Forum du clan Athéna
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aphrodite pisces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eldarion
Ancien Oracle d'Athéna
Ancien Oracle d'Athéna
avatar

Nombre de messages : 2193
Age : 38
Localisation : au temple
Date d'inscription : 08/06/2005

fiche
Niveau du chevalier: 1
Legion: Pas de légion

MessageSujet: Aphrodite pisces   Mer 12 Oct - 11:21

<< Je suis né dans un petit village en Suède. J'étais le plus petit parmi mes 9 soeurs et frères. Ma famille était très pauvre et mes parents ne pouvaient pas s’occuper de tous leurs enfants. C’est à cause de ça, que mes parents ont décidé de se débarrasser de 7 enfants, les plus petits, car ils ne pouvaient pas encore travailler afin de les aider à se procurer de l’argent pour vivre. Ils nous ont alors vendus à plusieurs familles de ma comté. Malheureusement toutes ces riches familles ne voulaient qu‘un enfant, donc mes parents ont été obligés de nous séparer.
Je n’ai plus jamais rencontré ni mes frères, ni mes soeurs…

À 4 ans, j’ai été acheté par le plus riche Seigneur de ma comté pour quelques sous, une chèvre et un petit chariot. Mes parents ont alors pris ce qu’ils avaient gagné en nous vendant à toutes ces familles et ils sont partis vers des terres plus chaudes et hospitalières pour mener leur pauvre existence jusqu’à leur mort.

Mon nouveau père et ma nouvelle mère ne pouvaient pas avoir d’enfant, donc ils m’ont accueilli avec beaucoup de tendresse et de regard. C’est grâce à eux, que j’ai pu connaître la richesse et la beauté dans tous les domaines.
J’ai tout de suite été reconnaissant envers ma nouvelle famille et par conséquent, j’ai appris à haïr mon ancienne famille: pourquoi ont-ils eu le courage de se débarrasser de moi comme si j’étais un objet ou pire un animal ? On était pauvre, d’accord, le froid et la faim étaient presque mes uniques souvenirs d’enfance, mais la tendresse et la chaleur humaine ne coûtent rien. Pourquoi mon ancienne famille m’avait privé de tout ça ?

Mon père, le Seigneur, car pour moi il sera mon unique père, pendant que les années s’écoulaient, m’a appris l’art de la guerre, car la guerre est aussi un art pour moi.
Lui même avait été instruit par son père, et son père également par le sien. Je lui suis très reconnaissant de m’avoir appris toutes les connaissances que lui avaient transmises ses ancêtres.
C’est grâce à lui que j’ai grandi, fier et confiant en mes capacités, et que je suis devenu un chevalier qui méprise la défaite et n’a pas de pitié pour ses adversaires.
L’entraînement consistait en plusieurs épreuves de force et de résistance. Tout ça se déroulait dans le parc de notre château au contact de la nature.
Souvent je ressentais que l’entraînement était très dur pour moi. Je dois admettre que je n’ai pas la carrure d’un guerrier. Mon père comprenait mes faiblesses et mes difficultés, mais il m’incitait à atteindre le maximum.
Moi je ne comprenais pas pourquoi il était si exigeant envers moi et j’ai souvent eu des moments d’extrême tristesse, parce que je ne voulais pas que mon père ressente de la déception à cause de moi.
Un jour, pendant que j’étais tout seul à m’entraîner, mon père c’est assis près de moi. Je sentais ses yeux sur moi et je savais qu’il allait me critiquer pour mon attitude au combat.
Il m’a alors demandé de m’asseoir près de lui et il commença à me parler de manière douce mais très franche.
Il avait compris que je ne serai jamais un guerrier costaud qui se bat avec la puissance de ses muscles.
Il me dit que j’avais fait preuve de constance parce qu’il avait compris que je voulais réussir à devenir un guerrier, mais que peut être je m’étais trop concentré sur la force et l’entraînement physique, ce qui était ma faiblesse.
Il m’a alors parlé de la force intérieure qui se trouve en égal mesure dans chaque être humain. Il faut la sentir, la développer et l’entraîner comme on le fait pour les muscles du corps.
Il savait que je pouvais faire ça, il avait confiance en moi et je la ressentais.
J’ai alors décidé d’essayer de trouver cette force intérieure et de la faire grandir pour pouvoir enfin devenir un guerrier complet, fort dans le corps mais aussi dans l’esprit.
Je serai éternellement gré à mon père.
Ma mère, de son coté, m’a appris la beauté de l’art, de la musique et des fleurs. Je passais beaucoup de temps avec elle en me promenant dans l’immense parc fleuri de notre château. J’étais particulièrement fasciné par la roseraie de notre parc. Les couleurs et le parfum de ces belles fleurs sont si charmants…mais il faut faire attention à la puissance du charme.

Un jour vers le début du mois de mars, c‘était le jour de mon anniversaire, après avoir terminé les habituels entraînements avec mon père, je me suis rendu près de la petite cascade à coté de la roseraie qui borde notre parc pour trouver du doux soulagement. Dès que je suis entré dans l’eau claire du lac qui se trouve aux pieds de la petite cascade, j’ai glissé et j’ai cogné ma tête sur une pierre et je me suis évanoui.
Pendant que j’étais évanoui, mon corps descendit rapidement vers le point le plus profond du lac.
À un moment donné, alors que j’étais encore pratiquement inconscient, l’air commença à me manquer et je sentis que j’allais mourir. Je fis appel à toutes mes forces et je me suis éveillé.
J’ai alors vu quelque chose sous l’eau…quelque chose de long et d’étroit.
En m’approchant, j’ai vu qu’il s’agissait d’une racine d’une de nombreuses plantes de rose qui se trouvaient à coté du lac. J’ai alors saisi la racine et en suivant son parcours je pus remonter jusqu ‘à la surface du lac. J’étais en sûreté grâce aux roses !

Les années ont passé et étant très fasciné par l’art, en suivant les conseils de ma mère, j’ai décidé d’aller en Grèce pour approfondir mes connaissances dans ce domaine.
Avec le regret dans le coeur j’ai alors quitté la Suède et mes chers parents en m’embarquant sur un bateau à destination d’Athènes.
Sur le bateau il y avait aussi des autres jeunes, tous fils de riches Seigneurs de deux villages à coté du mien.
Pendant le long voyage vers le Sud, on a beaucoup parlé et je suis devenu très ami avec l’un d’entre en particulier: Luther.
Luther et moi avions beaucoup de choses en commun: nous aimions l’art et la culture grecques et il partageait comme moi une vision plus spirituelle de la vie.
Il m’expliqua que toutes ces valeurs lui avaient été apprises par sa mère qui était d’origine Grecque, d’Athènes pour la précision; Ludwig, comme sa mère, croyait en Athéna.
J’ai été tout de suite fasciné par sa façon de voir le monde: il croyait en la Justice et en la sagesse avant tout autre chose.
Après le long voyage Ludwig m’invita à séjourner chez ses parents Athéniens pendant mon séjour en terre de Grèce.
Je me suis alors complètement plongé dans la culture et dans la religion, en me découvrant un fervent culte de la Déesse Athéna.: la cause d’Athéna était devenue aussi la mienne.
Malheureusement pendant les très fréquents pèlerinages aux lieux de culte d’Athéna, Luther et moi, nous tombions sur des fous hérétiques qui professaient leur foi en un Dieu coléreux et agressif: Poséidon.
Pendant une de ces rencontres nous avions été attaqué (Luther et moi) par une horde de ces infidèles.
J’ai alors essayé de concentrer toutes mes forces en utilisant tous les enseignements de mon père.
Grâce à toutes ces années de durs entraînements, je parvins à battre tous mes agresseurs.
Je me suis alors jeté vers Luther pour l’aider, car il n’était pas du tout capable de se défendre mais là…j’ai vu son corps inanimé gisant sur le sol dans un lac de sang.
J’ai alors ressenti en moi une colère et une force que je n’avais jamais connu auparavant et ma haine devint immense envers ces maudits adorateurs de Poséidon que je me mis à tuer d’un seul coup.
Alors je pris le corps de mon pauvre ami Luther et je l’ai ramené à ses parents.
Je me suis alors rendu auprès du Parthénon d’Athéna armé de ma foi en la Justice et avec le désir personnel de venger mon ami Luther et de protéger ma Déesse contre tous ces infidèles qui osent salir son nom.

Moi, Aphrodite Pisces, je donnerai ma vie pour protéger la puissante Athéna détentrice de Justice et de Sagesse et ses idéaux.
La Victoire appartient toujours à la Justice >>.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aphrodite pisces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du Gold Pisces No Aphrodite
» Myth Cloth Pisces Surplice Aphrodite (septembre 2010)
» Myth Cloth EX Pisces Aphrodite surplice
» Aphrodite IX faux bronze
» Aphrodite et Vénus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire d'Athéna :: Le sanctuaire d'Athéna [RP] :: Les Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: