Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Sam 28 Oct - 23:26

Arrow De l'île de Mykonos .

Le trajet en bateau se passa plutôt bien. Un temps calme un franc soleil. Mais la brume avait eu l'air de s'installer dans le coeur et dans l'esprit des dix chevaliers. Peu de paroles furent échangées pendant le voyage. Le plus triste à voir était certainement Aldeta . Ses poing se sérrerent tellement sur le pont du cargo que le bois en gardera à jamais les traces.

Liktos était quant à lui assez dubitatif. Il n'arrêtait pas de se questionner intérieurement du comment et du pourquoi Doko était mort. Malgré son carnet de route , quelques questions demeuraient en suspend. Notamment celle de l'emplacement de sa dépouille. Elle devait certainement être sur l'île de Mykonos. Mais la priorité était maintenant au sauvetage des dix derniers habitants et de tuer les Dactyles.

Liktos arriva avec ses compagnons dans le Cap Tenare. Il connaissait un peu se lieu maudit. Une quête l'avait déjà conduit ici. Mais il s'y était perdu comme un débutant . Un mauvais souvenir ...

Cette fois ci il ne fit pas attention au climat excécrable et au sol rocailleux à souhait. Ni le vent froid et les odeurs de souffre et de mort n'avaient prise sur lui. Son esprit etait concentré sur la route vers le vieux temple oublié. Il y arriva en même temps que la plupart de ses compagnons. Il vit qu'Alexa n'était pas trés loin de lui.

Les Dactyles ne devaient pas être loin mais ces couards devaient se cacher pour préparer une attaque surprise. Liktos était sur ses gardes. Ces maudits forgerons devaient avoir plus d'un tour dans leur sac. Leur talent de magicien n'était plus à démontrer pour avoir réussi à créer des Golems. Le sol accidenté et rocheux pouvait dissimuler un bon nombre de grottes et de câches , idéales pour tenir une embuscade.

Liktos senti et devina des cosmos hostiles et trés puissants ....
Revenir en haut Aller en bas
Aldeta
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 2166
Date d'inscription : 06/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 6
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mer 1 Nov - 19:09

Aldéta n'avait pas dit un mot depuis la découverte du carnet de Doko. Il était plongé dans ses pensées, à ruminer sa haine et son envie d'en découdre.

Le Cap Ténare, il y avait longtemps qu'Aldéta n'avait pas foulé ces terres sans cesses fouettées par un fort vent marin. Depuis que le navire avait accosté, tout le groupe s'était un peu dispersé. Le colosse courait presque, sautillant d'un rocher à l'autre pour arriver le plus vite. Etant donné qu'il connaissait un peu l'endroit, Aldéta avait un vague souvenir de ce vieux temple oublié. Et se retrouver au Cap Ténare lui rappellait ses anciennes expéditions dans ce lieu hostile.

Petit à petit, Aldéta savait précisement où il était et où il devait aller. Au bout d'un certain temps, il arriva en vue du Temple et augmenta encore plus son allure. Le Diplomate n'avait pas attendu ses compagnons, il était completement plongé dans sa mission et son envie d'éradiquer les Dactyles.

La topographie du Cap Ténare était particulière, les Dactyles pouvaient etre cachés n'importe où. Explorer les nombreuses grottes et cavernes du coin prendrait beaucoup trop de temps et Aldéta n'était pas disposé à patienter.

A proximité du temple, le colosse se concentrait pour sentir la présence de ses ennemis. Il lui fallait choisir la bonne caverne et ne pas se tromper; au bout de quelques minutes il commençait à percevoir une aura, puis plusieurs.

Sans meme hésiter et sans prévenir ses amis, Aldéta s'engouffra dans une grotte. Il prenait là de gros risques mais sa rage et son envie de venger Doko lui enlevait toute clairvoyance et calme. Le géant avait un peu de mal à se faufiler dans les entrailles de la terre; plusieurs galeries et embranchements s'offraient au Diplomate. A chaque fois, il se concentrait pour percevoir la source des énergies qu'il avait senti.

A cause de la résonnance des lieux le moindre bruit se propageait comme un écho et c'est pour cela qu'Aldéta essayait de faire le moins de bruit possible. Bien que complétement omnubilé par sa haine, l'approche de son combat contre les Dactyles lui redonnait la plupart de ses instincts guerriers, limite animal. Il voulait arriver en toute discrétion et ainsi profiter de l'effet de surprise.

Avec sa corpulence, passer inapercu serait tres dur, il fallait se sortir de ces galeries étriquées et atteindre au plus vite le repaire des Dactyles. Tout d'un coup, plusieurs cris résonnerent dans l'ensemble du réseau de galeries.


*Ca y est, ils doivent nous avoir repéré. Certains Dactyles doivent etre en train de remonter à la surface pour affronter mes amis et défendre leur territoire.*


Aldéta continuait sa progression, progressivement il senti une chaleur l'envelopper, au bout d'une galerie il pouvait apercevoir un petit halo de lumière; il touchait au but. Le tunnel débouchait sur une caverne immense, largement éclairée par de nombreuses torches. Sur des larges plateaux de roche se trouvaient de minuscules batiments de fortune. De là où il était, le Diplomate ne pouvait pas voir precisément à quoi correspondait ces constructions sommaires, surement des abris de fortune. Par contre, au fond de la caverne, près d'un large trou sans doute utilisé pour évacuer la fumée, se tenait un grand four de forgeron. Et devant ce four se tenait ce qui devait etre un Dactyle.

Aldéta regarda rapidement tout autour, il ne voyait pas d'autres ennemis; les assassins de Doko devaient soit etre à la surface soit errer dans les nombreux tunnels. Sans réfléchir un instant de plus, le colosse se rua à travers le repaire des Dactyles tout en augmentant son cosmos. Sa cible était le Dactyle près de la forge et Aldéta était déterminé pour le faire souffrir un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Jeu 2 Nov - 18:08

Liktos été arrivé au vieux temple oublié du Cap Tenare. Il y sentait des cosmos hostiles mais il ne voyait personne. Il vit le grand Aldeta prendre les devant et s'enfoncer dans une petite grotte, certainement suivant son instinct ou ayant senti une cosmo énergie dans cette direction. Il voulu le suivre mais il se reprit au dernier moment , laissant Aldeta accomplir sa vengeance seul , le laissant accomplir son destin...

Liktos deçida tout de même de faire comme le colosse et de suivre lui aussi ce que lui dictent ses sens. Il senti un peu à l'ouest une présence hostile et malsaine. Il marcha dans cette direction et arriva sur le rebord d'un talus. Celui-çi descendait dans une sorte de plaine circulaire d'environ 500 mètres de diamêtre avec , en son centre, un petit cratère de lave bouillonnante. Autour de cela , de nombreuses machines et de fourneaux compliquées. Le tout ayant l'air de fonctionner grâce au savoir d'un être etrange.

Liktos observa cette femme d'apparence jeune mais avec un aspect vénérable et austère, laissant présager un nombre d'années d'existence bien supérieur aux apparences. Elle tourna la tête vers Liktos et laissa apparaitre un visage terrifiant , beau et cruel à la fois. Des cheeveux bleus pâles , une peau d'albâtre , des yeux magnifiquement noirs et profonds. Elle tourna la tête et sourrit à Liktos laissant entrevoir des crocs de vampires dégoulinant de bave verdâtre. Elle était grande et élancée , elle se déplaca trés vite comme une chatte vers ses outils et pris dans sa main une sorte de tenailles de bronze. De façon inexpliquée l'outils s'enfonça dans la chair du dactyle , au niveau de l'avant bras. Cela laissa Liktos perplexe mais il ne devait pas s'alarmer pour autant. Il ne pouvait pas se permettre de perdre ce combat çi. Il deviendrait la honte de toute la chevalerie et indigne de la confiance de ses amis et des oracles ... et surtout d'Athéna.

Il descendit le petit talus et s'approcha du dactyle , qui ne bougea pas. En s'approchant du petit lac de lave , il sentit la chaleur augmentant petit à petit , devenant trés impressionnante pour un petit cratère de la sorte.

Arrivée à quelques mêtres de son ennemis Liktos décida de reccourir à ses forces les plus puissantes et les plus secrètes , celles qu' il n'avait pas utilisé, à tort, contre le Golem.


"Liktos, tu vas périr !!" lui lacha la créature dans une voix glaciale et grinçante, lui faisait postillonner une mixture de couleur verte.

Liktos se demanda comment elle pouvait bien connaître son nom et sans se démonter lui rétorqua :

"Dis moi comment tu te nommes avant de mourrir sale pourriture !!"
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Sam 4 Nov - 9:19

Liktos fixa la créature droit dans les yeux pour essayer d’y lire un quelconque sentiment. Mais rien ne s’échappa de son regard . Il semblait que le temps s’était arrêté entre les deux protagoniste d’un combat qui n’avait pas encore commençé … en apparence.
Une aura sombre et légère à la fois se dégagea du dactyle, un souffle tiède parvint jusqu'à Liktos.

Puis elle déclara :


« Tu voulais savoir mon nom, et bien je me nomme Lola , si c’est aussi important que cela !! »

Liktos répondit :

« Non c’est pas important en fait. »

L’aura de Lola semblait gagner en vigueur , son cosmos augmenta en même temps qu’une barrière magnétique s’enroula autour d ‘elle. Il s’agissait d’une technique de combat que Liktos avait déjà rencontré . Elle permettait d’intensifie son cosmos et sa résistance en même temps. Mais lui même avait des technique similaires, plus puissante et demandant plus de temps et d’énergie pour les invoquer. Il fit tout d’abord exploser son cosmos , rattrapant en intensité celui du dactyle , puis il fit appel à un maléfice lui permettant d’augmenter sa résistance de façon incroyable , tout en immobilisant partiellement son adversaire. Le bouclier de la méduse fonctionna à merveille mais il prit beaucoup de temps à Liktos. Son ennemis prit énormément d’avance sur lui , et son cosmos semblait sans limite. Liktos s’arma de patience et augmenta son aura lui aussi , avec une puissance bien au delà de son adversaire. Le bouclier de la Méduse lui permettait de ne pas gaspiller ses forces vitales trop vite.
Celles du dactyle allaient forcément diminuer plus rapidement que les siennes. Le combat
allait être très long.

Liktos n’était pas aussi sur de lui qu’il ne le paraissait. Il lui fallait gagner se combat à tout prix. Même s’il avait confiance en ses compagnons et qu’il savait que cinq dactyles tomberaient sûrement dans ce combat. Il voulait venger Doko et sauver ses habitants de l’île de Mykonos. Son honneur de chevalier lui sommait d’aller jusqu’au bout de lui même… et il le ferai.

Le cratère bouillonnait de plus en plus au fur et à mesure que le cosmos de la « bête » augmentait. Puis la lave s’éleva derrière le dactyle, formant un mur de vagues brûlantes. Un stratagème de plus pour un combat d’un nouveau type pour le chevalier d’ Athéna qui se mit sur ses gardes. Il était dans l’ignorance car ce combattant n’avait rien à voir avec les marinas ou autres spectres. Il ne s’agissait pas d’un combattant mais dans homme , voulant accéder à l’Olympe et à l’immortalité. Un être doué de magie, intelligent, mais fourbe et sans âme. Son esprit était rongé par le désir et la froideur. Il fallait s’attendre au pire….
Revenir en haut Aller en bas
Eros Pis
Invité



MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Sam 4 Nov - 15:05

Le trajet en bateau pour le cap Tenare se passa sans problème et par beau temps. Presque personne ne parla durant la navigation, Eros se sentais un peu coupable d'avoir laissé la dépouille de Doko sur l'ile de Mykonos mais surtout de ne pas l'avoir encore trouve là bas.

En arrivant au cap ténare, les chevaliers se dirigèrent tous vers le vieu temple oublié. Eros commenca à sentir des cosmos puissant et hostiles, certainement les dactyles. Il vit Aldeta puis Lyktos partirent chacun de leur côté, le chevalier du Lionnet en fit autant.

Eros sapprocha d'une grotte qui se trouvait à une centaine de mêtre du groupe. Il s'aventura à l'intérieure de celle ci, plus plus il avançcait, plus les cosmos qu'il sentait devenaient de plus en plus présent dans l'atmosphère, comme si l'atmosphère lui même provenait de ces cosmos. Il continua son chemin à l'intérieure de la grotte. Elle semblait descendre vers un endroit à l'abris de tous regard. Eros s'approcha peu à peu de la sortie de la grotte et se trouva devant une sorte de plaine. En levant la tête, on pouvait y voir le ciel. Au centre de celle ci se trouvait un petit cratère, il y avait de la lave en ébullition.
Tout autour de ce cratère, on pouvait y remarquer tous le matériel nécessaire à un forgeron pour réparer, frabriquer tous et n'importe quoi.

Eros s'avanca vers les forges pour savoir ce que pouvait faire les dactyles avec tous ceci. Il senti alors un cosmos équivalent au sien, il se retourna et s'appercu qu'un des dactyles se tenait derrière lui.
Leur regards se croisèrent, et en un instant le dactyle attaqua le chevalier du Lionnet.


- Nous, les dactyles, nous allons vous rédirent en morceaux, misérables humains que vous etes.

- Si c'est ce que tu crois, mais sache une chose, nous allons venger notre amis Doko. Nous vous vaincrons.

- Hahaha, je me rappel de cette vermine, nous nous sommes bien amusé sur lui hahahaha !!

Furieux, Eros augmenta sont cosmos de manière fugurante, mais le dactyle ne se laissa pas distancer et pris le dessus. La créature attaqua la premirère mais Eros, esquiva sans difficulte le coup.

- Tu ne me touchera pas aussi facilement. Moi, Eros Pisces, chevalier de bronze du Lionnet, je vais te faire mordre la poussière et te vaincrais..

Dans un excés d'orgueil, le dactyle contredit le chevalier.

- Toi, un pauvre chevalier de bronze, faire mordre la poussière à Pyrrha, l'un des plus puissante dactyle, tu rève

Le cosmos de Pyrrha augmenta violemment, puis elle frappa Eros, mais grace à son armure de bronze, le coup ne fut pas dangereux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Dim 5 Nov - 9:22

Les vagues de lave surmontaient le cratère de plusieurs mètres. Mais il ne s'agissait pour l'instant qu'une mise en scène destinée à effrayer ou impressionner. Pour l'instant le combat n'avait pas encore commençé. Les deux acversaire se contentant d'augmenter leur cosmos. Liktos était en retard à ce petit jeu là mais il avait l'air de moins s'épuiser que le dactyle. Lola avait certe, de la ressource mais elle n'était pas inépuisable comme le Golem. Les énergies commençaient à rentrer en conflit et de petits eclairs commençaient à crépitter au point de rencontre. Les machines du monstres tombèrent lentement dans le cratère de lave et prirent feu immédiatement. Un vent tourbillonnant penétra dans l'enceinte du combat . La plaine entourée d'un talus circulaire faisait presque office d'arène , comme celle du Parthénon. Mais ici un seul en sortirai vivant.

Liktos perçu au loin plusieurs signe de fin des combats. L'un d'eux le réjouie car il ne sentais plus la cosmo energie d'un des Dactyles. Néanmoins il fut surpris de sentir celle de Gemini disparaitre d'un coup. Il faut dire que les précédants combats contre les Golems avaient épuisé les chevaliers, sans compter les voyages en bateau et aux marches durant des jours.

Il ne manquait plus aux chevaliers d' Athéna de tuer 4 dactyles pour que tous les autres disparaissent.

Liktos se souvint du petit différend qu'il eu avec le chevalier Gemini no Saga. Il regretta presque le vilain geste qu'il eu contre lui. Mais cela ne devait pas le distraire du combat. Liktos pensa aussi aux habitants qu'ils devaient sauver du sacrifice. Sa détermination en fut grandi. Le combat bien que sans attaques encore porté commençait à toucher à sa fin.

Liktos dit :


"Sale monstre, avant que je te tue tu vas me dire où sont les habitants de Mykonos et ce que vous avez fait de Doko ! "
Revenir en haut Aller en bas
Eros Pis
Invité



MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Dim 5 Nov - 18:51

Le dactyle toucha plusieurs fois de suite le chevalier Eros. Mais son armure le protégea fortement. Il réussi même à surpasser Pyrrha, qui ne devait pas être très résistante aux contre coup de ses explosions.

Mais quelque chose troubla le Lionnet, une présence. Cette présence ce manifesta par un puissant cosmos, les deux combattants stopèrent leur combat un instant, car tous deux voulaient connaitre celui ou celle possédant une telle puissance. Ils remarquèrent une ombre les veillant d'une butte qui surplombait les forges des dactyles.

L'ombre s'avança, le visage de la personne fut éclairée par la lave du cratère et par les flammes des forges. Eros reconnu alors le visage de celui qui se tenait au dessus d'eux. C'était celui qui, avec l'aide d'un accolyte, avait assassiné ses parents lorsqu'Eros était encore un enfant, et qui l'avait marqué d'un symbole au fer rouge sur la poitrine.

Pyrrha en profita alors pour frapper une fois encore le chevalier qui était concentré sur ce personnage. Le chevalier du lionnet eu juste le temps de se protéger le visage pour atténuer le choc du coup porté pas le dactyle. Son armure se fissura au niveau des avant bras sous la puissance du coup.

Eros se reprit pour ne pas perdre son combat et être à la merci de deux ennemis.


- Qu'est ce qui me prends, je dois faire attention à ne pas me faire tuer. Je ne dois pas mourrir, Doko ne me le permettrait pas.

Il se posa des questions sur la venu de cet assassin en ces lieux.

* Mais que fait il ici ? Pourquoi est il en train de me surveiller la haut. Si je devais le combattre seul aprés le dactyle, je risque d'y laisser la vie. Mais je n'aurais pas le choix, est ce pour moi qu'il est là ? *

- Je ne sais pas pourquoi cet homme est ici, mais une chose me semblesure, il est là pour toi chevalier. dit Pyrraha au chevalier d'Athéna.

- Pourquoi tu le connais ? c'est un de vos larbins ? Et pourquoi serait il là spécialement pour moi ? demanda Eros

- Non ce n'est pas un de nos produits. Mais tu semble le connaitre, alors j'en déduit qu'il est la pour toi.

- Quoiqu'il en soit, je te turais avant, et ce n'est ni lui, ni personne d'autre qui m'empéchera de te tuer.Dit il avec détermination.

La conversation entre le chevalier d'Athéna et le dactyle fut encore un peu plus troublé par l'individu. En effet, l'homme descendit de l'endroit où il se tenait jusqu' à lors. Il s'approcha des deux combattants, mais resta à distance d'eux. Il s'exclama dans un language qu'Eros avait déja entendu mais qu'il ne comprennait pas.

- Ohko, di jyc sa ciejna ta kná ui ta vunla !

Eros le fixa avec un regard interrogatif. Ce que venait de dire l'inconnu, fit sourrir le dactyle.

- Hahaha, il me semble que tu n'a aucune chance chevalier.

- Quoi, qu'est ce que tu dit !!

- Il est bel et bien venu pour toi.

- Tu comprends ce qu'il dit ?

- Oui, en effet. C'est un vieu langage que nos pensions tous disparu depuis bien longtemps. Mais il semblerait qu'ils sont toujours en vie.

- Mais qui sont ils ? Et lui d'ou vient il ?

-Ecoute chevalier, étant ma proie je ne laisserais personne s'occuper de toi. Si tu me bats, ce dont je doute, je te dirais qui il est et d'où il vient. En revanche, si je te bats, ce ne sera plus ton problème.

* Cette situation est mal saine, je me trouve coincé entre deux combattant puissant, l'une me parrait battable, mais le second, je vais avoir enormement de mal.*

Eros était en mauvaise posture. Il devait battre absolument le dactyle, mais il devrait aussitot se battre contre l'homme ayant brisé son enfant. La défaite ne lui était pas permis.
Revenir en haut Aller en bas
Shiryu the best
Protecteur d'Athena
Protecteur d'Athena
avatar

Nombre de messages : 3896
Age : 36
Localisation : En attente de ses compères pour faire connaissances
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Dim 5 Nov - 21:31

Arrow

Tout le petit groupe avait fait un voyage assez calme, le bateau cette fois-ci leur avait été agréable, la première fois leur avait servit.Cela fut calme, personne ne parlait, on sentait un certain questionnement de tous.

* Son corps est toujours sur l'île de Mykonos, mais tout d'abord nous devons trouver ses Dactyles et les exterminer, sauver également les 10 villageois qui doivent servir de sacrifice à leur Dieu maléfique.

Une fois sur les terres du Cap Tenare, ils se dirigèrent vers le temple oublié, lieu mentionné sur le carnet de route du défunt Doko.

Mais rien, ils devaient bien se caché, sûrement qu'ils étaient repéré et suivit depuis longtemps, Shiryu regardait partout, mais rien.Tous s'étaient éparpillé sans être trop loin les uns des autres.

Le vent était très fort, comme toujours cela soufflait sans cesse, le sol rocailleux n'aidait pas à se guider sur ces terres hostiles, sans doute que ce sol était à l'avantage des dactyles.

Des grottes et d'immenses roches parsemaient ce lieu, entre tout ceci on pouvait deviner le temple oublié, preuve qu'ils étaient arrivés au bon endroit.


* Nous y voila enfin, à nous les dactyles, vous devriez pas tarder à surgir.


Shiryu cria afin que tout le monde puisse entendre


- Chevaliers, faites attention, nous y sommes, restez sur vos gardes.

Soudain à l'approche d'une roche, un cosmos se fit sentir, derrière cette-ci devait se trouver un dactyle.

Sans attendre quelques minutes, son futur opposant surgit, Shiryu ne bougea pas, qui l'avait sentit venir
.

- Te voila enfin, depuis le temps que je t'attendais, dis moi où sont les villageois et je ne te ferais point de mal.

Le dactyle lui répondit d'une voix rauque.

- hahahaha tu me fais bien rire pauvre petit Chevalier, je vais te réduire à néant comme ton ami Doko....

- Laisse mon ami Doko où il est, si tu ne veux te rendre alors je me vois dans l'obligation de te tuer, si tu as peur, dis moi donc où sont les villageois.

- je ne te dirais pas pauvre fou, ne bavardons plus, battons nous, enfin tu vas essayer faible guerrier.

- tu me sous-estimes dactyle, alors allons y ...

Le combat débuta immédiatement avec force, des techniques très spéciales furent utilisé, faisant grimper le cosmos avec fulgurence. Le dactyle prit l'avantage mais que très peu, Shiryu sentait son adversaire très fort, il utilisa alors non sans risque, lui faisant accroitre sa résistance corporelle, pouvant ainsi lui rendre service sur la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini no Saga
Chevalier de Bronze de Pégase
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 34
Localisation : dans une autre dimension
Date d'inscription : 12/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Lun 6 Nov - 22:41

Arrow Ile de Mykonos

Le groupe de combattants avait pris la direction du cap Tenare. Peu de personnes avaient trouvé le loisir de tenir une conversation. Chacun avait préféré se concentrer pour affronter l’ennemie. Le cap Tenare ne rappelait pas de bon souvenir à Saga. Lors d’une précédente quête, il s’était retrouvé confronté à une défaite cinglante. Elle l’avait poussé à parcourir le monde des enfers pour s’aguerrir. A présent, il n’était plus le même. Sa puissance avait augmenté et il avait acquis de l’expérience.
Néanmoins, au moment de fouler le sol de cette terre familière, Saga se rendit compte que quelque chose n’allait pas. Il avait l’impression d’entendre résonner un appel dans sa tête. Après avoir regardé ses autres compagnons d’arme, il se rendit compte qu’il était le seul.


*Mais que m’arrive-t-il ? Je ressens une sensation étrange, comme à cette fois là …*

Cependant, l’heure n’était pas au souvenir. Il avait une mission, il l’accomplirait ou mourrait.
A présent, ils se trouvaient devant le temple oublié. Une atmosphère dantesque y régnait toujours. Le sol rocailleux de couleur noir, la présence de diverses bouches de volcan crachant de la lave, tout conféraient à ce lieu les propriétés de l’antichambre des enfers. Autour du temple oublié, on pouvait voir de nombreuses cavernes. Sans attendre, le diplomate géant s’était élancé dans l’une d’elle. Personne ne l’avait retenu. C’était son combat. C’était sa vengeance.
Saga ressentait l’impression d’être observé. Soudain sa vue se troubla. Il ressentait les mêmes troubles qu’ils l’avaient frappé après son adoubement.


*Ah non pas maintenant….*
Il réussit à garder contact avec la réalité, cette fois-ci.

Il continuait à observer le temple. Au coin de celui-ci, il put sentir une présence, puis un cosmos. Saga s’en approcha. C’était son ennemie. En effet, un être lui fit bientôt face. Il avait une allure androgyne. On pouvait trouver en cet être chacune des caractéristiques d’un homme et d’une femme. De longues griffes prolongeaient ses mains. Cet être était d’une telle maigreur qu’on pouvait distinguer ses os mêlés à ses muscles. Il était de une taille moyenne. Une sorte de crinière partait de son crâne pour finir jusqu’au bas de son dos. De petits yeux dépourvus de pupille conféraient à son visage une impression inhumaine. En réalité, ce n’était pas un visage, cela ressemblait plutôt à un masque, d’une blancheur qui ressemblait à celle des os. Enfin cet être était affublé d’une longue cape noire, possédant des plumes.

*Ce n’est pas son allure qui me fera reculer. J’en en face de moi l’assassin de Doko. Il va payer pour son crime*

Une voix métallique vint interrompre les pensées de Saga.

« Moi Horae, serais ton adversaire. Battons-nous sans haine ni colère. Notre combat fait partie des rouages du destin. Tout comme la mort de celui des vôtres… »

*Il doit sûrement parler de Doko. Il semble dépourvu de sentiments, ça ne m’empêchera pas de l’écorcher vif…*

« - Et toi comme te nommes-tu ?

-Gemini no Saga. Je te ferai payer tes crimes, misérable !

-Allons, bon. Encore un qui voit son destin régit par ses sentiments

-Je te promets de ne pas te faire souffrir à la condition que tu me dises où sont les villageois …

-Hum … souffrir moi ?! Ca serait un réel plaisir à condition que tu puisses me toucher…

Aussitôt le Dactyle avait disparu du champ de vision de Saga pour réapparaître juste devant lui. Il arma son bras et décocha un terrible coup dans le plexus de Saga. Ce dernier vola sur 5 mètres. En se relevant, Saga avait un sourire aux lèvres.


*Malgré son apparente faiblesse, il a de la force*


En se relevant, Saga fit appel à son cosmos. Une lumière jaune teintée de rouge vint l’envelopper.

*bon, il va falloir sortir le grand jeu je pense …*

Saga continua à se concentrer. La densité autour de lui se fit plus dense. De petits éclairs crépitaient tout autour de Saga. Ses récents combats n’avaient pas été vains. Malgré cette démonstration de puissance, Horae était resté de marbre. Il se contentait d’attendre.
Saga se rua sur son adversaire. Il lui asséna divers coups de pied et de poing. Le dactyle était dépassé et ne faisait que subir. Saga se concentra et administra un terrible coup de poing qui frappa l’épaule de son opposant. Quelque chose avait été brisée.


*Bon je continue dans cette voie et mon adversaire ne tiendra plus longtemps*

En effet, l’apparence de Horae avait changé. De multiples plaies et contusions étaient dispersées sur son corps. Un liquide noirâtre suintait de ses blessures.

*Et maintenant le coup final…*

A ce moment là, Saga fut arrêté net. Il ne pouvait plus bouger. Ses yeux et cheveux avaient changé de couleur pour prendre une teinte noire. Sa vision s’était obscurcie puis avait changé. Il n’avait plus le même paysage en face de lui. Il se trouvait à présent dans un autre lieu. Les couleurs n’étaient pas les même. Le ciel était turquoise, de la fumée noire parsemée le ciel. La végétation, elle-même n’avait plus de rien de commun avec ce qu’il était habitué à voir. Les arbres avaient des formes grotesques. D’étranges animaux flottaient dans les airs. Ils ressemblaient à une sorte de raie. Il se retrouvait dans ce lieu que ces rêves ou moment d’absence le menaient. Soudain, tout devint blanc. Une image lui apparut. Il était attaché à un poteau en bois. Il voyait un homme avec une lance. Cet homme avait le visage caché par une capuche. Cet homme vint à sa rencontre. Il lui administra divers coup de lance. Saga ne ressentait qu’une seule chose…la douleur. Il ne pouvait rien faire. Il sentit un coup de vent. Le vent fit se rabattre la capuche de l’homme.

*Je vais voir enfin le visage de cet homme. Je le retrouverai et lui ferai payer ces souffrances.*

Saga fut stupéfait. La personne en face de lui, n’était autre que lui-même. A ce moment, tout redevint trouble. Saga eut l’impression que son cerveau allait exploser.
En un clignement d’œil, il se retrouva au cap Tenare, avec le Dactyle en face de lui. Il ne put rien faire d’autre que voir Horae lui transpercer le corps avec ses longues griffes.


« Je ne te comprends pas, chevalier, tu ne devrais pas m’oublier »

-Si tu crois que je suis du genre à perdre sans rien faire…

A ce moment là, Saga fit bruler son cosmos. Il tenait le bras du Dactyle qui était toujours fiché dans son corps.

« Tu vas au moins y perdre un petit quelque chose »

Saga rassembla toutes ses forces, et du tranchant de sa main, coupa le bras du Dactyle. Avec un sourire aux lèvres, il s’effondra. La dernière image qu’il vit fut celle de Horae partir en courant en se tenant l’endroit où son bras était fixé avant. Quelque chose avait changé sur Saga. Ses cheveux étaient à présent noirs avec des reflets bleutés ainsi que ses pupilles
Revenir en haut Aller en bas
Aldeta
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 2166
Date d'inscription : 06/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 6
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mar 7 Nov - 0:25

Le colosse fonça sur le Dactyle qui ne s'était rendu compte de rien; il le percuta dans le dos avec son épaule. L'adversaire d'Aldéta s'écrasa sur la forge qui se brisa, les braises et le métal en fusion se répendirent sur le Dactyle qui poussa de grands cris.

Il se tapait sur le visage pour éteindre les flammes et enlever au plus vite les braises. Aldéta contemplait ce spectacle avec joie, voir son ennemi souffrir ainsi lui plaisait particulièrement. Alors que le Dactyle commencait à reprendre peu à peu son calme, le Chevalier s'approcha et l'aggripa par le col. Son visage était brulé, rouge et la peau à vif à cause des brulures, il gémissait de douleur.

Aldéta avait attaqué son adversaire dans le dos et par surprise, voila une attitude bien indigne de la part d'un Chevalier mais il était omnubilé par l'idée de venger Doko et de supprimer les Dactyles. D'un geste rageur, il jeta son ennemi qui roula sur le sol rocailleux et humide de la grotte.


"Releve toi tout de suite espece de saloperie!!! Je vais t'étriper!! Tu vas payer pour la mort de Doko!!"

Le Dactyle suffoquait mais se releva et faisait désormais face à Aldéta; il semblait se remettre de cet assaut improptu et vicieux de la part du Chevalier.

"Voila une attitude bien indigne de la part d'un Chevalier. Meme au bord de la mort, la vermine Doko était resté digne. Mais tout comme lui, tu n'es qu'un petit asticot, ce n'est pas un misérable comme toi qui m'empechera moi et les miens d'accomplir notre glorieuse destinée. Je vais te faire ravaler ta fierté et ta rage qui inonde ton visage grâce à mes outils divins."

Joignant le geste à la parole, le Dactyle mit ses mains dans son dos et attrapa les objets qui étaient accrochés à sa ceinture. Il y avait là une masse typique de forgeron tout en fer ainsi qu'une lame qui brillait malgré l'obscurité relative du lieu.

"Ces outlis ont été bénis par nos incantations sacrées et sont indestructibles; aujourd'hui ils seront l'instrument de ta mort."

Aldéta n'avait que faire des paroles du Dactyle, il le fixait avec toujours autant de détermination. Son esprit ne voyait que lui, son devoir et ses obligations de Chevalier semblaient etre le dernier de ses soucis. Sans meme un mot, Aldéta se jeta sur son ennemi sans meme réfléchir.

Le Dactyle commença à agiter ses outils avec force et rapidité, ses mouvements étaient tellement rapides qu'ils formaient une sorte de protection devant lui. Aldéta était emporté par son élan, il formait pour ainsi dire une masse de cosmos lancées à toute vitesse.

Le choc fut violent et rapide, malgré sa carrure et la masse d'énergie qu'il avait déployé, Aldéta fut projeté en arrière et s'écrasa violemment. Le Dactyle était resté en place, ses jamabes étaient contractées comme jamais pour pouvoir absorber le choc. Ses bras tournaient toujours mais la vitesse était plus faible. Malgré son visage défiguré, un large sourire pouvait se voir sur le Dactyle, il était fier d'avoir réussi son coup.

Ce qui venait de se passer n'était surement pas ce qu'avait espéré Aldéta mais cela avait eu au moins le mérite de lui remettre les idées en place. A peine au sol il s'était relevé car son envie d'en finir au plus vite le poussait à ne pas s'économiser. Mais là, il observait le Dactyle et surtout ses outils.



*Son marteau et sa lame auraient dû etre pulvérisés par le choc, ils semblent vraiment portés par une forte force spirituelle. Encore un coup comme ça et mon armure de Gardien ne me sera d'aucunes utilités. Je dois détruire ses outils. Mais peu importe, je vais jouer à son propre jeu pour l'éradiquer. Il est temps de tester ma botte secréte*


"Dactyle, tu viens peut etre de me mettre à terre mais je suis sur que tu ne pourra rien faire d'autre. Attaque moi!!!"



Sans un mot, le Dactyle se rua sur le Chevalier, ses mouvements de bras s'étaient de nouveau amplifiés; le choc allait etre terrible. Il ne restait que quelques mètres entre les 2 protagonistes, Aldéta ne bougeait pas, il attendait l'impact. Son ennemi se trouvait désormais juste devant lui et s'apprétait à abattre sa masse et son épée sur le colosse.

"Dactyle!! Subis la technique que je viens de créer pour toi et qui m'a été inspirée par ta création!!

GOLEM'S SKIN!!!!"


Aldéta fit jaillir son cosmos en un instant et mit ses bras au niveau du visage pour intercepter les outils du Dactyle. Sa cosmo-énergie enveloppait son corps et formait comme une barrière de protection, comme le Golem qu'il avait eu à affronter quelques jours auparavant.

Le choc eut lieu....et les outils du Dactyle se fracasserent sur l'avant bras droit d'Aldéta. Maintenant que son ennemi n'avait plus aucune protection le Chevalier profita de ce moment pour l'empoigner immédiatement. Il attrapa son adversaire par le cou avec sa main gauche et serra aussi fort qu'il put. Puis le Chevalier piqua un sprint et plaqua le Dactyle contre une paroi de la grotte.

Celui-ci ne pouvait plus respirer, il tentait désespérement de frapper le colosse avec ses bras ou ses pieds mais vu sa position il ne pouvait pas dégager toute sa force. Aldéta continuait son emprise, avec sa main droite il attrapa un bras de son ennemi et commença à le broyer jusqu'a ce qu'un craquement résonne dans la vaste cavité. Le Dactyle poussa un cri qu'on aurait pu entendre dans l'ensemble des galeries souterraines qui formaient le repaire de ces monstres.

Mais le monstre, en ce moment, semblait plus etre Aldéta. Il paraissait tel une bete à s'acharner sur sa proie. Le Dactyle ne pouvait plus rien faire, il avait le visage brulé et le bras gauche en miette mais le colosse continuait son emprise avec une violence et une bestialité rare.


"Je vais te crever charogne!!!! Tu vas payer au centuple ce que toi et les tiens avez fait à Doko!! Je vais t'exterminer!!!

Aldéta était rouge de colère et de rage, il criait sur le Dactyle qui semblait avoir perdu connaissance. Soudain, un craquement se fit entendre; le cou venait de rompre. Le Chevalier tenait dans sa main gauche un pantin sans vie, il le jeta comme un vulgaire caillou.

Le colosse reprit petit à petit son souffle, la haine, l'adrénaline, la rage commençaient à s'estomper. Il fit quelques pas avant de tomber à genou, Aldéta regarda ses mains couvertes du sang du Dactyle. L'incrédulité et la peur se lisaient sur son visage, des larmes commençaient à perler au creux de ses yeux.


"Athéna!? Qu'ai je fais? Je suis devenu un monstre! Une bete sanguinaire. Athéna aide moi!!!"

Le Diplomate venait de prendre conscience de ses actes, la mort du Dactyle était un soulagement mais cette expédition avait révélée à Aldéta une part sombre de sa personnalité et cela l'effrayait.

Le Chevalier restait toujours à genoux, dans l'humidité de cette sombre caverne, prospré et à pleurer sur cette vérité qui venait d'éclater durant ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
Astèrion/Doko
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2964
Age : 40
Localisation : Les Arènes
Date d'inscription : 03/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 11
Legion: Legion Alpha

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mar 7 Nov - 13:27

[HRP] Post en accord avec Alde[/HRP]

Dans cette grotte où Aldeta était à genou après son terrifiant combat, une voix vint raisonner, comme si la détresse du Chevalier avait été perçu outre tombe

*Aldeta………..Aldeta mon vieil ami, ne soit pas si dure avec toi-même, tu es un fidèle et dévoué serviteur de notre Déesse, tu n’es nullement un monstre sanguinaire……..
De forts sentiments conduisent souvent à ce genre de situation, nous ne sommes que des êtres humains mon ami, ni parfait, ni sans faille…….. Ce côté sombre n’est que le reflet de ta tristesse, ne t’inquiète pas outre mesure*


…………puis l’écho de cette voix commença à s’éloigner et se fit plus dure à percevoir…………

*Relève toi brave Chevalier d’Athéna, tu m’as vengé, que ton esprit soit en paix désormais*

……les derniers mots furent infimes et durs à entendre….

*Merci Aldeta, merci et Adieu………..*

Un court instant après, cette voix venue d’ailleurs inonda la plaine du cap l’espace d’une seconde….

*Merci Chevaliers, aujourd’hui je vie en vousssssssssssss…………* et la voix disparut comme un écho entre les montagnes…….

[HRP]Edit: Attention la voix n'est peut être pas réelle, j'entends par là qu'elle ne raisonne pas forcément aux oreilles de tous dans la plaine, et vous n'etes pas obligé de l'entendre, seul ceux dont l'esprit de leur perso à besoin ou éprouve l'envie au fond de lui de l'entendre peuvent y faire allusion (rp parlant) [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Shaka le Saint
Chevalier de Bronze de la Girafe
avatar

Nombre de messages : 1165
Age : 34
Localisation : IG-RP : Tournoi du Lito / IRL : Bordeaux
Date d'inscription : 08/05/2006

fiche
Niveau du chevalier: 7
Legion: Legion delta

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mar 7 Nov - 15:48

Arrow Quête la mort de Doko : L'île de Mykonos

Nous faisions route vers le Cap Tenare. Sur le bateau, il n’y avait aucun bruit. Chacun semblait concentré sur son objectif.
De mon côté, je repensais à notre mission, sauver les 10 habitants capturés. Mais le fait de laisser le corps du chevalier Doko derrière nous me gênait.
En voyant notre destination à l’horizon, je me forçais à oublier ceci pendant les quelques instants de répit qu’ils nous restaient. La mer avait un effet apaisant et il fallait se calmer, garder des forces pour la dernière bataille qui semblait s’annoncer … mais cela n’eut pas vraiment l’effet escompté !

Nous touchions terre. Aussitôt de nombreux chevaliers laissaient déjà leur colère les envahir et partirent immédiatement à la rencontre de nos ennemis, certains entrant dans des cavernes, d’autres allant explorer le terrain au milieu de rochers.


- Chevaliers, faites attention, nous y sommes, restez sur vos gardes. Nous cria Shiryu s’en allant.

* Il part si vite en disant cela ! Ce n’est pas très prudent. Peut-être aurait-il mieux fallu rester tous ensembles et les combattre unis, plutôt que d’aller s’isoler chacun de son côté !

Mais tous les chevaliers semblaient vouloir prendre leurs responsabilités et se dispersaient. Je pris quelques instants à observer cette terre inconnue. On pouvait y voir les ruines d’un vieux temple ainsi que la fumée qui s’échappait de nombreux cratères. Puis à mon tour je descendis du bateau et fit un signe de la tête aux derniers restant.

- Bonne chance à vous !

Les cavernes ne m’inspiraient pas confiance, je préférais un combat à l’air libre. Aussi je m’aventurais sur l’île un peu au hasard.

Je marchais depuis quelques minutes lorsque j’arrivai au milieu d’autres ruines, sûrement annexes au temple. Il restait un semblant de dalles qui rendaient le sol quasiment plat. Autour se trouvaient de nombreuses colonnes à moitié détruites, certaines allongées, d’autre tenant encore debout.
Mais surtout, au milieu de cela se trouvait une forge et je me rappelais les derniers écrits de Doko :


Les Dactyles sont en fait des démons forgerons.

J’étais sur mes gardes. Sans m’en approcher, je fis le tour.
C’est alors que je vis une femme à genoux tenue par des chaînes accrochées à la forge. Elle avait l’air de souffrir, ses vêtements étaient à moitié en lambeaux et de nombreuses coupures et autres contusions la marquaient. Elle n’osait pas me regarder.


* Il s’agit sans doute d’une de ces villageoises enlevées !

Sans réfléchir je me mis alors à courir vers elle. Mais je m’arrêtais net.

* C’est sûrement un piège ! Cela semble trop facile !

Je regardais autour de moi mais je ne voyais rien. Je ne ressentais aucun danger.
Je décidai de m’approcher lentement de cette femme tout en restant sur mer gardes.


- Ne craint rien je suis venu te sauver ! Je suis en apprenti de la déesse Athéna. N’ait pas peur ! Tout cela est fini !

Elle me regarda. Son visage emplie de frayeur sembla un instant retrouver espoir, cette lumière se lisait dans ses yeux.
Je lui posais ma main sur son épaule afin de la réconforter. Mais elle disparut juste avant ! Les chaînes tombèrent laissant entendre ce bruit caractéristique sur la pierre.
J’étais stupéfait.
Tout à coup l’atmosphère devint un peu plus sombre, le temps semblait changer. Je me retournai aussitôt et me mis en position de défense, scrutant les alentours.


- Croyais tu réellement que j’allais te laisser emmener cette misérable humaine ?

La voix venait de derrière une colonne. Un être se montra alors. Il n’avait plus grand chose d’humain si ce n’est qu’il se tenait debout. Il était revêtu d’une large toge sombre qui ne laissait ressortir que sa tête. De longs cheveux verts la recouvraient en partie. Son regard n’ait aucune expression.

- Tu es sûrement un Dactyle ! Où est-elle passée ?

- Ce ne sont pas tes affaires ! Tes amis et toi, de toute façon, allez mourir ici !

* Ils nous attendaient ! Les autres sont en danger, tout comme moi ! Nous n’aurions pas dû nous séparer !

J’avais de nouveau cette impression, comme lors de mon dernier combat. Je pouvais voir l’aura que dégageait mon adversaire. Je pouvais ainsi juger sa puissance … et il était bien plus redoutable que le golem que j’avais affronté ! Ce combat n’allait pas être des plus aisés !
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mar 7 Nov - 18:17

" C'est un peu tard pour vous occuper des habitants, pauvre petit chevaliers, Doko est intervenu sur l'île de Crete et nous n'avons jamais pu les retrouver. On l'a retrouvé lui!!! Et nous retrouverons d'autres proies , cela ne fait aucun doute. "


Le dactyle avait parlé mais la réaction hilare de Liktos le surpris.

"Pauvre folle, regarde autour de toi et ressens un peu ce qui se passe, trois de tes frères et soeurs sont tombés, encore deux et vous ne seraient plus que poussières !!"

Liktos repris :

"Et tu seras la prochaine petit être insignifiant..."

La peur se lisa immédiatement sur le visage du monstre. Les flammes de lave derrière elle perdirent en intensité. Elle était à bout de force. Toute son energie pour se protéger d'une attaque cosmique de Liktos. Mais elle était plus faible qu'une souris maintenant. La barrière magniétique empèchait le chevalier d'utiliser son cosmos, mais il n'en avait pas besoin.

Ses muscles et ses os étaient désormais durs comme de la pierre. Il se précipita à une vitesse folle vers son ennemis, traversant le champ magnétique comme s'il n'existait pas. Sa main transperça la peau de Lola au niveau de la poitrine et lui broya le coeur comme s'il s'agissait de la viande pour chat. Le dactyle recula, les yeux exorbités, injectés de sang , et elle tomba dans le lac de lave, qui repris son bouillonnement habituelle.


* J 'aurais pu te faire souffrir mais ma Déesse n'aurait pas aprécié je pense * pensa Liktos .

Puis il couru vers le vieux temple , porter secours à Gemini no Saga.


Dernière édition par le Mer 8 Nov - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thésée
Chevalier d'Or de la Balance
Chevalier d'Or de la Balance
avatar

Nombre de messages : 1832
Age : 35
Localisation : Pas où tu le cherches...
Date d'inscription : 24/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 14
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mer 8 Nov - 0:58

Le petit groupe venait d’embarquer à nouveau sur un navire qui faisait route vers le cap Ténare. Ils partaient au sauvetage des villageois le cœur lourd après la lecture du récit des derniers jours de Doko.

Les mots que Doko avait posé sur le parchemin avait fait souffrir Thésée, il avait sentit toute la souffrance et la solitude que Doko avait éprouvé à l’approche de sa mort.

* Mais pourquoi l’avons-nous laissé seul pour cette mission ? Tu n’aurais pas du quitter cette terre seul, toi qui a toujours agit par pure bonté ! *

Le petit groupe s’était dispersé aux quatre coins du navire, chacun dans son coin comme pour mieux méditer et penser au défunt Doko. Tout comme le reste du groupe, Thésée devait penser au corps sans vie de Doko resté sur l’île de Mykonos. Thésée, tout en levant la tête et regardant le ciel pensa :

* Après avoir accomplis notre devoir, nous reviendrons te chercher et nous t’offrirons les funérailles qu’un chevalier de ton rang se doit d’avoir …*

Le navire accosta enfin au cap Ténare. Thésée vit Aldeta sauter du navire et s’empresser de se diriger vers le vieux temple abandonné. Le diplomate semblait comme possédé par une haine et une envie de vengeance débordante. Les autres chevaliers s’empressèrent de le suivre, Thésée en fit de même et traversa les terres arides et rocailleuses du Ténare au pas de course.

* Aldeta, ne laisse pas ton désir de vengeance t’écarter du droit chemin, ne prends pas de risques inconsidérés pour assouvir ton envie de vengeance !!! *

Thésée avait le vieux temple en vue, Aldeta était déjà loin devant, Thésée bien qu’y ayant mis tout son cœur n’avait pu le rejoindre. Arrivé devant le temple, Thésée tourna sur lui-même et scruta l’horizon du regard. Il ne voyait plus Aldeta lorsque tout d’un coup un bruit sourd qui venait des entrailles de la terre se fit entendre. Thésée s’approcha alors d’une grotte d’où semblait provenir ce bruit sourd, le bruit se transforma rapidement en un cri aigu d’épouvante qui se rapprochait du chevalier de bronze du Loup.

* Je crois bien que Aldeta vient de débusquer nos ennemis … *

Thésée recula de quelques pas, se mit en position de combat prêt à accueillir comme il se devait l’un des meurtriers de Doko. Un Dactyle surgit de la grotte comme venu des enfers et se dressa face à Thésée et dit :

« Cherches-tu à périr dans d’affreuse souffrance comme ce chevalier qui a essayé de nous tenir tête sur Mykonos ? »

« Le chevalier dont tu parles était un de mes frères d’arme et je vengerais mon ami Doko en te terrassant » répondit Thésée

« arhahahahah, tu me fais bien rire, crois tu pouvoir survivre plus longtemps que ton ami contre moi ? Je vais t’envoyer le rejoindre » répondit le Dactyle

Alors les deux guerriers firent exploser leurs cosmos tout en se défiant du regard.

* Je ne dois pas perdre à l’esprit que mon objectif premier est de découvrir le lieu où sont maintenus captifs les villageois, seulement après je pourrais assouvir mon envie de vengeance * Pensa Thésée

« Dis-moi, qui es tu pour te dresser face à moi, Eubée, l’un des plus puissant Dactyle que le monde ait connu ? Sait tu que tu te dresse face à celui qui deviendra bientôt l’égal des Dieux » Dit Eubée le Dactyle.

« Je me nome Thésée, chevalier de Bronze du Loup, au service de sa majesté Athéna. Et sache que jamais tu ne seras sont égal, tu périras avant. Dis moi, où vous retenez ces pauvres villageois et ta mort sera rapide et sans souffrance. » Dit Thésée très sur de lui.

« Ca ne te serviras à rien de savoir où ils sont puisque tu vas mourir !!! » répondit Eubée en se jetant sur Thésée.

Thésée fit rapidement un écart sur sa gauche et esquiva l’attaque de son adversaire. Le cosmos de Thésée s’amplifia, il était maintenant entouré d’une aura bleue.

« Dis moi où ils sont Eubée, c’est un premier avertissement » dit le chevalier du Loup

En réponse Eubée tenta à nouveau une attaque sur Thésée qu’il esquiva aussi facilement. La colère rendait le chevalier de plus en plus puissant, plus rien ne semblait pouvoir l’arrêter. Thésée répliqua alors :

« Par la griffe du Loup de Sibérie arhhhhh »

Son poing fracassa le tablier d’acier de son adversaire qui se brisa en mille morceaux.

« Ceci était le second avertissement Eubée, dis moi où ils sont !!! »

Thésée sentait la colère monté en lui mais retenait ses coups afin d’effrayer son adversaire et enfin découvrir la prison des villageois.

« Je te tuerai Thésée et j’atteindrais l’immortalité !!! »

Eubée se jeta à nouveau sur Thésée comme par désespoir, il essaya de la frapper à de multiple reprise mais Thésée esquivait tous les coups avec une facilitée déconcertante. Thésée bloqua alors le poing gauche de son ennemi avec la paume de sa main droite, et porta un coup violant au niveau de l’épaule gauche d’Eubée qui fut projeté à terre, l’épaulette gauche de l’armure d’Eubée fut totalement détruite.

« Ceci est mon dernier avertissement !!! »

Prit de panique, Eubée s’attaqua de front à son ennemi. Thésée ne faisait qu’esquiver les attaques du Dactyle, il attendait d’avoir la réponse à sa question avant d’achever son adversaire. Plusieurs cosmos de Dactyle s’était d’hors et déjà éteint, Thésée savais que la justice divine allait être rendu. Soudain, Thésée ressentit le cosmos de Gemini s’amenuiser. Il marqua un temps d’arrêt, son visage se figea.

« Je ne peux plus attendre et courir le risque de voir un chevalier rejoindre Doko, adieu Eubée !!! » dit Thésée.

Il porta alors un dernier coup à son adversaire qui transperça ce qui lui restait d’armure, son poing se figea dans le corps du Dactyle. En refermant sa main Thésée fit exploser le cœur du Dactyle sans aucune pitié. Le corps du Dactyle s’effondra sur le sol sans vie, en quelques secondes celui-ci se transforma en poussière.

Thésée leva alors les yeux au ciel et vit brillé en plein jour une étoile.

* Tu es vengé mon ami. *

Puis Thésée se retourna et reprit la direction du vieux temple pour y rejoindre ses amis. A son arrivé, il vit Liktos à genoux à coté du corps de Gemini. Il se rapprocha des deux chevaliers et dit à Liktos :

« Je vois que tu t’en es pas trop mal sortie mon ami, et comment va Gemini, est ce grave ? »
Revenir en haut Aller en bas
Rayek
Chevalier d'Athéna
Chevalier d'Athéna


Nombre de messages : 1094
Age : 35
Localisation : Ile de la Réunion et il fait super chaud
Date d'inscription : 04/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 6
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mer 8 Nov - 16:04

Rayek resta concentrer durant le voyage du retour sur le continent, le chemin emprunter fut à peu prés le même qu'a l'allée. Les chevaliers débarquèrent dans un silence religieux, le visage de Doko dans l'esprit de ceux qui l'avaient connu et pour les autres, juste le sentiment de devoir venger un homme d'une grande prestance qui laisserait une trace indélébile dans la chevalerie Athénienne.

*Athéna, toi qui fait régner la justice dans nos cœurs, aide-nous à la faire triompher pour la mémoire du diplomate que tu chéris tant... *


Après une petite heure de marche, le groupe qui marchait d'une façon plus ou moins désordonné, arriva prés de l'ancien temple, en ruine, celui ci porter les traces inaltérables du temps, des statues de Dieux inconnus a Rayek était ronger par les vents arides de la steppe Tenarienne.

Le jeune chasseur stoppa sa marche d'un coup percevant des vibrations dans le sol, il se focalisa ensuite sur les cosmos environnant.
Les autres chevaliers s'étaient aussi mis a recherché des traces des fameux dactyles, ces soit disant demi-dieux qui n'avaient trouvé d'autre moyen que de semer la terreur afin d'accéder à l'olympe.
Soudainement chaque chevalier perçut des cosmos malveillants, plus ils approchaient de la grotte qui faisait un vis a vis avec le temple, plus les cosmos augmenter...

Aldeta fut le premier a réagir il s'engouffra rapidement dans la grotte, même Rayek qui pourtant avait favorisé son entraînement a la rapidité depuis qu'il était enfant n'aurait pu rattraper le diplomate tellement la colère lui prodiguer des forces surhumaines...
Le jeune chasseur eu à peine le temps d'entendre au loin Shiryu demandant de faire attention que Eros parti en courant, Rayek détala silencieusement dans les pas de son compagnon...


*Si il t'arrivait malheur mon frère je ne pourrais donner de raison a mes actes tellement ils seraient ignobles, je préfère être dans ton sillage afin de savoir comment tu iras lors de ton combat... *


Les chevaliers pénétrèrent dans un dédale de cavernes rocheuses
malgré sa volonté de ne pas perdre son frère d'armes, Rayek du abandonner son idée lorsqu'il sentit dans son dos un cosmos sombre comme la nuit apparaître comme le fait l'esprit malicieux...


"Qui va là?"


[HRP]desoles demain la suite ^^[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mer 8 Nov - 21:56

« Je vois que tu t’en es pas trop mal sortie mon ami, et comment va Gemini, est ce grave ? »

Liktos vit ariver Thésée, il avait encore remporter son combat. Il était vraiment un combattant exceptionnel.

Liktos répondit :


"Merci ça s'est mieux passé que la dernière fois mon ami. Je vois que tu as réussi à vaincre aussi ton ennemis, cela ne me surprends pas !"

Puis Liktos repris :

"Puis une fois cette histoire terminée j'irai aux thermes me purifier et j'aurai des choses à demander aux oracles... mais aprés je te défierai en combat singulier... chevalier !!" dit il en souriant à Thésée.

Mais le sourire passa car l'état de Gemini no Saga paraissait inquiétant. Il y avait de nombreuses traces de griffures énormes sur tout le corps et ses cheveux étaient devenus noirs , ainsi que ses pupilles.

"Qu'est ce que tu en penses ?" demanda Liktos à Thésée.

Puis Liktos secoua légèrement Gemini en lui disant :

"Gemini réveille toi !! Reviens vers nous chevalier d' Athéna !!"
Revenir en haut Aller en bas
Thésée
Chevalier d'Or de la Balance
Chevalier d'Or de la Balance
avatar

Nombre de messages : 1832
Age : 35
Localisation : Pas où tu le cherches...
Date d'inscription : 24/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 14
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Mer 8 Nov - 22:41

Thésée, à peine arrivé près de Liktos et Gemini, vit d'un coup d’œil que l'état de Gemini était critique.

Liktos répondit à l'interpellation de Thésée, il lui confirma avec une certaine satisfaction le bon déroulement de son combat et avoua le peu de surprise qu'il avait à voir revenir Thésée victorieux. Puis Liktos reprit :

"Puis une fois cette histoire terminée j'irai aux thermes me purifier et j'aurai des choses à demander aux oracles... mais après je te défierai en combat singulier... chevalier !!"

Ce petit défi entre ami redonna le sourire à Thésée, un sourire que Thésée n'avait plus esquissé depuis l'annonce de la mort de Doko, comme si la mort des meurtriers de Doko lui avait permit de faire son deuil. Thésée répondit alors :

"Avec plaisir mon ami, et cette fois ci c'est moi qui t'attendrai aux arènes ..."

Le petit moment de détente fut vite passé, l'état de Gemini ne disait rien de bon à Liktos.

"Qu'est ce que tu en penses ?" demanda Liktos à Thésée.

Thésée s'approcha alors et vit les multiples plait du chevalier. Le chevalier avait l'air changé, ses pupilles et ses cheveux s'étaient teint en noir ...

"Occupes toi de lui, je vais chercher de l'eau, près du petit cours d'eau, pour nettoyer ses plaies." Dit Thésée.

Thésée s'empressa d'aller chercher de l'eau. Arrivé près du petit cours d'eau, il se rendit compte qu'il n'avait pas de récipient. Il regarda autour de lui, mais rien ne semblait pouvoir faire office de récipient. Il retira alors en partie son armure et profita de la forme incurvée de son plastron pour ramener de l'eau. Il reprit alors la direction des deux chevaliers et leur apporta de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini no Saga
Chevalier de Bronze de Pégase
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 34
Localisation : dans une autre dimension
Date d'inscription : 12/11/2005

fiche
Niveau du chevalier: 8
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Jeu 9 Nov - 19:19

Saga était toujours allongé sur le sol. Son apparence avait changé. Ses cheveux d’un bleu si étrange s’étaient obscurcis pour ne garder que des reflets bleutés. Autour de lui, Liktos et Thésée s’affairait pour essayer de le ranimer. Mais l’esprit de Saga était ailleurs.

Saga se trouvait dans un autre lieu. Il était dans une plaine désertique ou quelques plateaux rocheux venaient briser la monotonie du paysage. Le ciel avait une couleur sombre. En face de lui, une personne se tenait. Il ressemblait à Saga. Il ne comprenait pas qui cela pouvait être. Cette personne rompit le silence :


« A ce que je vois, tu t’es trouvé une cause à défendre… »

Cette voix était familière et paraissait ressurgir du passé. Saga en avait le cœur serré.

« Ainsi donc mon frère, voilà ce que tu es devenu… »

Saga avait la tête qui bourdonnait. Il n’arrivait pas à comprendre ce qui pouvait se passer. Soudain, sans avoir le temps d’avoir une quelconque réaction, il se sentit comme aspiré.

Il ouvrit les yeux. Il se retrouva au Cap Tenare. Une intense sensation de douleur se répandait dans tout son corps. La première personne qu’il put voir fut Liktos. Il paraissait inquiet.


*Je me demande bien que pouvait signifier ce que je viens de voir*

Il reprit peu à peu contact avec la réalité. Il se rappela son combat contre le Dactyle, sa blessure et le bras arraché. Tout était redevenu claire ou presque. Il n’arrivait pas à se lever et il se sentait repartir dans l’inconscience.

C’est alors qu’à demi conscient, il sentit que quelqu’un le portait


Dernière édition par le Ven 10 Nov - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
liktos
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 3801
Age : 44
Localisation : sanctuaire
Date d'inscription : 22/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 15
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Ven 10 Nov - 11:26

Liktos et Thésée essayèrent de soigner Gemini no Saga. Ils sentirent la cosmo energie du dernier dactyle faiblir trés vite. Ils portèrent le chevalier jusqu'au lieu du combat. Tout le monde était arrivé aussi au même endroit.


La confrontation tournait à l'avantage des Chevaliers d'Athéna. Il ne restait désormais plus qu'un Dactyle en vie, celui-ci était maintenant encerclé et aucune issue ne s'offrait à lui. Eros Pisces s' avança vers lui, le poing ferme et le regard déterminé.

"Tu es fait, tu ne pourra plus t'en sortir. Grâce aux précieuses informations de Doko et de son carnet nous avons pu mettre un terme à votre machination. Vos Golems ne sont plus qu'une histoire ancienne, jamais plus vous ne toucherez à de pauvres innocents. Mais avant cela, avant que l'on t'achève, dis nous ce qui s'est passé pour Doko. Nous voulons savoir ce que vous avez fait de lui et si il est réellement mort."

Il est vrai que la situation était désespérée pour le dernier Dactyle. Autant faire face à un Chevalier pouvait être réalisable mais là, affronter tout un groupe ne lui laissait guère d'illusions d'autant plus qu'ils étaient déterminés à obtenir des informations quand à leur ami.

"D'accord, je vais vous dire la vérité, en espérant que votre bonté sera plus grande en échange de ces informations. Car, il est certains que notre projet est désormais complètement anéanti et ceci non pas à cause de vous. Si nous avons échoué c'est avant tout à cause de l'autre Chevalier, celui que vous appelez Doko. Il nous a fait perdre un temps considérable en s'introduisant ici et en libérant ceux qui devaient faire office de sacrifices aux Dieux. Capturer à nouveau les évadés et régler son compte à ce Chevalier nous a fait perdre un temps précieux.
En effet notre souhait le plus cher est de monter dans la patrie des Dieux : L’Olympe !! Nous avions besoin de leur montrer de quoi nous étions capable. Les golems sont notre plus grande réussite je dois l’avouer. Aussi nous devions sacrifier des humains pour montrer notre loyauté. Notre cachette était presque introuvable dans les gorges de l’île de Crête. Les sacrifices étaient prévus pour bientôt. Il a fallu que votre idiot de compagnon nous surprenne et délivre les prisonniers. Mais nous l’avons traquer à travers toute la Crête puis sur l’île de Mykonos.
Il voulait rentrer au sanctuaire sûrement ha ha ha !!
Quel homme prévisible malgré sa force !!! Il ne pouvait pas nous semer nous sommes infatigables car les Golems nous servaient de coursiers et nous l’avons dépasser et pris à revers alors qu’il pensait avoir quelques instants de repos.
Certes il s'est battu avec courage, Doko nous aura donné du fil à retordre mais sa mort nous a fait grandement plaisir. Voir les Golems s'acharner sur lui a été un moment particulièrement jubilatoire. Nous sommes partie ensuite vers le Cap Tenare pour essayer de nous établir discrètement afin de préparer un nouveau projet de sacrifices humain. Je me demande d’ailleurs comment vous nous avez retrouvé ? ! "


La détermination d'en finir rapidement et surtout de venger Doko était palpable sur le visage des Chevaliers. Le Dactyle savait que quoi qu'il fasse il ne pourrait pas s'en sortir.

"Bien que pleine de bonté, je comprends qu'Athéna ne veuille pas m'épargner. Apres tout, nous sommes en conflit et les ennemis déchus sont souvent destinés à rejoindre le sombre territoire d'Hadès. Mais peu importe; je suis le dernier de ma race et nos grands projets ont été réduits à néant. Je pensais pouvoir m'en sortir en vous révélant la vérité mais au final j'ai compris que je ne pourrais pas continuer à vivre avec le remord et le souvenir des échecs de ma race. Alors finissons en rapidement."

Eros Pisces tua le dactyle de ses propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Crow
Chevalier de Bronze du Loup
Chevalier de Bronze du Loup
avatar

Nombre de messages : 1073
Age : 35
Localisation : Isère
Date d'inscription : 28/08/2005

fiche
Niveau du chevalier: 5
Legion: Legion Epsilon

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Ven 10 Nov - 13:11

Lorsque le groupe arriva au cap, Crow se remémora des combats passés en ce lieu, et notament la dernière quête, à laquelle avait participé les différents clans. Puis ils arrivèrent à proximité d'un vieux temple abandonné. A peine avaient-ils le temps d'arriver, qu'Aldeta était déjà parti à l'assaut d'une caverne.

*Oh que je te comprends mon ami, il me tarde également d'en découdre avec ces mostres."

Alors que plusieurs Chevaliers suivirent Aldeta, Shiryu s'adressa à ses compagnons d'arme:

"- Chevaliers, faites attention, nous y sommes, restez sur vos gardes."

Puis, alors qu'il approchait d'un imposant rocher, il fut attaqué par l'un des Dactyles, ils les avaient repéré. Crow eut alors tout juste le temps de ressentir le cosmos de son adversaire derrière lui et d'esquiver l'attaque de ce dernier. Il se retourna alors et vit ce qu'était un Dactyle : un horrible monstre. Sous des traits hybrides et fins, avec de longs yeux très fins, se cahaient la noirceur et la cruauté de ces choses.

"-Si vous avez attaqué Doko de la sorte, et en plus à plusieurs, je comprends mieux comment vous avez réussi à le battre. Mais cette fois s'en est terminé de vous, nous allons vous écraser bande de vermines. Tu vas me payer la mort de mon ami, et je ne vais pas me contenter de te tuer, non tu vas souffrir pour ce que tu lui as fait subir."

"-Arrêtes de pleurnicher Chevalier, ton ami est mort c'est le destin. Et quelque chose me dit que ton destin va te permettre de le rejoindre."répondit le Dactyle dans un large sourire faisant apparaître d'effrayants crocs.

Crow fit alors exploser son cosmos, jamais il n'évait été si déterminé. On pouvait ressentir de la rage, de la colère, de la tristesse dans son cosmos, mais surtout une détermination incroyable. Son adversaire le suivit mais prit vite du retard. Puis, alors que la puissance du Chevalier commençait à véritablement dominer celle de son adversaire, il fut une nouvelle fois déstabilisé par cette haine qui sommeillait en lui. Et le monstre qui lui faisait face semblait l'avoir perçu.


"-Alors Chevalier, je vois que plutôt que d'être empli de bonté et de compassion, ton coeur contient plutôt de la haine. Et ça se dit Chevalier et se permet de faire des leçons de morale aux autres. Tu ne vaut pas mieux que moi, je peux lire en toi comme dans un livre ouvert et je vois que tu as commis d'odieux crimes par le passé. Allons bon, tu ferais peut-être mieux de nous rejoindre."

*Non ce n'est pas possible, cela ne va pas recommencer... .*

Il était à deux doigts de perdre le contrôle, comme lors du dernier combat face au golem. Mais cette fois il ne était hors de question. Et, alors que le doute s'emparait de lui, il ressentit deux cosmos familiers et pleins de bonté l'envahir. Il n'y avait aucun doute, c'étaient ceux d'Athéna et de Doko, ils étaient présents à ses côtés pour le soutenir, ils le considéraient comme l'un des leurs, tout comme ses compagnons ici présents. Puis, tout à coup, le cosmos de Crow explosa, plus puissant et brillant que jamais.

"-Tu te trompes Dactyle, j'ai en effet commis beaucoup de crime mais je suis un Chevalier d'Athéna dorénavant, tout ce que j'ai pu faire de mal par le passé je le regrette et je passerai ma vie à défendre la paix et la justice pour expier mes pêchés. Athéna et mes amis m'ont recueillis et m'ont donné une deuxième chance, une nouvelle vie pour faire le bien. Et Doko fait partie de ces personnes qui m'ont sauvé, et toi son assassin, il est hors de question que tu foule ne serait-ce qu'une minute de plus le sol de cette terre !!!!! Une dernière fois, je vais laisser toute la haine et la colère qui est en moi s'exprimer, mais elles ne serviront qu'à une seule chose, t'exterminer espèce de charognard !!!!!!

Crow se jeta alors sur son adversaire et lui décocha un terrible coup de poing dans le plexus. Le Dactyle se plia en deux, il n'avait rien pu anticiper. Puis, le temps de reprendre de bons appuis, il lui décocha un coup de pied dans les côtes qui le propulsèrent trois mètres plus loin. Crow avait senti les côtes de son adversaire se briser sous la puissance de son coup. Le Dactyle se releva en titubant et crow se rua vers lui une nouvelle fois, il était redevenu un animal, à la différence qu'il était conscient de ce qu'il faisait. Mais, dans la précipitation, il en oublia sa garde et le monstre lui envoya une vague d'énergie en plein dans le sternum.

*Heureusement que j'avais mon armure de gardien, elle est vraiment plus solide que mon armure de cuir, son attaque n'a quasiment eut aucun effet.*

Puis son adversaire se rua sur lui à son tour et Crow esquiva de justesse son attaque, puis contre attaqua en un terrible uppercut à la machoire qui vit le monstre propulser en arrière. Ce dernier était en très mauvais état, il ne lui enr estait plus pour très longtemps, mais pourtant il souriait.

"-Tu es très fort Chevalier, mais je vais te montrer mon véritable pouvoir, voyons si tu peux esquiver cette attaque."

Une extraordinaire vague d'énergie fut projeté sur le Chevalier qui prit le coup de plein fouet. En plus de l'attaque en elle-même, l'onde de choc qui traversa son corps fut terrible et il s'écroula. Puis, après quelques secondes pour reprendre ses esprits, Crow se releva en souriant, un sourire froid, presque cruel.

"S'en est fini de toi, tu n'as plus aucune force et ton attaque, aussi puissante soit elle, n'aura pas eu raison de moi. Maintenant savoure bien les dernières secondes qu'il te reste à vivre, car ensuite tu vivras en enfer pour l'éternité où tu endureras les pires souffrances. Pour les villageois, pour mes amis, pour Athéna, et surtout pour Doko, JeE VAIS T'EXTERMINNNNEEEEEERRRRRRRR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Crow se jeta sur son adversaire et lui transperça le coeur et le corps de son poing. Une fois son bras retiré du corps sans vie de son ennemi, Crow jeta ce dernier à ses pieds et lui écrasa la tête de toutes ses forces. S'en était fini, il s'asseya sur le sol quelques minutes, toute sa haine et sa colère avaient disparues, des larmes coulaient le long de ses joues. Puis alors qu'il se relevait afin de rejoindre ses amis, il entendit une voix qu'il reconnaitraît entre mille:

*Merci Chevaliers, aujourd’hui je vie en vousssssssssssss…………*

Il ne savait pas si cette voix avaient été entendue par tous, si elle avait réellement retentie ou si ce n'était que dans son esprit, quoi qu'il en soit, Crow ne put retenir ses sanglots, ceux-là même qu'il avait gardé en lui depuis l'annonce de la mort de son ami, il pouvait enfin pleurer sa mort.

*Doko, mon ami, te voilà vengé, je te renouvelle mon serment, je te promets de protéger Athéna au péril de ma vie et de ne vivre que pour défendre la paix et la justice en ce monde. Repose en paix Chevalier... .
Revenir en haut Aller en bas
Eros Pis
Invité



MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Ven 10 Nov - 13:52

Eros ne pensait qu'à une seule chose, battre le dactyle. Mais l'individu qui était arrivé entre temps le déconcentrait. Il ne devait pas perdre fasse à l'un des assassins de son amis Doko.
Le chevalier du lionnet continua à augmenter de manière inconsciente son cosmos pour surpasser Pyrrha, le dactyle. Il tenta alors de lui lancer une vague déferlante, mais celle ci n'eu que très peu d'efficacité, elle ébrécha la tenue de cuir que portait la dactyle. Sa protection semblait bien plus efficace que les protections de cuirs des chevaliers d'Athéna.

Tous en continuant d'élever son cosmos au maximum qu'il le pouvait, Eros tenta deux vagues déferlante, mais que Pyrrha esquiva avec facilité. Eros semblait perdre espoir quand à sa victoire sur le dactyle.


* C'est pas possible, elle esquive toutes mes attaques. Elle est si agile, j'ai du mal à la suivre.*

- Et bien, que ce passe t il chevalier, on dirait que tu le fais exprès de me rater, haha haha !! dit elle en riant.

Elle profita de ce moment pour, elle aussi, attaquer le chevalier. A son tour, il esquiva l'attaque.


- Ne ris pas si vite, je pas dis mon dernier mot.

C'est alors qu'il couru vers elle, attrapant une tige de fer au passage, et frappa la dactyle plusieurs fois de suite avec acharnement. Etonnamment, Pyrrha n'eu que sa tenu de cuir d'arraché, son corps n'avait subit aucun dommage. Enervé, le chevalier frappa une nouvelle fois mais sans succès car Pyrrha se dégagea en explosant son cosmos. Elle profita de l'instant pour tenter de frapper violemment Eros, mais du fait qu'ils étaient tous deux en déséquilibre dû au dégagement du dactyle, cela joua en faveur du chevalier de bronze.

Eros reprit très vite son équilibre et se rua sur le dactyle en lui assenant de nombreux coups d'une rare violence. La dactyle fut projeté contre une forge en flamme, ce qui la blessa d'avantage et détruisit sa tenue une bonne fois pour toute.

Eros sauta une fois de plus sur son ennemie et la frappa encore et encore.

C'est alors que l'individu, pour une raison qui lui ait propre, s'en prit au chevalier du lionnet. Il leva les bras à l'horizontal, les mains ouvertes et les paumes en direction du chevalier. Ses mains se mirent à s’illuminer, se qui eu pour effet de paralyser Eros. En fermant ses mains, il réussit à retirer l’armure du lionnet à son porteur qui sentit une douleur au même instant.


- Mais, que se passe t il, je … je suis … paralysé. Je ne peux plus … bouger.
* Mais qui est celui des deux qui possède autant de puissance pour me neutraliser ainsi. Ce ne peut être ce Pyrrha, il est tout comme moi à bout de force. Serait-ce … non c’est impossible personne ne peut avoir de tels pouvoirs* pensa t il.

- Oh non, ahahah, d’où vient cette … douleur, ahahah et … et mon … mon armure me quitte. Je ne comprends pas se qui m’arrive.


Durant se moment de douleur, le dactyle en profita pour frapper le chevalier. La puissance du coup fut si forte, qu’Eros fut délivré de l’emprise de l’inconnu. Mais il recommença à s’en prendre au chevalier, qui d’un coté était ralenti dans ses coups par l’inconnu et de l’autre, tenter de combattre le dactyle. Malgré tous cela, il réussi à toucher Pyrrha, mais pas suffisamment pour le vaincre.

A son tour, le dactyle passa à l’attaque, elle mit ses dernières forces pour battre le chevalier, mais se fut insuffisant pour le terrasser, mais pas pour le blesser gravement à l’abdomen. Dans une nouvelle tentative mutuelle, les deux combattant s’attaquèrent, mais aucun des deux ne toucha sa cible.

Soudain, Eros se sentit plus libre dans ses mouvements, il regarda autour de lui et s’aperçu que l’assassin de ses parents n’était plus là. Etonné de ne pas l’avoir vu disparaître, Eros se concentra de nouveau sur le dactyle, et il le frappa de plusieurs coups de poings et de pieds en plein visage.
Alors qu’il s’apprêtait à lui donner le coup de grâce, ces compagnons arrivèrent, c'est surement cela qui a du faire fuir l'individu. Tous les autres chevaliers et apprentis entourèrent les deux combattant.

La confrontation tournait à l'avantage des Chevaliers d'Athéna. Il ne restait désormais plus qu'un Dactyle en vie, celui-ci était maintenant encerclé et aucune issue ne s'offrait à lui. Eros Pisces s’avança vers lui, le poing ferme et le regard déterminé.

"Tu es fait, tu ne pourra plus t'en sortir. Grâce aux précieuses informations de Doko et de son carnet nous avons pu mettre un terme à votre machination. Vos Golems ne sont plus qu'une histoire ancienne, jamais plus vous ne toucherez à de pauvres innocents. Mais avant cela, avant que l'on t'achève, dis nous ce qui s'est passé pour Doko. Nous voulons savoir ce que vous avez fait de lui et si il est réellement mort."

Il est vrai que la situation était désespérée pour le dernier Dactyle. Autant faire face à un Chevalier pouvait être réalisable mais là, affronter tout un groupe ne lui laissait guère d'illusions d'autant plus qu'ils étaient déterminés à obtenir des informations quand à leur ami.

"D'accord, je vais vous dire la vérité, en espérant que votre bonté sera plus grande en échange de ces informations. Car, il est certain que notre projet est désormais complètement anéanti et ceci non pas à cause de vous. Si nous avons échoué c'est avant tout à cause de l'autre Chevalier, celui que vous appelez Doko. Il nous a fait perdre un temps considérable en s'introduisant ici et en libérant ceux qui devaient faire office de sacrifices aux Dieux. Capturer à nouveau les évadés et régler son compte à ce Chevalier nous a fait perdre un temps précieux.
En effet notre souhait le plus cher est de monter dans la patrie des Dieux : L’Olympe !! Nous avions besoin de leur montrer de quoi nous étions capable. Les golems sont notre plus grande réussite je dois l’avouer. Aussi nous devions sacrifier des humains pour montrer notre loyauté. Notre cachette était presque introuvable dans les gorges de l’île de Crête. Les sacrifices étaient prévus pour bientôt. Il a fallu que votre idiot de compagnon nous surprenne et délivre les prisonniers. Mais nous l’avons traqué à travers toute la Crête puis sur l’île de Mykonos.
Il voulait rentrer au sanctuaire sûrement ha ha ha !!
Quel homme prévisible malgré sa force !!! Il ne pouvait pas nous semer nous sommes infatigables car les Golems nous servaient de coursiers et nous l’avons dépasser et pris à revers alors qu’il pensait avoir quelques instants de repos.
Certes il s'est battu avec courage, Doko nous aura donné du fil à retordre mais sa mort nous a fait grandement plaisir. Voir les Golems s'acharner sur lui a été un moment particulièrement jubilatoire. Nous sommes partie ensuite vers le Cap Ténare pour essayer de nous établir discrètement afin de préparer un nouveau projet de sacrifices humain. Je me demande d’ailleurs comment vous nous avez retrouvé ? ! "


La détermination d'en finir rapidement et surtout de venger Doko était palpable sur le visage des Chevaliers. Le Dactyle savait que quoi qu'il fasse il ne pourrait pas s'en sortir.

"Bien que pleine de bonté, je comprends qu'Athéna ne veuille pas m'épargner. Apres tout, nous sommes en conflit et les ennemis déchus sont souvent destinés à rejoindre le sombre territoire d'Hadès. Mais peu importe; je suis le dernier de ma race et nos grands projets ont été réduits à néant. Je pensais pouvoir m'en sortir en vous révélant la vérité mais au final j'ai compris que je ne pourrais pas continuer à vivre avec le remord et le souvenir des échecs de ma race. Alors finissons en rapidement."

Eros Pisces tua le dactyle de ses propres mains.


[hrp] je viens de poster une partie, l'autre partie arrive demain dans la journée, Rayek, il va falloir que tu suive ^^ [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Aldeta
Chevalier de Bronze du Bouclier
Chevalier de Bronze du Bouclier
avatar

Nombre de messages : 2166
Date d'inscription : 06/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 6
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Ven 10 Nov - 14:38

Aldéta restait prostré mais cela ne dura pas. L'esprit embrouillé par ce qu'il venait de faire, une voix se fit entendre et le colosse sentit une présence amicale et chaleureuse près de lui. Le Diplomate ne savait pas si elle venait de la caverne ou bien si elle raisonnait dans son esprit mais c'était là une sensation étrange. Comme si Doko était là mais qu'il ne pouvait pas le voir.


*Aldeta………..Aldeta mon vieil ami, ne soit pas si dure avec toi-même, tu es un fidèle et dévoué serviteur de notre Déesse, tu n’es nullement un monstre sanguinaire……..
De forts sentiments conduisent souvent à ce genre de situation, nous ne sommes que des êtres humains mon ami, ni parfait, ni sans faille…….. Ce côté sombre n’est que le reflet de ta tristesse, ne t’inquiète pas outre mesure*



Le colosse avait tout de suite reconnu la voix de son prédecesseur et ami. Il s'était tout de suite relevé et, le regard perdu et plein de larmes, commençait à regarder partout autour de lui pour apercevoir Doko.


Relève toi brave Chevalier d’Athéna, tu m’as vengé, que ton esprit soit en paix désormais*



Les mots se faisaient de moins en moins fort, comme si Doko s'éloignait petit à petit d'Aldéta. Le Diplomate commençait à errer à droite à gauche, d'abord en marchant puis en courant, comme pour rattraper cet écho de plus en plus faible.


"Doko!! Doko!! Ou es tu?! Ne pars pas! Athéna a besoin de toi!........J'ai besoin de toi."

*Merci Aldeta, merci et Adieu………..*



*Merci Chevaliers, aujourd’hui je vie en vousssssssssssss…………*


Puis plus un mot, Aldéta avait cessé de courir; ses yeux pleuraient abondamment. Ce n'était plus des larmes de rage, mais tout simplement de la tristesse.

Tristesse d'avoir entendu cette voix d'outre-tombe mais surtout tristesse d'avoir perdu un être proche. D'abord, Aldéta ne c'était pas rendu compte de l'importance de Doko. Eux qui étaient si différent à la base, le colosse n'aprouvait pas toujours les manières de son predecesseur, notamment lors de la venue du Spectre Alucard. Mais pourtant, au fond de lui, Aldéta admirait cette bonté naturelle, ce sens de la justice quasi aveugle. Tout ce que n'avait pas Aldéta mais qui faisait pourtant de Doko le plus illustre des défenseurs d'Athéna.

Cette expédition et la mort de Doko avaient beaucoup fait réfléchir Aldéta. Quel avait été le but des Oracles en le nommant successeur de Doko en tant que Diplomate? Etait ce voulu pour rendre le colosse meilleur, pour qu'il s'impregne des enseignements du regretté Doko?

Beaucoup de choses, de pensées se bousculaient dans l'esprit d'Aldéta. Il regardait fixement la voute de la grotte, comme pour percevoir une dernière fois l'aura et la présence de Doko. Malgré tout, ces paroles de son ami l'avaient apaisé. Le Diplomate avait repris son calme meme si il resterait à jamais marqué par cette expérience.


"Doko....Je sais que notre rencontre aura été brève et je ne peux que le regretter. Mais je me servirais de ton exemple, de tes sages paroles qui raisonneront à jamais dans mon esprit pour devenir un Chevalier et un homme meilleur. Merci mon ami......et adieu."


Le monde était fait de ces rares amitiés, brèves mais intenses. D'une admiration de quelqu'un pour une autre personne. Aldéta était heureux d'avoir vécu ces moments à jamais révolus. Il savait que jamais il ne pourrait être comme Doko mais Aldéta ne pouvait que s'améliorer. En quelques semaines, il avait l'impression d'avoir plus appris que durant toute une vie. C'était là une chose qui se produit lorsque l'on croise des gens de valeur comme Doko.

Aldéta quittait la grotte, l'esprit rempli de pensées et de reflexions mais apaisé. Il avait vengé son ami et il savait que Doko vivrait à jamais à travers lui et l'ensemble de la Chevalerie. C'était à eux maintenant de ne pas trahir l'héritage et les enseignements de leur valeureux ami, mort au combat en défendant ses idées et en protégeant les plus faibles jusqu'au bout.

Alors qu'il remontait à la surface, le Diplomate senti non loin de lui la présence massive de ses amis; ils étaient tous réunis dans une caverne non loin de là. Se fiant à son instinct, Aldéta emprunta une des nombreuses galeries et arriva près des autres Chevaliers.

Eros se tenait face au dernier Dactyle et s'appretait à lui donner le coup de grace.
Revenir en haut Aller en bas
Eros Pis
Invité



MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Sam 11 Nov - 16:53

Les chevaliers se regardèrent tous, la victoire était la mais ils réalisaient tous que Doko était bel et bien mort, tué par les dactyles. Shiryu s’exclama pour quitter les lieux et de se rendre sur celui où se trouvait le corps de leur défunt ami.

- Bon allons y, retournons sur l’île de Mykonos.

Ils commencèrent à qui le repaire, Eros lui n’en avait pas fini. Il devait savoir qui et pourquoi, cet homme était venu jusqu’ici. Rayek passa devant le lionnet pour partir, mais Eros lui attrapa le bras, son regard disait à son ami de rester encore un peu avec lui seuls quelques instants. Le groupe continua sans se rendre compte que les deux chevaliers ne les suivaient pas.
Eros dit alors à Rayek.


- Tu es mon ami, tu le sais. Nous avons combattu les marinas ensemble jusqu’au bout, sans faillir à notre tache de chevalier. Nous nous sommes soutenu.

Eros regarda son ami dans les yeux et reprit en lui demandant de prendre l'armure du lionnet avec lui, car il se doutait de l'issu de cet affrontement et qu'il ne souhaitait pas que l'armure sacrée tombe entre de mauvaise mains.

- Pars et emmène l’armure du lionnet avec toi et mets la à l’abris.

- Quoi ? répondit Rayek avec étonnement. Je ne te laisserais pas seul. Qui a-t-il Eros ? Que ce passe t il ?

- Je ne peux rien te dire pour le moment. Pars mettre l’armure en sûreté, fais moi confiance.

- Non, je ne te laisserais pas seul, viens et partons d’ici. Il n’y a plus personne ici.

C‘est alors qu’arriva le mystérieux personnage. Ni Eros ni Rayek, ne l’avaient sentit revenir.

- Tu le vois bien, il reste encore lui. Et c’est un combat que j’attends depuis trop longtemps. Dit Eros à son ami. Tu vois Rayek, c’est cet homme qui a tué mes parents, et je vais le combattre aujourd’hui.

Le chevalier du lionnet s’avança alors face à son nouvel ennemi et le combat commença. Rayek s’apprêta pour intervenir et aider son ami, mais l’individu s’aperçu de cela et attaqua Rayek. Sans que ce dernier ne comprenne ce qui allait lui arriver, il se retrouva au sol et complètement sonné par la puissance des coup.
Eros, fou de colère, se rua sur son adversaire, mais il déchanta très vite quand celui-ci augmenta son cosmos. Son intensité était telle, quelle paralysa une nouvelle fois le chevalier d’Athéna. Une fois immobile, le chevalier fut surpris d’entendre l’individu parler le même langage que lui.


- Content de te revoir Ohko. Nous te cherchons depuis très longtemps. Tu as eu de la chance lorsque les villageois étaient intervenus.

- Quoi, tu parle notre langue ? dit il d’un air surprit. Et pourquoi m’appel tu Ohko, je m’appel Eros Picses. Et toi qui es tu ?

- Hahaha, je suis Ishtard, garde impérial d’Atlantis, tous comme toi tu y es destiné. Sache que tu es l’un des notre et ma mission est de te ramener parmi nous, de gré ou de force. Alors le mieux que tu es à faire, c’est de me suivre sans résistance et tout se passera bien.

- Non jamais je ne te suivrai, tu as assassiné mes parents, la seule chose qui me reste à faire ici, c’est de te tuer.

- Pauvre fou, tu crois que tu possèdes la même puissance que moi. Et quand bien même, vu le combat que tu viens mener, tu ne pourrais même pas maîtriser ton cosmos. Tu ne me laisses donc pas le choix. Je vais donc utiliser la force pour te ramener Ohko. Tu es déjà paralysé par mon pouvoir, il ne me reste plus qu’à te porter un coup suffisamment puissant pour te rendre inconscient.

Ishtard s’approcha pas à pas d’Eros qui ne bougeait plus. Ils étaient face à face et Ishtard approcha la paume de sa main vers le torse du chevalier. Il en jailli une multitude de boule d’énergie qui frappèrent Eros. Le chevalier tomba à genoux.

* Que m’arrive t il, je ne sens plus mon corps ni la douleur, ni … plus rien … d’autre. Je … je suis vaincu… sans avoir pu réagir. Pour…quoi…*

Le chevalier du lionnet tomba au sol et fini par s’évanouir.

Rayek commença à ouvrir les yeux et à reprendre quelque peu ses esprits. Il vit Ishtard mettre Eros sur ses épaules et à partir. Quand le chevalier pu se relever il était déjà trop tard, ils avaient disparu. Il ne restait plus que Rayek, l’armure du lionnet qui était au sol et un parchemin qui se trouvait parmi l’armure.
Revenir en haut Aller en bas
Rayek
Chevalier d'Athéna
Chevalier d'Athéna


Nombre de messages : 1094
Age : 35
Localisation : Ile de la Réunion et il fait super chaud
Date d'inscription : 04/10/2005

fiche
Niveau du chevalier: 6
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Sam 11 Nov - 21:16

"Je ne pensais pas que tu aurais trouvé si facilement ma trace jeune guerrier..."

"Chevalier... ,repris Rayek d'un ton sec...""A qui ai je l'honneur de devoir faire payer ses crimes?"

"Mon nom est Iasos mais je crois que tu n'as pas besoin de connaître cela puisque dans le royaume d'Hadès il ne te sera pas utile"

"Tu présumes de tes forces Dactyles... Une dernière chose avant de te réduire au silence... veux tu mourir en portant ce nom souillé de mille injures à la vie, ou te repens tu et préfère mourir anonymement laissant derrière toi toutes ces horreurs? "

"Jeune insolant, tout comme tes compagnons d'armes, vois la puissance de mon peuple et implore mon pardon..."

le Dactyle se lança sauvagement sur Rayek tentant de lui porter un coup de poing au visage. Rayek voyant l'attaque venir, enflamma son cosmos avec une rage immense, son esprit marqué par le visage de Doko
il pivota sur le coté, saisi le poing du Dactyle et le serra violemment a tel point que ce dernier fit une grimace qui ne collait pas avec son langage... Rayek tourna lentement la tête vers son adversaire et lui dit lentement tout en serrant les dents



"Doko n'aurait jamais imploré pour le pardon d'un pleutre..."
Puis il voulut reprendre plus calmement mais Rayek sentait une force sacrée passait du sol dans ses pieds et repris sous les mêmes airs coléreux qu'auparavant...


"Iasos... Vois la colère que tu a déchaîner avec tes frères" Rayek tourna son poing fermer sur celui de son adversaire et mis celui ci a genou ...car la Terre me parle et me dit que dans votre quête d'immortalité ,vous avez sacrifiez des humains mais aussi la force de la terre nourricière...

Implore le pardon des Dieux que tu voyais comme tes frères car tu as souillé leur oeuvre...


Rayek lâcha prise sur son adversaire et lui mit un coup de pied sans vouloir lui faire du mal, mais juste pour pouvoir le mettre à distance.
Malgré cela, son adversaire après avoir était projeter à une dizaine de mettre, se releva mais il manquer à son armure de cuire une épaulette que le pied du chasseur de Gaia avait arrachée sur son passage...


Hummmmm ça tu vas me le payer chevalier...

Les deux combattants se mirent alors a explosé leur cosmos.
Rayek prit rapidement l'avantage sur le combattant blond platine qui n'avait pas l'air de souffrir des contre coup de ses explosions.
en fait c'était la première fois que Rayek entrait en communions avec la nature, elle-même semblait vouloir que se combat soit régler par Rayek donnant le retour a cette immonde créature. Pour cela, toute la végétation et la faune qui se trouvait au-dessus de Rayek lui donnait une par de cosmos. Le dactyle ne pouvait percevoir cet échange Rayek lui-même ne comprenait pas cela...



*Le cosmos est une chose universelle toute vie contient du cosmos... mais pourquoi, comment cela ce fait il que maintenant, Gaia me vienne en aide. *


Malgré cette incompréhension, Rayek arriva bientôt à arriver au double du cosmos de son adversaire et envoya rapidement deux petites attaques successives la première fut esquive de justesse par Iasos mais arracha un morceau de son armure, la deuxième, trop rapprocher de la première, fit mouche en plein abdomen...


*Ses explosions n'ont pas l'air de l'affecter plus que ça, si ça continu comme ça malgré toute l'aide que l'on m'offre, il me faudra des jours pour venir à bout de ce monstre... le mieux serait de garder mon avantage flagrant sur mes explosions et de détruire son armure, après cela chacun de mes coups sera une souffrance pour ce malheur ambulant... *


"Je vais te faire rejoindre tes frères d'armes dans les mondes souterrains"


Rayek voulut rire aux éclats mais ne put faire sortir qu'un simple sourire. Les deux combattants firent encore exploser leur cosmos mais le combat était jouer d'avance, Rayek brisa en quelque coup l'armure de son adversaire puis lui asséna des coups qui furent douloureux pour Iasos, le sang sortait de la bouche du dactyle, mais Rayek lui-même n'était pas plus frais, les explosions l'avait mis dans un état pitoyable et son adversaire avait réussit à mettre en miette ses protections...

"ATHENA, GAIA, MAINTENANT GUIDER MON POING POUR QUE TRIOMPHE VOTRE JUSTICE..."


Rayek rassembla ses dernières forces, bisa le crane de son adversaire épuisé, d'un coup de poing... Iasos s'écroula, Rayek senti son cosmos redescendre à la normale, s'écroula face contre les sols retourna avec peine cherchant de l'air pour pouvoir se remettre en condition lorsqu'il entendit au loin


*Merci Chevaliers, aujourd’hui je vie en vousssssssssssss…………*


une pluie de larmes s'écoula de ses yeux, Rayek venait de faire son deuil et réalisais plusieurs jours après l'annonce des oracles qu'il ne reverrait plus Doko...


Dernière édition par le Dim 12 Nov - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shaka le Saint
Chevalier de Bronze de la Girafe
avatar

Nombre de messages : 1165
Age : 34
Localisation : IG-RP : Tournoi du Lito / IRL : Bordeaux
Date d'inscription : 08/05/2006

fiche
Niveau du chevalier: 7
Legion: Legion delta

MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   Dim 12 Nov - 0:51

Mon adversaire se trouvait face à moi.

- Je me nomme Acmon. Et ce nom sera bientôt parmi ceux des autres dieux ! Mais tu n’auras pas l’occasion d’assister à cela !

Je sentais sa puissance augmenter, une lueur violette l’enveloppait totalement et devenait de plus en plus dense. Je pouvais ressentir le danger que cela représentait.

* Il faut que j’arrive à maîtriser cette force à nouveau ! Comme lors de mon combat contre le golem.

Je m’appliquais donc à la tâche … et une fois de plus j’y arrivais. Mais la puissance que dégageait mon adversaire était bien supérieure à la mienne. Je me concentrais donc afin de le rattraper. Mon corps devenait dur. Tous mes muscles étaient tendus et les nerfs à fleur de peau.
C’est alors que je ressentis de nombreuses douleurs, très violentes sur l’ensemble de mon corps. Ce dernier semblait se détruire de l’intérieur !


* Que se passe-t-il !? Pourquoi ces douleurs apparaissent-elles ? Mon dernier combat s’était parfaitement dérouler ! Je ne comprends pas !

Mais je devais continuer. Ma puissance atteignait bientôt celle du Dactyle. Ce dernier avait cessé d’augmenter son énergie et se préparait à l’attaque.
Je le fixais toujours tentant en vain de dissimuler mon malaise. Il se jeta alors sur moi et m’assena plusieurs coups très puissants mais je ne pouvais réagir.
Bientôt mon armure de cuir se retrouvait en lambeaux et mon corps était marqué de multiples contusions.


* Je n’ai pas le choix ! Je dois continuer et tenter le tout pour le tout !

Je me relevais difficilement en tremblant. Mais ma puissance ne cessait d’augmenter. A plusieurs reprises j’ai cru que j’allais m’évanouir sous la pression qu’exerçait mon corps sur lui-même. La lumière vert clair qui m’entourait était devenue bien plus intense que celle de mon adversaire.

* Athéna ! Doko ! Mes amis ! Je ne vais pas abandonner !

Je me trouvais de nouveau debout face à lui. Le sang coulait sur mon corps, non seulement à cause des coups mais sûrement aussi à cause de l’énergie que j’avais accumulée.
Acmon, lui, semblait étonné et effrayé en me voyant.


- Non ! C’est impossible !

- Impossible ou pas, je te jure bien que tu vas crever ! AAAHHHHHHH !!!

Je laissais éclater ma puissance et me ruai sur mon adversaire, paralysé par la peur et l’étonnement. Je lui donnai un seul coup : un uppercut depuis le bas du ventre jusqu’à son menton, lui déchirant l’abdomen et le thorax. Une grande giclée de sang colora le sol d’un pourpre très sombre, presque noir.

Mon adversaire était au sol, agonisant. J’étais à genoux, épuisé et tentant au mieux d’évacuer ce trop plein de force.
Je regardais mon ennemi mourir, rampant vers la forge comme pour essayer une dernière fois de réaliser son rêve, tendant le bras vers celle-ci avant de rendre son dernier souffle.

Une voix sembla alors me parler depuis l’intérieur même de ma tête.


*Merci Chevaliers, aujourd’hui je vie en vousssssssssssss…………*

Au bout de quelques minutes, mon corps s’était détendu, mais les blessures infligées, elles, étaient bels et bien là.
Et, comme lors de mon dernier combat, je pouvais ressentir l’aura de mes compagnons. Ou du moins un résidu de cette aura car les combats semblaient terminés, à part un seul et tous semblaient se diriger vers cet endroit.


- Je dois y aller moi aussi ! Il faudra quand même que j’en apprenne plus sur cette puissance qui se révèle à moi !

Rassemblant mes dernières forces, je me relevai et partis en direction du dernier combat qui avait lieu.

Au bout de quelques minutes je les rejoignais enfin. Le combat était fini. Tout le monde était là. Le dernier Dactyle était sur le point d'être achevé et nous révéla la vérité. Le fait que grâce à Doko tous les prisonniers s’étaient enfuis et avec cela le rêve des Dactyles.


* Cette femme que j'ai vu était en fait un leurre afin de m'attirer !

Eros acheva rapidement le dernier des Dactyle. Puis tout le monde semblait d’avis de partir afin de retrouver le corps du Diplomate et de lui offrir les funérailles que se devait de recevoir un homme de son rang.

Arrow L'ile de mykonos : La tombe de Doko


Dernière édition par le Dim 12 Nov - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quête la mort de Doko : Le Cap Tenare
» Quête de la mort de Doko "La tombe du chevalier"
» Poursuite du RP de la mort de Doko
» Doko (Perso mort au combat au nom d'Athéna)
» Undertaker serait mort !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Hors des enceintes - Lieux divers-
Sauter vers: