut, celui d’un des gardes qui l’accompagnait jusqu’à lors et qui le tenait par le bras tandis qu’Astèrion pendait dans le vide….

Il se laissa remonter sur le chemin escarpé et resta un long moment assis sur son séant, comme paralysé, et ne sorti légèrement de cet état comateu quand entendant la voix d’un garde qui, sur un ton sommes toute énervé lui dit


"CHEVALIER, que vous arrive t-il, comment pouvez vous oser vous comporter de la sorte, d’abord vous hurlé votre propre nom et ensuite vous vous jetez sur moi avant de glisser dans le précipice" il fit une courte pose et reprit "cette situation est indigne de voussssss"

Les mots raisonnèrent dans la tête d’Astèrion, toute cette mascarade ne pouvait plus durer, alors, se relevant, il fixa les gardes et dit sur un ton froid

"Je ne suis pas le chevalier Doko, je ne l’ai jamais été et ne le serais jamais, vous avEZ COMPRISSSSSSSSSSSSSSSSS"

"Je n’ai rien à faire ici, laissé moi m’en aller"

Les gardes ne surent quoi dire à cette injonction et ne bougèrent pas tendit que le jeune homme commençait à partir…………..jusqu’à ce que l’un d’eux réagisse

"Stop Chevalier, je ne comprends plus rien à votre attitude, je ne sais si vous êtes possèdes par un maléfice d’Hadès lui-même ou si vous n’assumer plus votre rang, mais par contre, je ne vous laisserai pas partir et vous répondrez de vos actes devant les oracles……"

"EMPAREZ VOUS DE LUI" s’écria t-il d’un coup

Et ses compagnons braquèrent leur lance en direction d’Astèrion. Mais ce dernier était bien décidé à rebrousser chemin, il agrippa alors celle du garde le plus proche et bien que non initié aux arts du combat, le souleva comme un fétu de paille, montrant ainsi sa force. A cet instant, peut être était-ce la raison qui lui revint, il tourna le visage de part et d’autre, regarda autour de lui et voyant le trou béant qui bordait la voie, reposa son assaillant sur le sol de peur de le faire tomber malencontreusement et de le précipiter vers une mort qu’il ne méritait pas.

Résolu ou plutôt résigner, il se tourna vers celui qui avait donné l’ordre de l’arrêté et dit….


"Je n’ai guère le choix et ne souhaite pas vous affronter, je vous suivrais donc, bien que je n’en aie aucune envie"

"Qu’il en soit ainsi" lui répondit l’homme

Et le petit group reprit son ascension.

Persuadé d’avoir Doko en face d’eux et aveuglé par cette idée, les gardes avaient-ils seulement réfléchis un instant, que s’il avait s’agit du Chevalier il n’aurait pu le contenir de la sorte……cette question était bien loin de leurs esprits…….

Comment faire comprendre à ces gardes qu’il n’était pas celui qu’il paraissait être, son imposture involontaire pouvait-elle durée ?, il se ressassa la question à de nombreuse reprise.

Il n’avait jamais souhaité cela et les évènements l’avait précipité dans ce quiproquo dont il ne pourrait que difficilement se dépêtrer.

Silencieux le groupe arriva, après une bonne heure de marche, devant le passage élargi qui donnait sur les premières marches menant au sanctuaire. Astèrion s’arrêta un moment et leva les yeux vers le haut des escaliers, il aperçu au loin un temple maintenu par de haute colonne d’une taille impressionnante même à la distance où il se trouvait.

Soudain il sentit une pointe acérée dans son dos et une voix dit


"Aller Chevalier ou je ne sais qui d’ailleurs, avancez, nous y sommes bientôt "

Ainsi reprit la marche, ils traversèrent un premier temple, puis un second et ainsi de suite.

*Est-ce cela le Sanctuaire d’Athéna ?* s’interrogea Astèrion *Des temples vide, sans vie, ça ne ressemble pas à ce que Tèlion me racontait enfant*

Mais il changea vite d’avis, après avoir passé un douzième temple et avoir gravit les marches qui suivaient, il vit se dessiner devant ses yeux une somptueuse statue d’Athéna, grande et majestueuse. Elle dominait ainsi toute la voie sacrée et annonçait à celui qui arrivait ici, qu’il avait réussi l’épreuve et qu’il se trouvait enfin dans la citée divine des chevaliers……

"Nous y voilà" dit l’un des gardes

Le groupe était maintenant devant la statue, la voie était derrière eux maintenant et pendant que les gardes se mirent légèrement à l’écart pour parler, Astèrion s’approcha de la représentation d’Athéna…….

Devant la statue de marbre il s’arrêta et observa, puis, il porta son regard à hauteur des yeux de la statue et pensa


*Athéna, longtemps j’ai prié pour avoir des réponses, des années durant j’ai cherché à savoir pourquoi tu n’avais rien fais pour protéger mon peuple qui te servait pourtant fidèlement et jamais aucune réponse n’est arrivée à moi*

*Vais-je les avoirs maintenant que je suis en ton seing ?*


Pendant ce temps, les gardes se concertaient pour décider de la marche à suivre

"Moi je dis que nous devons l’emmener aux thermes pour le purifier, il est impossible de le présenter ainsi aux oracles"

Un autre répliqua

"Je ne suis pas d’accord, je commence à me poser beaucoup trop de question, et s’il ne s’agissait pas de celui qu’on croit !!"

"C’est impossible, regarde le, il n’y a pas de doute même si son attitude est plus qu’ambiguë" dit un troisième

Celui qui semblait commander l’escorte prit alors la parole

"Je ne prendrais pas le risque de le promener partout dans le sanctuaire, nous l’emmenons directement aux temple, quitte à subir la colère des oracles, mais au moins eux ils seront quoi faire"……il fit une pose puis reprit……"Aller, en route, venez par ici Chevalier, nous allons au temple des oracles"

Fixant la statue une dernière fois, il fini par en détourner le regard et suivit son escorte…
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: Une imposture involontaire   Jeu 16 Nov - 12:28

Le petit groupe n’avait fait guère plus d’une centaine de pas depuis la statue quand ils virent arriver au loin une patrouille composée de cinq hommes. Astèrion et son escorte marchèrent dans leur direction et s’arrêtèrent quelques mètres plus loin quand ils furent à proximité.

Les hommes qui arrivaient en face d’eux n’étaient pas vêtus comme à l’accoutumé, revêtu d’une longue cape noire, leur casque et le cuir de leur armure si bien lustré que les pâles rayons du soleil du soir se reflétaient dessus en une lumière vive et intense, ne laissais présager que d’obscures nouvelles.

Les gardes qui entouraient Astèrion commençaient à se poser de nombreuses questions


"Regardé leur tenue !" s’exclama un premier

"Oui, il doit y avoir quelques chose d’important" répliqua un second

Les choses furent clairs quand le chef de l’escorte se tourna vers ces camarades et dit

"Grave surtout, ces tenues ne sont arborées que lors de triste cérémonie, j’ai autrefois porté l’une d’elle pour de funestes raisons"

L’inquiétude grandissait dans les rangs de l’escorte, cela faisait trois jours qu’ils étaient partis aider la garnison d’Athènes pour surveiller les ruelles de la citée et peu de nouvelles n’étaient parvenues du sanctuaire, en tout cas pas celle qui semblait avoir eu lieu ici.

Leurs questions trouvèrent vite réponses, les deux troupes se faisaient face, tous les gardes qui entouraient Astèrion se portèrent en avant le masquant ainsi aux yeux des cinq hommes qui venait d’arriver.

Les deux chefs de troupe semblaient bien se connaître et il commencèrent à discuter


"Je te salut Rèmus, vous voilà enfin de retour de votre tour de garde"

"Salut à toi Tèbe, disons que nous aurions du rentrer dans deux jours mais un événement nous à fait revenir plus tôt" il esquissa un léger sourire….

Sans plus se poser de question Tèbe enchaîna

"Bien bien, je vois" dit-il. Puis reprenant "Malheureusement de bien mauvaises nouvelles vous ont précédé, je pense que tu as remarqué nos tenues et tu connais leur signification"

"En effet, j’ai crains ces mots en te voyant arriver au loin, et tu confirme que nos inquiétudes étaient fondées, mais quel sont ces tristes nouvelles"

Tèbe laissa un court instant de silence s’installer, la garnison qui rentraient d’Athènes était pendu à ses lèvres

"Et bien voilà, rappel toi ce temps exécrable qui c’est abattu sur le sanctuaire il y a quelques semaines, ainsi que l’inquiétude sur l’absence du Chevalier Doko, sans plus de précisions à te donner, je sais que suite à cela nos Oracles ont envoyé une dizaine de chevaliers et apprentis confondus en missions et ils sont revenus il y a deux lunes de cela, peu de temps après votre départ pour Athènes"

"Oui je te suis, mais les inquiétudes sur le Chevalier Doko vont être levées puisqu’il est avec nous" et les gardes qui se trouvaient devant Astèrion s’écartèrent pour que leurs amis puissent l’apercevoir

Les yeux de Tèbes s’écarquillèrent, sa bouche était ouverte mais aucun mot ne sortait, comme s’il avait en face de lui un revenant, la stupéfaction pouvait se lire dans le regard des cinq hommes de la patrouille du sanctuaire

Quelque seconde passèrent et Tèbes dit en bafouillant

"Imp….imp….impossibleeee, quel est ce maléfice"

Rémus réagit aussitôt

"Mais que vous arrive t-il"

"Je…..je….nous…..c’est à ne plus rien y comprendre"

"Mais quoi, certes le Chevalier Doko porte un accoutrement un peu particulier mais de là à provoquer l’émoi qu’est le vôtre"

"Je n’ai pas fini ma phrase de tout à l’heure Rémus" lui dit Tèbes

"Les dix Chevaliers et apprentis parti en mission, sont donc revenu il y a deux lunes…………….portant……………..avec eux............la dépouille de……de…..notre ancien diplomate Doko"

Stupeur, tel était le mot juste pour caractériser le regard de tous les gardes présents en ce lieu, ils avaient braqué leurs yeux sur le jeune Astèrion et ce dernier avec un petit sourire ironique leur lança

"Ne vous avais-je pas prévenu quand nous étions en pleine ascension de la voie sacrée, vous auriez du m’écouter ainsi vous ne seriez pas autant surpris"

"Impossible" s’écria Rémus "Ce visage, ses yeux, vous êtes Doko !!"

"Je vous le répète donc, je ne suis pas Doko, ne l’ai jamais été et ne le serais jamais, vous vous êtes fiez à mon apparence, me prenant pour celui que je n’étais pas, vous auriez du réfléchir un peu mieux"

Une question brûla alors les lèvres de toute l’assemblée et Tèbes ne pu se retenir de la poser

"Mais alors qui êtes-vous ?"

"Autrefois je fus le frère de celui que vous nommez Chevalier Doko, aujourd’hui je ne suis qu’errant de plus en ce bas monde"

"Vous parlez par énigme, comment peut-on être le frère de quelqu’un et ne plus l’être ensuite, ne jouez plus avec les mots ou par Athéna je vous ferais tâter de ma lance"

"Nul besoin de me menacer" répliqua Astèrion "Je ne suis pas hostile à votre égard et ce n’est que les hasards de la vie qui font que vous avez croisé mon chemin, je n’ai jamais souhaité venir ici" un long silence s’instaura avant qu’Astèrion ne le rompe pour répondre à Tèbes

"Pour être plus précis dans ma réponse, autrefois j’étais le frère jumeau d’un petit garçon appelé Doko, futur prêtre de la grand Athéna, mais ce dernier c’est lâchement enfuit suite à l’attaque que notre village à subit une nuit de printemps" "Il ne fait aucun doute que celui que vous appelez Chevalier soit ce petit garçon, mais pour moi mon frère est mort depuis fort longtemps et je ne peux considérer l’homme que vous avez côtoyé comme tel"

Hébété devant cette réponse sommes toute inattendu, les gardes ne surent quoi dire à cela, mais à présent deux choses étaient sûrs, le chevalier Doko gisait bien au sanctuaire et l’homme qui se trouvait devant eux était un parfait inconnu.

La vérité avait éclaté, l’homme que la garnison avait ramené d’Athènes n’était pas Doko mais sont frère jumeau Astèrion, la question était de savoir ce qu’ils allaient faire de lui, le reconduirait-il au pied de la voie sacrée ou l’emmènerai t-il voir les oracles……..
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: Une imposture involontaire   Jeu 16 Nov - 13:27

Le soleil couchant avait atteint l’horizon, les gardes qui se comptaient désormais au nombre de dix, n’avaient toujours pas pris de décision et Astèrion les écoutait palabrer sans dire mot.

Le jeune homme pensait et pensait encore

*Décidément Doko même mort tu ne m’apporte que des ennuis*

Il se retourna alors vers la statue d’Athéna qui se trouvait non loin de lui et pensa

*Athéna, pourquoi à t-il fallut que je sois son frère, pourquoi…….pourquoi mon apparence est la sienne………….je le haïes tant………..*

Mais Astèrion savait qu’il fallait en finir au plus vite avec tout ceci et la seule manière de se libérer définitivement des chaînes qui encombrait son esprit était de rencontrer les Oracles. Eux pourraient peut être répondre aux questions qu’il se posait depuis des années, ainsi cela lui permettrai peut être de tournée la page et de reprendre le cours de la vie, bien que la sienne fut incertaine et embrumée.

Il s’avança alors vers les dix hommes et dit


"Ecoutez-moi, je ne vais pas vous laissez palabrer inutilement et bien que je sois pendu à votre bon vouloir, je souhaite que vous me conduisiez auprès des Oracles"

"Pourquoi ferions-nous cela" dit Rémus d’un regard noir

"Pourquoi pas" rétorqua Astèrion "Cela ne vous coûtera rien et ainsi ce poids qui à l’air de peser lourd sur vos épaules sera entre les mains des représentants divins d’Athéna"

Mais en prononçant ces mots, Astèrion fut pris d’un doute à l’égard de Doko, il ressentit soudainement le besoin de voir de ses yeux la tombe de celui qu’il détestai par-dessus tout, il reprit aussitôt

"Mais avant de me rendre au temple, j’aimerais que vous m’emmeniez à l’endroit où votre Chevalier a été enterré"

Décidément Astèrion était plein de surprise et Rémus ne se priva pas pour lui faire remarquer

"Et bien jeune homme, tu as beaucoup de désir mais crois-tu être en position pour négocier !! pour ma part je dirais non……ahahaha" et il rigola avant de reprendre "Et puis même si nous accédions à ta requête, qu’est que t’apporterais de voir la tombe d’un homme que tu as l’air de détester au plus haut point ?"

"Je veux juste être sûr, voilà tout "

"Sur de quoi ? crois-tu que la terre qui recouvre le corps du diplomate Doko te parlera…..hihi, tu te paye ma tête j’ai l’impression"

"Ce n’est pas une mince couche de terre séchée qui m’empêchera de ressentir et de savoir, alors qu’avez vous à perdre en acceptant"

"Je ne sais" répondit Rémus "Comment avoir confiance en toi ?"

"Pas besoin d’avoir confiance serviteur d’Athéna, vous êtes dix et je suis seul, qui plus est, si ma mémoire est bonne et les récits du vieux Tèlion, mon maître, exacte, il n’y a qu’un seul chemin pour sortir d’ici, je ne pourrais donc disparaître, moi qui ne connais pas les lieux !!"

Rémus tourna le visage vers Tèbes, après tout, bien qu’ironique dans ses paroles, Astèrion n’avait montré aucune réelle agressivité envers eux et le sanctuaire. Ils décidèrent donc de le conduire là où Doko reposait désormais.

Peut être faisaient-ils une erreur, les oracles n’étaient même pas au courant de l’arrivée du jeune Astèrion et rarement on avait vu un homme déambuler dans la citée des chevaliers sans que ce dernier n’y aie été autorisé par les représentants d’Athéna. Mais l’apparence d’Astèrion était trompeuse et les gardes avaient du mal à se défaire de l’image de Doko devant leurs yeux, ainsi ils partirent tous en direction des jardins sacrés, Tèbes devant en guise de guide et Rémus derrière pour s’assurer qu’Astèrion ne fuirait pas……..


Arrow La quête de Doko : Les funerailles

[HRP]Désolé, c’est un peu simplet mais si je laisse mon imagination prendre le dessus je vais encore faire trois pages en plus donc j’abrège…..mdr…..[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une imposture involontaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une imposture involontaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aide] Décrochage appels involontaire
» L'imposture de la Lune
» [Beau, Nicolas & Toscer, Olivier] Une imposture française
» [Allègre, Claude] L'imposture climatique ou la fausse écologie
» Autopsie d'une Imposture - Gérard Bouladou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: La Voie Sacrée-
Sauter vers: